Agonès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Hérault
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Hérault.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Agonès
Image illustrative de l'article Agonès
Blason de Agonès
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Lodève
Canton Lodève
Intercommunalité Communauté de communes des Cévennes gangeoises et suménoises
Maire
Mandat
Patrick Tricou
2014-2020
Code postal 34190
Code commune 34005
Démographie
Gentilé Agonésois
Population
municipale
253 hab. (2014)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 54′ 12″ nord, 3° 43′ 45″ est
Altitude 150 m (min. : 119 m) (max. : 323 m)
Superficie 4,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Agonès

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Agonès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Agonès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Agonès

Agonès est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Occitanie. La commune fait partie de la communauté de communes des Cévennes gangeoises et suménoises et ses habitants sont appelés les Agonésois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte

Agonès est situé à 1,1 km de Saint-Bauzille-de-Putois [1], 3,8 km de Ganges [2], 38,2 km de Lodève [3], 34,7 km de Montpellier [4], 51,3 km de Nîmes [5] et 561,4 km de Paris [6].

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

On trouve, sur la commune, plusieurs hameaux : Valrac, Mon Plaisir, le Val Fleuri, La Viele et Olivet[7].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de '
Cazilhac Laroque Saint-Bauzille-de-Putois
Brissac Brosen windrose-fr.svg Saint-Bauzille-de-Putois
Brissac Saint-Bauzille-de-Putois Saint-Bauzille-de-Putois

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune se situe sous le massif de la Thaurac[7] et le mont Saint Mécisse, en forme de bicorne de Bonaparte[7].

Le territoire de la commune est de 4,16 km2[7] et est situé à environ 150 mètres d'altitude.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est traversé par l'Hérault[8] à l'est, ce qui délimite la frontière avec la commune de Saint-Bauzille-de-Putois.

La commune est également traversée par de petits ruisseaux comme le ruisseau de l'Ergue [9] ou le ruisseau de Dère, qui marque une partie de la limite communale à l'ouest, avec Brissac.

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification de Köppen, Agonès possède un « climat méditerranéen » (Csb) ; les hivers sont relativement doux et humides et les étés chauds et secs.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Agonès était, à l'époque carolingienne, le chef-lieu d'une viguerie. À la fin du Xe siècle, cette viguerie déclina et le village fut supplanté par les seigneuries de Ganges et de Brissac[7]. Il ne reste de cette époque que les ruines de la paroisse Saint Vincencian. Le village actuel date de la fin du Moyen Âge[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours[modifier | modifier le code]

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours[modifier | modifier le code]

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores[modifier | modifier le code]

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores[modifier | modifier le code]

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours[modifier | modifier le code]

Élections référendaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Jean Causse DVD  
mars 2008 en cours Patrick Tricou SE Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Compte tenu du nombre d'habitants dans la commune lors du dernier recensement, le conseil municipal est composé de 19 membres conformément au Code général des collectivités territoriales[24]. À l'issue des élections municipales de 2008, Patrick Tricou a été élu maire, succédant à Jean Causse.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au 28 juin 2013, Agonès n'est jumelée avec aucune commune[25].

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Agonès relève du tribunal d'instance de Montpellier, du tribunal de grande instance de Montpellier, de la cour d'appel de Montpellier, du tribunal pour enfants de Montpellier, du conseil de prud'hommes de Montpellier, du tribunal de commerce de Montpellier, du tribunal administratif de Montpellier et de la cour administrative d'appel de Marseille[26].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[27]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[28],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 253 habitants, en augmentation de 6,75 % par rapport à 2009 (Hérault : 6,81 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
92 86 95 182 114 106 114 115 126
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
127 126 101 103 108 98 94 93 87
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
84 88 89 86 89 98 97 85 90
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
88 68 77 99 131 179 210 241 253
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[29] puis Insee à partir de 2006 [30].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est située dans l'académie de Montpellier.

L'école élémentaire publique la plus proche est située à Saint-Bauzille-de-Putois, à environ 1 km[31] ; l'école élémentaire privée la plus proche est située à Cazilhac, à environ 3,2 km[31].

Les collèges, un public et un privé, les plus proches sont situés à Ganges, dans l'Hérault, à environ 4 km[31].

Quant aux lycées, un lycée public est situé au Vigan et un lycée agricole privé se trouve à Ganges[31].

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a aucun médecin à Agonès ; le médecin le plus proche se trouve à Ganges[32].

Les centres hospitaliers les plus proches sont la polyclinique Saint-Louis à Ganges, à environ 4 km et l'hôpital local du Vigan[33].

Sports[modifier | modifier le code]

La commune ne possède pas d'équipements sportifs majeurs[34].

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village possède 2 monuments : l'église Saint Saturnin d'Agonès, qui possède une abside datant du XIIe siècle et une nef, qui à l'origine devait avoir une voûte en berceau[7]. À l'intérieur de l'église on peut voir une inscription gallo-romaine, qui daterait de la fin du IIe siècle ainsi que les ruines de la paroisse Saint Vincencian, qui daterait de l'époque wisigothique, sont des ruines d'une ancienne église, dédiée à Saint Vincent[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Darkins, youtubeur et présentateur de l'émission "Oh My Geek",une chaîne de web épisodes traitant de film événement et actu dit "geek", habite à Agonès.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Agonès Blason D'azur à la montagne d'argent sommée de Saint Saturnin évêque à genoux dans une grotte d'or.
Détails

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Collectif, Si Saint-Bauzille de Putois et Agonès m'étaient contés Dépliant patrimoine (non daté), office de Tourisme Cévennes Méditerranée. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Guy Barruol, Une dédicace inédite à Agonès, Hérault, Ed. du Centre National de la Recherche Scientifique, 1987, 373 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Distance Agonès - Saint-Bauzille-de-Putois », sur le site Distance entre 2 villes (consulté le 23 juin 2013).
  2. « Distance Agonès - Ganges », sur le site Distance entre 2 villes (consulté le 23 juin 2013).
  3. « Distance Agonès - Lodève », sur le site Distance entre 2 villes (consulté le 23 juin 2013).
  4. « Distance Agonès - Montpellier », sur le site Distance entre 2 villes (consulté le 23 juin 2013).
  5. « Distance Agonès - Nîmes », sur le site Distance entre 2 villes (consulté le 23 juin 2013).
  6. « Distance Agonès - Paris », sur le site Distance entre 2 villes (consulté le 23 juin 2013).
  7. a, b, c, d, e, f, g et h Collectif, Si Saint Bauzille de Putois et Agonès m'étaient contés, dépliant patrimoine (non daté), office de tourisme Cévennes-Méditerranée.
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Hérault (Y2--0200) » (consulté le 2 juin 2013)
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de l'Ergue (Y2101220) » (consulté le 23 juin 2013)
  10. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  11. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  12. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  13. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  14. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  15. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  16. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  17. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  18. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  19. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  20. Résultats de l'élection cantonales de 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  21. Résultats de l'élection cantonales de 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  22. Résultats du référendum de 1992 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  23. Résultats du référendum de 2005 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  24. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  25. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 28 juin 2013).
  26. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et ds libertés (consulté le 28 juin 2013).
  27. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  28. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  29. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  30. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  31. a, b, c et d Établissements autour d'Agonès Site Les Villes. Consulté le 28 juin 2013.
  32. « Les médecins les plus proches du village », sur le site Actuacity (consulté le 28 juin 2013).
  33. « Les hôpitaux les plus proches du village », sur le site Les Villes (consulté le 28 juin 2013).
  34. « Les équipements sportifs les plus proches du village », sur le site Les Villes (consulté le 28 juin 2013).


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :