Thomas C. Durand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durand (homonymie).
Thomas C. Durand
Description de cette image, également commentée ci-après

Thomas C. Durand (Lancement de Premier souffle, à Paris, le 4 novembre 2011)

Naissance Chartres
Activité principale
Auteur
Genres

Thomas C. Durand est un écrivain et vulgarisateur français.

Écrivain[modifier | modifier le code]

Thomas C. Durand a publié les deux premiers romans de la saga de fantasy humoristique Les Énigmes de l'aube. Il est par ailleurs l'auteur de quelques nouvelles et d'une quinzaine de pièces de théâtre. Membre de la SACD depuis 2007, ses pièces de théâtre publiées sur les sites Internet du Proscenium [1] et de la Théâtrothèque[2] ont été jouées par une quarantaine de troupes d'amateurs en France et à l'étranger. En 2008, il fonde Vies en Scène[3] qui organise un concours d'écriture théâtrale principalement destiné aux étudiants. Le concours a connu à ce jour deux éditions. Un recueil des textes lauréats de 2009 a été publié aux éditions ABS[4].

Science et vulgarisation[modifier | modifier le code]

Thomas C. Durand étudie la biologie à Orléans où il commence à écrire et jouer ses premières pièces. Docteur en physiologie végétale, il a notamment enseigné la biologie végétale à l'université d'Angers et à l'université Claude-Bernard-Lyon-I et effectué un travail de chercheur à l'École normale supérieure de Lyon.

En 2014 il est, avec Vled Tapas, l'un des créateurs et le principal auteur de La Tronche en Biais, une chaîne Youtube consacrée à la zététique et plus particulièrement aux biais cognitifs [5],[6], où il est connu sous les pseudonymes Acermendax et Mendax. Cette chaîne a remporté en 2016 le prix Diderot, décerné par l'Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle, qui récompense des actions de diffusion du savoir[7]. Il tient un blog intitulé La Menace Théoriste, aussi consacré à la zététique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Oeuvres littéraires[modifier | modifier le code]

Romans

Nouvelles publiées

  • Les Nouveaux Dieux, 2003, in Luna Fatalis n° 7.
  • La Cuisine des Univers, 2006 in AOC n° 5.
  • Servitude, 2007, in AOC n° 7.
  • Secrets d'Orientation, 2008, in Présence d'Esprit n° 57.
  • Sensibilité phytoacoustique : gamme chromatique et potentiel de phase chez Tremulsa vorbis, 2012 in Other Worlds Science, volume 1.
  • Le Bon, l'Abruti et le Tyran, 2012, in AOC n° 25.
  • Ascendance, 2014, in En-Dessous, anthologie de Parchemins & Traverses.

Pièces de théâtre

  • Mont de Dieux !, 2005.
  • L'avis du mort, 2006.
  • La première fille, 2010. (La pièce se déroule dans l'univers de la saga des Énigmes de l'Aube.)
  • Vertiges des auteurs, 2010.
  • La Peste Rose, 2010.
  • La rançon du succès, 2011.
  • Le Propre de l'Homme, 2012.
  • Ca$hting, 2013. (La pièce a eu droit à une adaptation audio téléchargeable gratuitement] réalisé par Richoult[8].)

Vulgarisation scientifique[modifier | modifier le code]

Essais

  • La vie après la mort ? Une approche rationnelle, éditions book-e-book, Collection Une chandelle dans les ténèbres, 2016 (ISBN 9782372460248)
  • Le cerveau n’est pas fait pour penser, in La Science à contre-pied, ouvrage collectif du Café des Sciences. Belin. 2017 (ISBN 978-2-410-00302-4)

Publications scientifiques[modifier | modifier le code]

Thèse

  • Approche protéomique des stress abiotiques chez Populus tremula x P. alba, soutenue en 2009

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Pépin d'argent 2011 pour Vieux croûton.
  • Finaliste du Prix Merlin 2012 pour Premier Souffle.
  • Finaliste du Prix Merlin 2013 pour Les Quatre Vérités.
  • Prix Diderot 2016, pour « La Tronche en Biais ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Site du proscenium ».
  2. (fr) « Site de la théâtrothèque ».
  3. (fr) « Association de promotion de l'écriture théâtrale : Vies en Scène », sur Vies en Scène (consulté le 16 novembre 2011).
  4. (fr) « Site des éditions ABS », sur ABS Éditions.
  5. Pierre Ropert, « Sur YouTube, des vulgarisateurs face caméra », France Culture,‎ (lire en ligne)
  6. « Les premiers de la classe prennent leur revanche sur YouTube », sur television.telerama.fr (consulté le 3 octobre 2016)
  7. « Le prix Diderot récompense un youtubeur scientifique », Libération,‎ (lire en ligne)
  8. http://cashting.teamjavras.fr/

Liens externes[modifier | modifier le code]