Arnaud Thiry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Arnaud Thiry
Vidéaste Web
Arnaud Thiry en .
Informations
Genre Vulgarisation scientifique
Nom de naissance Arnaud Thiry
Naissance (33-34 ans)
Sarrebourg
Nationalité Française
Vidéos populaires Et si un astéroïde frappait la Terre ?
Pourquoi la Terre doit-elle être plate ?
La vérité sur Nibiru, la planète X
Nombre d'abonnés 810 000 ()[1]
Autres activités Photographe
Site internet astronogeek.fr
Chaîne(s) Astronogeek
Chaîne secondaire Le Studio de poche
Le Foutoir
AstronoTwitch (Twitch)

Arnaud Thiry est un vidéaste français de vulgarisation scientifique né en 1988 à Sarrebourg.

Il est connu pour ses travaux sur YouTube, notamment la chaîne AstronoGeek (créée en 2015), sur laquelle il publie principalement des vidéos de vulgarisation en astronomie et qui atteint le seuil des 800 000 abonnés en .

Fin 2018, il se fait connaître dans la presse régionale comme concepteur et co-auteur d'une expérience filmée qui a consisté à réaliser un agroglyphe une nuit. Les jours suivants, il filme et commente les réactions des visiteurs du site, dont une partie de croyants venus chercher un contact avec des extra-terrestres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Arnaud Thiry est né en 1988 à Sarrebourg en Moselle[2]. Après l'obtention d'un baccalauréat scientifique option sciences de l'ingénieur, il entame un diplôme HSE (Hygiène Sécurité Environnement) à Colmar puis obtient une licence en sciences historiques à l'université de Strasbourg puis un master en enseignement[2] à l'Institut universitaire de formation des maîtres de Strasbourg[3].

Il quitte le domaine de l'enseignement pour celui de la photographie, activité qu'il pratiquait déjà durant ses études[3], et dont il fait son métier en 2013[2],[4].

Carrière de vidéaste[modifier | modifier le code]

Le , il ouvre la chaîne YouTube Le Studio de Poche[5] où il publie des tutoriels de photographie à partir de 2013[2].

Cette activité, qu'il conduit en parallèle de la photographie, l'amène à créer le une chaîne plus grand public, AstronoGeek[1]. Le succès de celle-ci le poussera à abandonner sa profession de photographe en 2018[2],[6], lui permettant de revenir dans un secteur proche de l'enseignement, ce qui lui tenait à cœur[3].

Il déclare en passer entre 50 et 70 heures par semaine sur son activité de vidéaste[2].

En collaboration avec le magazine Ciel et Espace qui lui sert de sponsor, il filme l'éclipse solaire du depuis le Cerro Tololo[7].

Sa notoriété le conduit à être convié en tant que conférencier dans divers festivals comme le festival Big Bang[4] ou les Geek Faëries en [8] puis en [9], ainsi qu'à la première édition française du Tubecon en Haute-Garonne le [10]. Elle lui permet également d'avoir un astéroïde nommé d'après lui[11], sur proposition de l'astronome Alain Maury : (31453) Arnaudthiry[11],[12].

En , il crée une chaîne secondaire, Le Foutoir d'AstronoGeek, sur laquelle il publie des vidéos qu'il ne trouve pas suffisamment intéressantes pour l'être sur sa chaîne principale, ainsi qu'une chaîne Twitch, AstronoTwitch[13].

Travaux[modifier | modifier le code]

Chaîne AstronoGeek (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Saturne, la planète préférée de Thiry et élément central du logo de sa chaîne.

Le thème de la chaîne est l'astronomie mais peut conduire à des vidéos dites de « débunkage » (démystification) sur des idées reçues telles que le caractère visible d'une super lune ou la conception de la Terre plate[6]. Quoique la popularité des vidéos de type « complot » désole le créateur[6], ce sont celles qui font le plus parler de son travail, porté par exemple sur France 3 Nouvelle-Aquitaine en pour le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles[14].

Le sujet de la chaîne lui a été inspiré par e-penser et Dr Nozman notamment[3]. Arnaud Thiry est connu pour son franc-parler, voire sa vulgarité, et promeut le sens critique ainsi que la pratique des fondements de la zététique et du scepticisme[3].

En 2018, le Ministère de la culture français recense Astronogeek parmi « 350 chaînes YouTube culturelles et scientifiques francophones potentiellement adaptées à un usage éducatif, sélectionnées pour la qualité de leur contenu[15] ».

Création de cercles de culture (2018-2019)[modifier | modifier le code]

Motif de l'agroglyphe de Sarraltroff.

Du au , Arnaud Thiry publie sur la chaîne AstronoGeek une série de vidéos portant sur les cercles de culture (ou crop circles en anglais) ayant pour but de promouvoir l'esprit critique et où il révèle être concepteur et co-auteur (avec entre autres Thomas C. Durand et les YouTubeurs des chaînes Hygiène Mentale, Defakator et Un Monde Riant) du crop circle « découvert » le à Sarraltroff[16].

L'information avait été relayée à la télévision par France 3 Grand Est le jour-même[17] et fut expliquée sur la même chaîne quelque temps plus tard[18].

Série Hermès (2020)[modifier | modifier le code]

Au retour d'un vol zéro-G, Arnaud Thiry a une nouvelle idée de projet pour la chaîne Astronogeek. Il l'annonce au public sous le nom de projet H et révèle en le but du projet : une série d'épisodes sur l'astronomie plus ambitieux que son format classique. Reprenant l'histoire du programme abandonné de navette Hermès de l'ESA, il invente un vaisseau fictionnel abouti de ce programme, nommé le H-X, avec lequel il voyage dans l'espace. Le vaisseau est rendu à l'écran à l'aide d'une petite maquette de cinéma filmée avec un objectif périscope de type Frazier. C'est un personnage à part entière de la série, utilisant la parole et dialoguant régulièrement avec son occupant au cours de l'émission.

La série Hermès compte en 2021 deux saisons. La première parle des voyages spatiaux et des différentes planètes du système solaire. La seconde saison évoque d'autre corps du système solaire comme la lune Phobos, la planète naine Cérès, ou encore le voyage à vitesse quasi-luminique.

La série est bien accueillie et la chaîne dépasse les 700 000 abonnés pendant sa diffusion.

Controverse sur les réseaux sociaux[modifier | modifier le code]

En , avec le retour du hashtag #BalanceTonYoutubeur sur Twitter, qui vise à dénoncer les abus de certains vidéastes sur des spectateurs, Arnaud Thiry publie des messages pour exposer « tout ce que vous pourrez trouver de pire » sur lui. Il y raconte diverses anecdotes potentiellement choquantes sur sa vie personnelle. La publication provoque une importante réaction et un harcèlement sur les réseaux sociaux, et le fait cesser d'utiliser son compte Twitter. Il publie alors une vidéo pour expliquer que son but était de « recueillir quelques messages de haine » pour une vidéo sur la « cancel culture ». Il se défend en expliquant que le bad buzz a échappé à son contrôle, et présente des excuses pour le côté très maladroit, très vulgaire et très flou de son message, et pour avoir « piraté » le hashtag[19],[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b AstronoGeek, (consulté le ).
  2. a b c d e et f Alexandre Boero, « WhatTheTube #3 : AstronoGeek, la vulgarisation scientifique à l'état brut », sur Clubic.com, (consulté le ).
  3. a b c d et e Nadia Biryukova, « AstronoGeek c’est de la vulgarisation scientifique, bordel de merde » », sur fabernovel.com, (consulté le ).
  4. a et b « Sommes-nous vraiment allés sur la Lune ? », sur Festival Big Bang (consulté le ).
  5. « Le Studio de Poche.fr » (consulté le ).
  6. a b et c Margot Benabbas, « Astronogeek : le youtubeur sarrebourgeois aux plus de 500 000 abonnés », sur www.radiomelodie.com, (consulté le ).
  7. Jean-Luc Dauvergne, « L’éclipse totale de Soleil du filmée depuis un drone au Cerro Tololo », sur Ciel & Espace, (consulté le ).
  8. « La liste des participants – IRL Juin 2018 », sur Geek Faëries (consulté le ).
  9. Bertrand Mallen, « Aux Geek Faëries de Selles-sur-Cher, le festival plie mais ne rompt pas », sur France 3 Centre-Val de Loire, (consulté le ).
  10. « Tubecon, le show des stars du web », sur ladepeche.fr, (consulté en ).
  11. a et b (en) « The Minor Planet Circulars/Minor Planets and Comets » [PDF], sur minorplanetcenter.net, (consulté le ).
  12. Alain Maury, « De la catastérisation à la catastéroïdation… », sur spaceobs.com (consulté en ).
  13. [vidéo] Astronogeek, Le dernier Vlog. (avant le prochain) sur YouTube, (consulté le ).
  14. Gaspard Dareths, « Astronogeek et Anilore Banon : la lune en ligne de mire », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, (consulté le ).
  15. « 350 ressources culturelles et scientifiques francophones en vidéo », sur www.culture.gouv.fr, (consulté le ).
  16. Olivier Hertel, « Crop circle : Comment des youtubeurs ont berné des “experts” en extraterrestres », sur sciencesetavenir.fr, (consulté en ).
  17. [vidéo] France 3 Grand Est, Crop Circle à Sarraltroff sur YouTube.
  18. [vidéo] France 3 Grand Est, La vérité sur les crop circles - Astronogeek sur YouTube.
  19. [vidéo] Astronogeek, La Cancel Culture sur Twitter (première partie) - HORS SUJET sur YouTube, (consulté le ).
  20. Antoine Daoust, « Le lynchage d’AstronoGeek sur Twitter était-il justifié ? », EDITO, sur Fact & Furious, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]