Super lune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La super lune du 14 novembre 2016 se trouvait à 356 511 km du centre de la Terre,[1] l'occurrence la plus proche depuis 1948. Elle ne sera pas encore plus proche avant 2034.[2]

Une super lune est, en astronomie, une pleine ou nouvelle lune qui coïncide avec une distance minimale du satellite à la Terre. Il s'agit d'une façon populaire de désigner le phénomène de périgée-syzygie.

Définition[modifier | modifier le code]

La super lune du 19 mars 2011 (à droite), comparée à une lune plus moyenne du 20 décembre 2010 (à gauche), vue de la Terre

La distance entre la Terre et la Lune varie chaque mois entre 356 410 km et 406 740 km du fait de l'excentricité orbitale de la Lune[3],[4]. L'expression « super lune » (« supermoon » en anglais) est proposée par l'astrologue Richard Nolle en 1979 :

« ...a new or full moon which occurs with the Moon at or near (within 90% of) its closest approach to Earth in a given orbit (perigee). In short, Earth, Moon and Sun are all in a line, with Moon in its nearest approach to Earth. »

— Richard Nolle, Supermoon, What It Is, What It Means[5]

« ...une nouvelle ou pleine lune qui se produit lorsque la Lune est à ou près de (à 90 %) sa plus proche approche de la Terre lors d'une orbite donnée (périgée). En bref, la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés, la Lune étant au plus près de la Terre »

Nolle précise par ailleurs que « à 90 % » signifie que la distance Terre-Lune est dans le décile inférieur[5].

Cette expression n'est pas un terme astronomique et ne recouvre pas de définition précise. Elle n'a qu’une justification médiatique à distinguer les pleines lunes moyennes des pleines lunes au périgée, au risque que l'emploi d’un superlatif ait un effet déceptif[6]. Elle n'est pas largement acceptée ou utilisée dans la communauté des astronomes, qui lui préfère « périgée-syzygie »[7]. Le périgée est le point de l'orbite lunaire où la distance de la Lune par rapport au foyer est minimale. Une syzygie correspond à un alignement de la Terre, de la Lune et du Soleil. Une super lune peut être vue comme une combinaison des deux événements, bien qu'ils ne coïncident pas forcément parfaitement à chaque fois[5].

Super lune seront les points marqués le plus près du bas du graphique.

Effets[modifier | modifier le code]

L'éclipse lunaire super lune du 28 Septembre, 2015 comme vu sur Munich, Allemagne

Marées[modifier | modifier le code]

Les marées proviennent de l'effet combiné de la Lune et du Soleil sur les océans[8]. Cet effet est plus important lorsque la Lune est pleine ou nouvelle (car la Lune, la Terre et le Soleil sont alors alignés). Au périgée de la Lune, la force de marée est encore plus importante[9]. Toutefois, même si les marées hautes et basses sont plus grandes, la force de marée lunaire reste toujours faible[3].

Catastrophes[modifier | modifier le code]

Certaines études rapportent une faible corrélation entre l'activité lunaire et des séismes peu profonds et de très faible intensité. Aucune corrélation n'a été trouvée avec des séismes importants[10],[11],[12].

Des spéculations ont été émises disant que le séisme de l'océan Indien, qui s'est produit le 26 décembre 2004, a été influencé par une super lune s'étant produite deux semaines plus tard, le 10 janvier 2005[13]. Des spéculations similaires ont été émises pour le séisme japonais de 2011 qui s'est produit 8 jours avant la plus proche super lune depuis 1992[14]. Dans les deux cas, la Lune était près de l'apogée lors du séisme[3],[15]. Par ailleurs, les trois super lunes les plus proches du XXe siècle ne correspondent à aucun séisme d'une magnitude supérieure à 6.0[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « “SUPER MOON” EXCEPTIONAL. BRIGHTEST MOON IN THE SKY OF NORMANDY, MONDAY, NOVEMBER 14 »,‎ (consulté le 27 février 2017)
  2. http://astrobob.areavoices.com/2016/11/10/moongazers-delight-biggest-supermoon-in-decades-looms-large-Sunday-night/
  3. a, b et c P. Plait, « No, the “supermoon” didn’t cause the Japanese earthquake », Discover (magazine),‎
  4. J. Hawley, « Appearance of the Moon Size », Ask a Scientist, Newton
  5. a, b et c R. Nolle, « Supermoon, What It Is, What It Means », Astropro
  6. Gary Dagorn, « La « super-lune », juste une grosse pleine lune », sur lemonde.fr/,‎ .
  7. T. Ledermann, « 'Perigee-syzygy' caused full moon to look bigger, brighter in October », University Wire,‎
  8. P. Plait, « Tides, the Earth, the Moon, and why our days are getting longer », Bad Astronomy,‎
  9. « Apogee and Perigee of the Moon », Moon Connection
  10. « Can the position of the moon affect seismicity? », The Berkeley Seismological Laboratory,‎
  11. G. Fuis, « Can the position of the moon or the planets affect seismicity? », U.S. Geological Survey: Earthquake Hazards Program
  12. N. Wolchover, « Will the mars 19 'Supermoon' Trigger Natural Disasters? », Life's Little Mysteries,‎
  13. M. Paquette, « Extreme Super (Full) Moon to Cause Chaos? », AccuWeather,‎
  14. « Is the Japanese earthquake the latest natural disaster to have been caused by a 'supermoon'? », The Daily Mail,‎
  15. D. Byrd, « Debunking the "Supermoon" Theory of Japan's Earthquake and Tsunami », Fast Company,‎
  16. « Yesterday's supermoon did not cause any disasters », Asia One,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]