Découverte (émission de télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Découverte.
Découverte
Genre Magazine scientifique
Périodicité Hebdomadaire
Présentation Charles Tisseyre
Ancienne présentation Pierre Maisonneuve (1988-1992)
Pays Drapeau du Canada Canada
Langue Français
Production
Durée 60 minutes
Société de production Société Radio-Canada
Diffusion
Diffusion ICI Radio-Canada Télé
Date de première diffusion 1988
Date de dernière diffusion En public
Statut Tout public
Site web ici.radio-canada.ca/tele/decouverte

Découverte est une émission de télévision de vulgarisation scientifique québécoise animée par Charles Tisseyre et diffusée sur ICI Radio-Canada Télé depuis 1988.

Plusieurs reportages de l'émission ont été récompensés par des prix.

Concept[modifier | modifier le code]

« Découverte veut présenter les phénomènes naturels, leurs fondements scientifiques, les développements technologiques courants ainsi que les questions de santé dans un langage vulgarisé, avec des présentations visuelles claires, au besoin spectaculaires. Ses reportages ciblent en particulier les équipes de recherche canadiennes et québécoises et les problématiques qui ont un impact immédiat pour notre public[1]. »

Historique[modifier | modifier le code]

En 1975, la Télévision de Radio-Canada lance une nouvelle émission scientifique animée par Joël Le Bigot : Science-Réalité!. Le programme reste à l'antenne pendant 13 ans en changeant souvent de style et de créneau horaire. Mais l'émission ne parvient pas à voir ses audiences décoller et reste en dessous des 300 000 téléspectateurs[2]

En 1988, il est décidé de lancer une nouvelle émission intitulée Découverte pour marquer une rupture journalistique et technique auprès du public. Le journaliste Pierre Sormany est chargé de mettre en forme ce nouveau programme. L'émission a une durée de 23 minutes et compte 3 à 4 sujets. Elle est présentée par Pierre Maisonneuve depuis l'extérieur et non plus en studio. Elle s'intéresse à des sujets plus spectaculaires destinés à la famille et mise beaucoup sur l'infographie. Elle diffuse parfois des reportages produits à l'étranger pour respecter ses contraintes économiques. Malgré l'absence d'une campagne de promotion pourtant habituelle pour un nouveau programme, l'émission atteint les 370 000 téléspectateurs dès sa première saison[2].

En 1990, grâce à ses bonnes audiences, l'émission est rallongée et dure désormais 45 minutes. Le nombre de téléspectateurs atteint 398 000 cette année-là et 500 000 en 1992[2].

En 1992, Pierre Maisonneuve cède la présentation à Charles Tisseyre. L'audience atteint 662 000 téléspectateurs en 1994. Dès l'année suivante, le réseau de télévision concurrent TVA se se met à proposer une contre-programmation plus puissante et les audiences de Découverte baissent. Mais l'émission parvient quand même à battre son record d'audience en attirant 663 000 téléspectateurs lors de la saison 1999/2000. Au début des années 2000, elle se stabilise autour des 600 000 téléspectateurs[2].

En 2008, le présentateur Charles Tisseyre et la réalisatrice Hélène Leroux partent à l'assaut du pic Mera dans l'Himalaya. Sous la supervision de spécialistes réputés, il veulent montrer qu'il est possible pour des personnes ayant une vie sédentaire d'améliorer sa santé et sa condition physique par des moyens accessibles à tous[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

En 1988, année de son lancement, l'émission est suivie chaque semaine par 370 000 téléspectateurs. Elle atteint 398 000 téléspectateurs en 1990, 500 000 en 1992, 662 000 téléspectateurs en 1994 et 663 000 téléspectateurs en 1999. Au début des années 2000, elle se stabilise autour des 600 000 téléspectateurs[2].

L'émission est suivie en moyenne par 650 000 téléspectateurs, soit près de 20 % de part d'audience[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Plusieurs reportages de l'émission ont reçu des prix, dont[4] :

  • Prix Roberval 1999, catégorie Télévision, à Mario Mason et Yves Lévesque pour Hibernia, la merveille de la mer ;
  • Prix Roberval 2002, catégorie Télévision, à Jeannita Richard et Mario Masson pour Les sables bitumineux de l'Alberta ;
  • Mention spéciale du Prix Roberval 2002, catégorie Télévision, à Yves Lévesque et Gilles Provost pour L'autopsie d'une catastrophe ;
  • Prix Roberval 2003, catégorie Télévision, à Lise Lorrain et Daniel Caron pour Arctique canadien : Terre de feu Montréal ;
  • Mention Spéciale « Technologie de l'Information et de la Communication » du Prix Roberval 2007 à Hélène Naud et Daniel Carrière pour L'acteur virtuel ;
  • Prix Roberval 2015, catégorie Télévision, à André Bernard et Yves Lévesque pour Dans le ventre de l'orgue[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Découverte - Concept de l'émission », sur le site d'ICI Radio-Canada Télé (consulté le 30 octobre 2016).
  2. a, b, c, d et e Jacques Kirouac (coordinateur) et al. (préf. Hervé Fischer), La science pour tous ! : Quatorze succès de culture scientifique au Québec, vol. 1, Sainte-Foy, MultiMondes, , 155 p. (ISBN 2-89544-038-7, notice BnF no FRBNF39941975, lire en ligne), La science dans les médias, « L'émission Découverte », p. 45-56.
  3. « Projet Mera », sur le site d'ICI Radio-Canada Télé,‎ (consulté le 30 octobre 2016).
  4. [PDF]« Lauréats du Prix Roberval », sur le site du Prix Roberval (consulté le 30 octobre 2016).
  5. « Prix Roberval 2015 », sur le site d'ICI Radio-Canada Télé (consulté le 30 octobre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]