Mission impossible : Rogue Nation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mission impossible.
Mission impossible : Rogue Nation
Titre québécois Mission: Impossible - La première rogue
Titre original Mission: Impossible – Rogue nation
Réalisation Christopher McQuarrie
Scénario Christopher McQuarrie
Acteurs principaux
Sociétés de production Skydance Productions
Bad Robot Productions
TC Productions
China Movie
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre Espionnage
Durée 132 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mission impossible : Rogue nation ou Mission: Impossible - La première Rogue au Québec (Mission: Impossible – Rogue One )[N 1] est un film américain écrit et réalisé par Christopher McQuarrie sorti en 2015. C'est le cinquième opus de la série, après Mission impossible (1996), Mission impossible 2 (2000), Mission impossible 3 (2006) et Mission impossible : Protocole Fantôme (2011).

Résumé[modifier | modifier le code]

Après avoir intercepté un gaz toxique vendu à un groupe terroriste, l'agent Ethan Hunt (Tom Cruise) pense pouvoir démontrer l'existence du Syndicat, un groupe criminel agissant à l'échelle internationale. Capturé dans une station londonienne de la Force Mission impossible (MI6) camouflée en magasin de disque, il s'enfuit d'une pièce où il s'apprête à être torturé par Janik Vinter (Jens Hultén), grâce à l'aide d'une agente désavouée du MI6, Ilsa Faust (Rebecca Ferguson). Entre-temps, le directeur de la CIA, Alan Hunley (Alec Baldwin), et l'agent William Brandt (Jeremy Renner) paraissent devant une commission du gouvernement américain. Hunley obtient que l'IMF soit démantelée et ses agents intégrés au sein de la CIA. Ethan Hunt refuse la décision et continue sa traque du Syndicat en cherchant activement un homme blond portant des lunettes, plus tard identifié comme Solomon Lane (Sean Harris).

Six mois plus tard, Hunt est toujours pourchassé par la CIA. Incapable de démanteler ou révéler l'existence du Syndicat, il amène son ancien collègue Benji Dunn (Simon Pegg) à participer à une opération à l'opéra de Vienne où Hunt pense que Lane se trouvera pour surveiller l'assassinat du chancelier d'Autriche. Hunt prévient l'assassinat à l'opéra et sauve Ilsa Faust (l'un des assassins envoyés sur les lieux), mais le chancelier est tué dans l'explosion de son véhicule d'évacuation. Lors d'une course-poursuite, la femme s'enfuit tout en disant à Hunt qu'il sait comment la retrouver.

Un peu plus tard, Brandt demande l'aide de l'ex-agent Luther Stickell (Ving Rhames) pour retrouver Hunt et empêcher qu'il ne soit assassiné par la CIA. Hunt et Benji retrouvent Faust au Maroc, où ils s'introduisent dans un centre de données extrêmement sécurisé pour y dérober un fichier. Les hommes du Syndicat poursuivent les trois dans les rues de la ville et Ilsa Faust s'échappe encore une fois. Hunt, Benji, Brandt et Stickell font ensuite le point sur la situation, car ils ont découvert que le fichier est une « boîte rouge », c'est-à-dire qu'il ne peut être lu que par le Premier ministre du Royaume-Uni.

Faust retourne à Londres où elle tente de remettre le fichier à son supérieur, Attlee (Simon McBurney), qui lui ordonne de retourner terminer sa mission, c'est-à-dire d'exposer tous les membres du Syndicat. Elle retrouve Lane et lui remet une clé USB, qui a été vidée de son contenu à son insu par Attlee. Plus tard, Hunt rencontre Faust dans une gare bondée et les deux en viennent à comprendre qu'Attlee ment. Des agents du Syndicat enlèvent Benji et leur chef Lane ordonne à Hunt de lui amener une copie du fichier déchiffré sinon Benji mourra. Les trois ex-agents de l'IMF discutent vivement d'une solution.

Brandt révèle à Hunley que Hunt est à Londres et lui demande de le rejoindre. Pendant un encas caritatif, le Premier ministre britannique reçoit le message de se rendre de toute urgence auprès d'Attlee. Dans la pièce où se trouvent Brandt, Hunley et Attlee, il reçoit un sérum de vérité, puis révèle la mise en place d'un groupe d'agents soumis à sa seule autorité, projet clandestin exécuté avec l'accord d'Attlee. Cependant le Premier ministre a ordonné la fin du projet pour des raisons éthiques, informations que Hunley écoute avec étonnement. Hunt enlève alors le masque d'Attlee qu'il porte. Quand le vrai Attlee entre dans la pièce, il reçoit également une dose de sérum de vérité, puis révèle qu'il a caché l'existence du Syndicat quand Lane a décidé de poursuivre seul.

De son côté, Stickell découvre que le fichier comprend une liste de comptes numérotés qui donne accès à des milliards de dollars. Hunt en prend connaissance puis détruit la clé USB qui contient les données. Il retrouve Faust, armée, et Benji, bardé d'une ceinture explosive, assis à un café surveillé par les hommes de Lane. Hunt révèle qu'il a détruit la clé USB, mais qu'il a mémorisé les coordonnées de tous les comptes. Il met Lane au défi de le tuer après lui avoir fait un virement de 50 millions de dollars. Lane libère Benji en échange de la liste complète. Ethan et Faust sont ensuite pris en chasse par les hommes de Lane dans les rues de Londres. Faust tue Vinter, alors que Hunt piège Lane dans une cellule à l'épreuve des balles, où il est endormi par un gaz.

Plus tard, Hunley et Brandt retournent devant la commission, où Hunley explique qu'officiellement, le démantèlement de l'IMF a été une opération visant à exposer le Syndicat à l'intérieur du gouvernement américain. L'IMF peut donc reprendre ses activités habituelles.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Producteur délégué : Dana Goldberg, Don Granger et Jake Myers
Producteur associé : Helen Medrano et Maricel Pagulayan

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[3] et AlloDoublage[4] Version québécoise sur Doublage Québec[5]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En mai 2013, il est annoncé que Drew Pearce écrira le scénario du 5e film de la saga Mission impossible[6], avec Christopher McQuarrie, qui a dirigé Tom Cruise dans Jack Reacher (2012). Alors que le studio souhaitait le retour de Brad Bird[7], Christopher McQuarrie est confirmé au poste de réalisateur trois mois plus tard[8]. Tom Cruise devait à l'origine participer au film The Man from U.N.C.L.E. de Guy Ritchie, mais a préféré se concentrer sur ce 5e opus[9].

En mai 2014, il est annoncé que Will Staples va réécrire le script de Drew Pearce[10].

Le , Paramount révèle le titre original du film, Mission: Impossible - Rogue Nation, ainsi qu'une affiche et une bande-annonce[11].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En novembre 2013, Simon Pegg confirme qu'il reprendra son rôle de Benji Dunn[12]. Avec cette troisième participation, il est le second acteur le plus fidèle à la franchise mené par Tom Cruise, après Ving Rhames.

En juin 2014, Jeremy Renner confirme lui aussi sa présence dans le rôle de William Brandt[13].

En juillet 2014, Alec Baldwin et Rebecca Ferguson rejoignent la distribution[14]. Il est révélé que le rôle attribué à Rebecca Ferguson a été refusé par Jessica Chastain[15].

Un mois plus tard, le réalisateur Christopher McQuarrie déclare sur Twitter que Ving Rhames reprendra son rôle de Luther Stickell[16].

Tournage[modifier | modifier le code]

Lors du tournage à la base RAF Wittering, Tom Cruise s'accroche au flanc de cet Airbus A400M Atlas.

Le tournage débute courant août 2014 à Vienne en Autriche[17], puis a ensuite lieu à Londres[18]. Certaines scènes londoniennes sont tournées incognito par Tom Cruise dans la foule ; l'acteur a cependant failli se faire écraser par un bus à impériale à Piccadilly Circus[19]. Certaines scènes sont également tournées à Marrakech, Casablanca et Rabat au Maroc[20].

Le , The Hollywood Reporter rapporte que le réalisateur et certaines personnes ne sont pas satisfaits par la fin du scénario et qu'il faudra réécrire puis retourner quelques scènes[21],[22]. Le tournage s'achève le , comme annoncé sur Twitter par le réalisateur[23].

Le 17 juillet 2015, Airbus Military publie une vidéo : il s'agit du décollage d'un Airbus A400M Atlas à l'extérieur duquel est accroché Tom Cruise[24]. Le tournage a été effectué en huit fois, le 31 octobre 2014, et le reste sur la base britannique de Wittering. Avec lui, l'appareil arriva à 800 mètres d'altitude à la vitesse de 240 km/h[25],[26].

Musique[modifier | modifier le code]

Mission: Impossible – Rogue Nation
Music from the Motion Picture
Bande originale de Joe Kraemer
Sortie
Genre musique de film
Producteur Joe Kraemer, John Finkley
Label La-La Land Records, Paramount Music!

Bandes originales de Mission impossible

La musique du film est composée par Joe Kraemer.

Liste des titres
No Titre Durée
1. The A400 6:38
2. Solomon Lane 4:08
3. Good Evening, Mr. Hunt 2:35
4. Escape to Danger 2:46
5. Havana to Vienna 5:13
6. A Flight at the Opera 2:23
7. The Syndicate 3:44
8. The Plan 3:21
9. It's Impossible (CD Exclusive Track) 1:23
10. The Torus 7:02
11. Morocco Pursuit 2:29
12. Grave Consequences 4:12
13. A Matter of Going 5:05
14. The Blenheim Sequence 4:00
15. Audience with the Prime Minister 4:23
16. This is the End, Mr. Hunt (CD Exclusive Track) 3:48
17. A Foggy Night in London 2:10
18. Meet the IMF 1:47
19. Finale and Curtain Call 6:14

Sortie[modifier | modifier le code]

En , il est annoncé que la date de sortie va être avancée de quasiment 6 mois. En effet, alors que le film devait sortir le en France et aux États-Unis, il sortira finalement le aux États-Unis et le en France[27].

L'utilisation du mot « Rogue » (qui désigne en anglais quelqu'un sans scrupules, un escroc ou un voyou) a provoqué un légère confusion entre la Paramount Pictures et Walt Disney Pictures. Le studio Disney a révélé au même moment que la Paramount le titre du spin-off de Star Wars, Star Wars Anthology: Rogue One. Les deux studios ont rapidement trouvé un accord : Disney n'avait pas le droit de commencer la promotion de son film jusqu'à la sortie en salles de Mission impossible : Rogue Nation[7].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Sur le site d'Allociné, la presse lui donne une moyenne de 3,7/5 basé sur 23 critiques presse[28]. Les spectateurs lui donnent une moyenne de 4,1/5[29].

Sur le site d'IMDb il obtient la note de 7,4/10 basé sur plus de 228 000 utilisateurs[30].

Sur le site de Metacritic il obtient un Metascore de 75% basé sur 46 avis[31].

Le site Rotten Tomatoes lui donne un taux d'approbation de 93% basé sur 240 votes[32].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pour son premier week-end d'exploitation américaine, le film engrange 56 millions de dollars de recettes. Cela en fait le meilleur démarrage d'un film avec Tom Cruise depuis La Guerre des mondes (2005) et le second de la saga, juste derrière Mission impossible 2 (2000) et ses 57,8 millions[33].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
195 042 377 $[34] 13
Drapeau de la France France 2 804 822 entrées[35] 9
Alt=Image de la Terre Mondial 682 330 139 $[34] 13

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Paramount Pictures a confirmé qu'il y aurait bien un Mission impossible 6[36].

Saga Mission impossible[modifier | modifier le code]

Titre français Année Réalisateur Acteur principal Budget Total Box-office
Mission impossible 1996 Brian De Palma Tom Cruise 78 000 000 $ 456 481 886 $
Mission impossible 2 2000 John Woo 125 000 000 $ 546 209 889 $
Mission impossible 3 2006 J. J. Abrams 150 000 000 $ 397 501 348 $
Mission impossible : Protocole Fantôme 2011 Brad Bird 145 000 000 $ 679 400 000 $
Mission impossible : Rogue Nation 2015 Christopher McQuarrie 150 000 000 $ 682 330 139 $
Mission impossible 6 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Alors que le titre français fait d'« impossible » un adjectif qualificatif, la graphie originale le traite comme un substantif. La traduction exacte serait donc : « Mission : L'Impossible ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mission: Impossible - Rogue Nation (2015)- JPBox-Office », sur JPBox-Office, (consulté le 3 août 2015)
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, .
  4. « Fiche du doublage français du film »
  5. « Fiche du doublage québécois du film », consulté le 31 décembre 2015
  6. (en)Iron Man 3 Writer Drew Pearce to Pen Next Mission: Impossible (Exclusive) - The Hollywood Reporter
  7. a et b « Secrets de tournage », sur Allociné (consulté le 4 août 2015)
  8. (en) Christopher McQuarrie Confirmed to Direct Mission: Impossible 5 - SlashFilm.com
  9. (en) SHOCKER: Tom Cruise Exits Man From U.N.C.L.E., Warner Bros Recasting For Fall Start - Deadline.com
  10. (en) Mission: Impossible 5 Taps New Writer (Exclusive) - The Hollywood Reporter
  11. (en) Pamela McClintock, « 'Mission: Impossible 5' Gets a 'Rogue' Name, Trumps 'Star Wars' », sur The Hollywood Reporter (consulté le 22 mars 2015)
  12. Simon Pegg Confirms That He'll Return for Mission: Impossible 5 - ComingSoon.net
  13. Mission: Impossible 5: Jeremy Renner Confirms Return - SlashFilm.com
  14. Rebecca Ferguson Cast In Mission: Impossible 5, Alec Baldwin Choosing To Accept - Denofgeek.us
  15. (en) Anecdotes sur l’Internet Movie Database
  16. Ving Rhames Returns for Mission: Impossible 5 - ComingSoon.net
  17. (en) « First Photos from the Set of Mission: Impossible 5! », sur ComingSoon.net, (consulté le 25 août 2014).
  18. Tom Cruise returns to London to film Mission Impossible 5 - The Daily Telegraph
  19. « Mission Impossible 5 : Tom Cruise frôle le pire à Londres », sur Le Figaro, (consulté le 27 janvier 2015)
  20. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  21. (en) Kim Masters, « Tom Cruise's 'Mission: Impossible 5' Halts Production to Figure Out Ending », The Hollywood Reporter, (consulté le 20 février 2015)
  22. « "Mission : Impossible 5" : le tournage suspendu pour réécrire la fin », sur Metronews, (consulté le 22 mars 2015)
  23. « Production Wraps on Mission: Impossible 5 », twitter.com (consulté le 17 mars 2015)
  24. [voir en ligne]
  25. (en)http://airbusdefenceandspace.com/newsroom/news-and-features/a400m-makes-tom-cruises-mission-possible/ le 17 juillet 2015
  26. (en)http://www.dailymail.co.uk/tvshowbiz/article-2819292/Tom-Cruise-scales-roof-military-aircraft-high-octane-Mission-Impossible-5-scenes-hanging-plane-5-000ft.html Daily Mail, le 3 novembre 2014, article en détail avec de nombreuses photos
  27. « Mission Impossible 5 : une sortie française avancée de 4 mois », sur Allociné, (consulté le 27 janvier 2015)
  28. « Critique Presse pour le film Mission: Impossible - Rogue Nation - AlloCiné », sur allociné.com, (consulté le 28 août 2015)
  29. « Critique du film Mission: Impossible - Rogue Nation 6 Allociné », sur allociné.com, (consulté le 28 août 2015)
  30. (en) « Mission: Impossible - Rogue Nation (2015) - User ratings », sur IMDb.com, (consulté le 4 août 2015)
  31. (en) « Mission: Impossible - Rogue Nation (2015) - Critic Reviews - IMDB », sur IMDb.com, (consulté le 4 août 2015)
  32. (en) Mission: Impossible Rogue Nation (2015) - Rotten Tomatoes, consulté le 4 août 2015
  33. (en) « Box-office US : Mission Impossible - Rogue Nation signe le 2ème meilleur démarrage de la saga », sur Allociné (consulté le 11 août 2015)
  34. a et b (en) « Mission:Impossible - Rogue Nation », sur Box Office Mojo.com (consulté le 29 novembre 2015)
  35. « Box-office France Mission:Impossible - Rogue Nation », sur JP's box-office (consulté le 8 novembre 2015)
  36. « Mission impossible 6 : le projet officialisé par la Paramount », sur Reviewer.fr, (consulté le 4 août 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]