Aéroport international Martinique-Aimé-Césaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martinique Aimé Césaire
Image illustrative de l'article Aéroport international Martinique-Aimé-Césaire
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Département Martinique
Ville Le Lamentin
Date d'ouverture 1950
Coordonnées 14° 35′ 27″ nord, 61° 00′ 11″ ouest
Altitude 5 m (16 ft)

Géolocalisation sur la carte : Martinique

(Voir situation sur carte : Martinique)
FDF
FDF
Pistes
Direction Longueur Surface
10/28 3 300 m (10 827 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA FDF
Code OACI TFFF
Nom cartographique -
Type d'aéroport Civil et militaire
Gestionnaire SA Aéroport de Martinique Aimé Césaire

L'aéroport international Martinique Aimé Césaire est situé sur le territoire de la commune du Lamentin, à 12 km au sud de Fort-de-France, en Martinique.

Historique[modifier | modifier le code]

  • L'aéroport de Fort-de-France-Le Lamentin a été créé en 1949 et mis en service en 1950.
  • Le , un arrêté ministériel accorde à la chambre de commerce et d'industrie de la Martinique (C.C.I.M.) la concession, l'aménagement et l'exploitation commerciale de l'aéroport pour une durée de 30 ans avec un personnel de 70 agents classés en trois catégories : personnel administratif, personnel ouvrier et personnel de sécurité.
  • Le , par arrêté du ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer Dominique Perben, l'aéroport de Fort-de-France - Le Lamentin est dénommé officiellement « Aéroport international Martinique Aimé Césaire » - poète et homme politique de la Martinique (1913-2008).
  • Le , la SAMAC (Société Aéroportuaire Martinique Aimé Césaire)[1] est créée . La concession par l’État de l’aéroport à la SAMAC est accordée jusqu’en 2049.

Situation[modifier | modifier le code]

Aéroports de la France d'Outre Mer


Infrastructures[modifier | modifier le code]

L'aéroport possède une seule piste, longue de 3 300 m et large de 45 m. Son orientation est 10/28 depuis 2011 (auparavant 09/27) et son revêtement est fait en bitume. L'aéroport n'a qu'un terminal, contenant 5 postes avec passerelle et 10 hors passerelle. L'aérogare a une surface de 24 000 m2 et a comme aire de stationnement 135 000 m2 (13,5 ha) permettant d'accueillir des gros porteurs comme le Boeing 747, Boeing 777, Airbus A340, Airbus A350 et même l'Airbus A380, dont l'unique visite a eu lieu en janvier 2006. Il est équipé de systèmes de radionavigation VOR et ILS (atterrissage aux instruments).

L'aéroport a une superficie totale de 337 hectares (3,37 km2), une salle d'embarquement de 2 500 m2, avec une capacité d'accueil de 2,5 millions de passagers par an, l'aérogare peut traiter 1 800 passagers par heure. Un parking de 1 650 places et un ensemble de boutiques, restaurants et locaux d'affaires font aussi partie de la concession aéroportuaire.

Il sert de hub aux compagnies Airawak, Taxi Caraïbes Air, Air Caraïbes et Air Antilles Express.

Trafic et statistiques[modifier | modifier le code]

L'aéroport est le 12e aéroport de France avec un total de 1 864 582 passagers en 2016. Dans la France d'outre-mer, il se situe en 3ème position derrière l'aéroport Guadeloupe - Pôle Caraïbes et de La Réunion-Roland-Garros qui comptabilisent 2 253 284 et 2 107 510 passagers en 2016, et devant l'aéroport de Cayenne-Félix-Éboué et de Mayotte-Dzaoudzi qui comptabilisent 513 746 et 347 644 passagers en 2016.

Évolution du nombre de passagers de 2004 à 2016

 
1614876
 
 
1616541
 
 
1635986
 
 
1695741
 
 
1673610
 
 
1639959
 
 
1680647
 
 
1729711
 
 
1633433
 
 
1687055
 
 
1686227
 
 
1696071
 
 
1864582
 

Sources :

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'aéroport dessert les Caraïbes, l'Amérique du Nord, l'Amérique centrale, l'Amérique du Sud et l'Europe et sert de « hub », plate-forme de correspondance aux compagnies Air Caraïbes, Air Antilles, Airawak et Ava Air.

Compagnies Destinations
Drapeau de la France Air Antilles Express Bridgetown - Grantley-Adams, Dominique - Douglas-Charles, Guadeloupe - Pôle Caraïbes, Sainte-Lucie - George. F. L. Charles, San Juan - Luis-Muñoz-Marín, Saint-Domingue Las Américas
Drapeau du Canada Air Canada Rouge Montréal-P. E. Trudeau
Drapeau de la France Air Caraïbes Paris-Orly, Guadeloupe - Pôle Caraïbes, Saint-Domingue Las Américas, Saint-Martin Grand-Case, Sainte-Lucie - George. F. L. Charles
Drapeau de la France Air France Cayenne-F. Éboué, Miami, Paris-Orly, Guadeloupe - Pôle Caraïbes, Port-au-Prince T. Louverture
En saison charter: Paris-Charles de Gaulle
Drapeau du Canada Air Transat En saison: Montréal-P. E. Trudeau, Toronto-L. B. Pearson (débute 21 décembre 2017)[4]
Drapeau des États-Unis American Airlines En saison: Miami
Drapeau des États-Unis American Eagle Miami
Drapeau de l'Allemagne Condor En saison: Munich-F. J. Strauß (débute 4 novembre 2017)[5]
Drapeau de la France Corsair International Paris-Orly
Drapeau de Cuba Cubana de Aviación La Havane-José Martí

Drapeau du Brésil Gol Transportes Aéreos

En saison charter: São Paulo-Guarulhos
Insel Air Curaçao, Bonaire-Flamingo [réf. nécessaire]
Drapeau de l'Allemagne Lufthansa En saison charter: Francfort
Drapeau d'Antigua-et-Barbuda LIAT Bridgetown - Grantley-Adams, Sainte-Lucie - George. F. L. Charles
Drapeau de l'Italie Meridiana En saison charter: Milan-Malpensa
Drapeau de la Norvège Norwegian Air Shuttle En saison: Fort Lauderdale-Hollywood (débute octobre 30, 2017), New York-John F. Kennedy, Providence-T. F. Green (débute octobre 30, 2017)[6]
Drapeau de la France XL Airways France Paris-Charles de Gaulle
En saison: Bordeaux-Mérignac (débute 2 janvier 2018), Brest Bretagne (débute 1 janvier 2018), Lille Lesquin (débute 3 avril 2018), Marseille-Provence (débute 1 janvier 2018), Nantes Atlantique (débute 9 janvier 2018), Toulouse-Blagnac (débute 18 janvier 2018)[7]

Édité le 02/11/2017

Accès[modifier | modifier le code]

L'aéroport est connecté à Fort-de-France via l'autoroute A1. Il est également accessible du sud de l'île via la RN 5.

Un projet de TCSP avec un bus à haut niveau de service est actuellement en cours de réalisation à la Martinique. Il doit relier le centre-ville de Fort-de-France (Pointe Simon) au Lamentin, à la Place Mahault d'une part et à l'échangeur de Carrère d'autre part, en desservant l'aéroport[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]