The Cloverfield Paradox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Cloverfield Paradox
Titre québécois Le Paradoxe Cloverfield
Réalisation Julius Onah
Scénario Oren Uziel
Acteurs principaux
Sociétés de production Bad Robot Productions
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 102 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Cloverfield Paradox ou Le Paradoxe Cloverfield au Québec est un film américain réalisé par Julius Onah, sorti en 2018. C'est le troisième volet de la franchise Cloverfield, après Cloverfield (2008) et 10 Cloverfield Lane (2016).

Synopsis[modifier | modifier le code]

2028. La Terre souffre en raison d'une crise d'énergie majeure. Tous les regards et espoirs sont tournés vers une mission à bord d'une station spatiale internationale nommée Cloverfield. À son bord, l'accélérateur de particules Shepard est testé. Après une tentative de lancement de la machine, une surcharge se produit. Suite à cet incident, les scientifiques de la mission découvrent que la Terre a disparu. D'autres événements étranges vont alors se produire au sein de la station, mettant en danger l'ensemble de l'équipage.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

En 2028, une crise énergétique sans précédent frappe la Terre entière, alors que les pays ont mis fin à leurs alliances pour se préparer à un conflit armé. Toutes les agences spatiales du monde ont les yeux tournés vers la Station Cloverfield. Cette dernière contient Shepard, un accélérateur de particules mille fois plus puissant que ses équivalents terrestres, qui pourrait alimenter la Terre avec une source d'énergie perpétuelle si le projet venait à fonctionner. Cependant, des voix s'élèvent contre ce projet, exprimant leurs craintes qu'il ne crée le "Paradoxe Cloverfield", ouvrant ainsi des portails vers d'autres dimensions, et permettant une possible invasion par les créatures qui y vivraient. Parmi les astronautes se trouve Ava Hamilton (Gugu Mbatha-Raw), qui est réticente à quitter pour plusieurs années son mari Michael (Roger Davies), un médecin. Les deux tentent de sauver leur mariage alors qu'ils ont perdu leurs enfants dans un incendie domestique.

Pendant deux ans, l'équipage de la station échoue à faire fonctionner l'accélérateur, et ne dispose que d'une quantité de carburant suffisante pour trois derniers essais. Une nouvelle tentative permet de créer un rayon quelque peu stable, mais une énorme surcharge énergétique crée une surtension dans toute la station. Après avoir restauré le courant principal, l'équipage découvre avec horreur que la Terre a disparu de leurs radars, ainsi que le gyroscope gérant les systèmes de navigation. Pendant que l'équipage s'affaire à réparer la station, des événements étranges commencent à se produire...

Alertés par des cris dans les couloirs, l'équipage découvre une jeune femme, Jensen (Elizabeth Debicki), coincée derrière un panneau mural, des câbles électriques lui traversant le corps. Avant de perdre connaissance, elle reconnaît Ava et l'appelle par son nom. Plus tard, Mundy (Chris O'Dowd) remarque que tous les vers de terre du vivarium ont disparu. Volkov (Aksel Hennie) remarque que quelque chose rampe sous sa peau, perd le contrôle de son oeil, et obéit à des voix intérieures lui demandant d'imprimer en 3D une arme à feu. Alors qu'il menace Tam (Zhang Ziyi) et Schmidt (Daniel Brühl), il convulse et perd connaissance. il meurt peu de temps après, recrachant la colonie entière de vers infestant son corps. Lorsque Ava discute avec Jensen qui a repris connaissance, elle lui demande de se méfier de Schmidt. A juste titre, car le commandant Kiel (David Oyelowo) découvre des transmissions codées des services secrets allemands demandant à Schmidt de saboter les tests, et fait mettre aux arrêts le physicien.

Lors de réparations, Mundy a le bras aspiré dans un panneau mural, puis tranché net, sans douleur, malgré l'aide de ses camarades. Son bras est d'ailleurs retrouvé plus tard par Schmidt (libéré de son sas par une perte de courant locale) dans une coursive, se déplaçant seul, et l'équipage remarque que le bras cherche à écrire quelque chose. Avec un stylo, il leur enjoint à disséquer le corps de Volkov, où ils retrouvent le gyroscope disparu. Ils réactivent le système de navigation, et découvrent qu'ils ont été transportés à l'opposé de l'orbite terrestre, et retrouvent également la planète bleue derrière le Soleil. Leur joie est de courte durée: en réactivant les systèmes de communication, des transmissions étranges font état du crash de la station Cloverfield sur la Terre, ravagée depuis plusieurs mois par une guerre mondiale.

En discutant de nouveau avec Jensen, l'équipage déduit qu'ils ont été transportés dans une dimension parallèle. Dans celle-ci, les enfants d'Ava sont toujours vivants, son double est restée au sol en tant qu'ingénieure civile, Schmidt est un traître (ce sont d'ailleurs les transmissions de cette dimension qui ont été retrouvées dans les journaux de bord), et Jensen remplace Tam en tant qu'ingénieure de la station. Jensen suppose que l'accélérateur a percuté un boson de Higgs, créant la surcharge énergétique, et que sa réactivation pourra les ramener chez eux. Tam travaille sur le moyen de réparer Shepard, mais une importante fuite d'eau la submerge dans un sas de sortie. Malgré l'aide de ses camarades, la porte externe du sas se déforme sous la pression, et toute l'eau gèle quasi instantanément, piégeant le corps de Tam. L'équipage continue ses réparations, alors que Hamilton fait part au commandant Kiel de son souhait d'accompagner Jensen sur la Terre alternative pour retrouver ses enfants. Alors que Mundy effectue des réparations pour dériver l'énergie et l'oxygène pour leur saut de retour, un puissant champ magnétique se met en route, le gel de réparation magnétique piège le mécanicien, puis une énorme explosion le tue et endommage gravement la station. Pour ne pas risquer sa désintégration, Kiel se sacrifie pour éjecter un des anneaux rotatifs qui déséquilibrent Cloverfield en le désarrimant de l'intérieur, laissant Hamilton aux commandes de la station.

Pendant ce temps, sur la Terre d'origine, Michael se réveille pour découvrir sa ville bombardée alors que d'autres événements étranges se produisent partout ailleurs. Il se rend vers l'hôpital de sa ville pour porter assistance aux blessés, mais découvre le bâtiment totalement détruit, et remarque la silhouette d'un énorme monstre dans la fumée des incendies. Au milieu des débris, il trouve une jeune fille nommée Molly et l'emmène avec lui dans un abri souterrain appartenant à l'un de ses amis pour lui apporter de meilleurs soins. Son contact à l'agence spatiale l'informe que Cloverfield a disparu de leurs radars mais que tout espoir n'est pas perdu de les recontacter.

Sur Cloverfield, Shepard est paré pour l'activation. Jensen et Hamilton se préparent à partir dans une capsule, mais Jensen assomme Ava avec le pistolet que Volkov avait imprimé plus tôt. Elle tue Monk (John Ortiz) et blesse gravement Schmidt, révélant son souhait de garder la station dans sa dimension pour sauver son monde. Hamilton reprend conscience, peu de temps avant l'éjection de sa capsule, affronte Jensen et réussit à tirer dans une vitre qui se brise, éjectant ainsi la rebelle dans l'espace.

Hamilton apporte les soins d'urgence à Schmidt et les deux astronautes se préparent à une nouvelle activation. Avant cela, elle envoie un message à son double resté sur Terre, la prévenant du danger de la batterie qui a causé l'incendie domestique, lui rappelant l'importance de sa famille, et contenant toutes les données nécessaires à la construction de l'accélérateur Shepard. Hamilton et Schmidt démarrent l'accélérateur pour revenir dans leur dimension, puis appliquent les modifications de Tam pour faire fonctionner Shepard pour de bon. Après avoir rassuré les agences spatiales sur leur situation, les deux sont forcés de retourner sur Terre, vu que leur système de survie à bord de la station a été sacrifié pour fournir l'énergie suffisante pour rentrer.

Michael apprend de son contact à l'agence spatiale que la station est réapparue, mais entre dans une profonde colère en apprenant que sa femme n'a pas été prévenue à temps du danger de la situation au sol.

Dans le dernier plan du film, la capsule de rentrée chute dans l'atmosphère, disparaissant sous la couche nuageuse alors qu'un monstre gigantesque en sort et pousse un terrible rugissement.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original et français : The Cloverfield Paradox
  • Titre québécois : Le Paradoxe Cloverfield
  • Titre de travail : God Particle
  • Réalisation : Julius Onah
  • Scénario : Oren Uziel, d'après une histoire d'Oren Uziel et Doug Jung
  • Direction artistique : Mike Piccirillo
  • Décors : Doug J. Meerdink
  • Costumes : Susan Lee
  • Photographie : Daniel Mindel
  • Montage : Alan Baumgarten
  • Musique : Bear McCreary
  • Production : J. J. Abrams et Lindsey Weber
Producteurs délégués : Bob Dohrmann et Tommy Harper

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française

  • Studio de doublage : Cinéphase
  • Direction artistique : Julie Elmaleh
  • Adaptation : Cendryl Blanchon et Frédéric Alameunière

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le projet est évoqué dès 2012, sans qu'aucun lien avec Cloverfield soit annoncé. Un clin d'oeil est ensuite placé dans un élément du Marketing viral de 10 Cloverfield Lane avec une image de la Station spatiale internationale[1]. Le lien avec les films Cloverfield n'est révélé qu'en octobre 2016[2], tout comme 10 Cloverfield Lane qui avait été tourné sous un autre titre.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , Gugu Mbatha-Raw et David Oyelowo sont confirmés sur le projet[3]. En avril 2016, Variety révèle que John Krasinski est en contact pour incarner un astronaute[4]. En mai 2016, Elizabeth Debicki rejoint la distribution[5], suivi quelques jours plus tard par Daniel Brühl[6], Chris O'Dowd et Zhang Ziyi[7], John Ortiz et Aksel Hennie[8].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [8]. Il a eu lieu à Los Angeles, notamment aux Paramount Studios[9].

Sortie[modifier | modifier le code]

Une bande annonce du film est présentée lors de la diffusion du Super Bowl 2018 le . Le film est disponible juste après sur Netflix, notamment en France.

Critique[modifier | modifier le code]

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film n'obtient que 17% d'opinions favorables pour 52 critiques et une note moyenne de 4,510 avec un consensus disant que malgré un casting brillant, le film s’embourbe dans un mélange des genres et dans les multiples sous-intrigues[10]. Sur Metacritic, le film décroche une moyenne de 37100 pour 21 critiques[11].

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Au début du film, on peut voir une station essence Kelvin, similaire à celle de Super 8. Il s'agit d'une référence au grand-père de J. J. Abrams nommé Harry Kelvin. Le réalisateur-producteur a déjà utilisé ce nom dans plusieurs de ses projets précédents : le personnage Kelvin Inman dans Lost : Les Disparus ou le vaisseau spatial USS Kelvin dans Star Trek. On peut par ailleurs voir une figurine avec le mot « Slusho ». Ce mot apparait brièvement dans plusieurs projets de J. J. Abrams comme Cloverfield ou la série télévisée Alias. Slusho était le faux titre et un élément du marketing viral autour de Cloverfield[12].

Donal Logue incarne ici Mark Stambler, qui critique le projet spatial à la télévision. Dans 10 Cloverfield Lane, John Goodman interprète un personnage nommé Howard Stambler[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Peter Sciretta, « ‘God Particle’ is ‘Cloverfield 3’ », sur /film (consulté le 27 octobre 2016)
  2. « Cloverfield 3 : God Particle serait la suite », sur IGN France, (consulté le 27 octobre 2016)
  3. (en) Angie Han, « J.J. Abrams-Produced ‘God Particle’ Casts David Oyelowo and Gugu Mbatha-Raw », /Film, (consulté le 27 octobre 2016)
  4. (en) Justin Kroll, « John Krasinski Circles J.J. Abrams Sci-Fi Thriller ‘God Particle’ (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 6 mai 2016)
  5. (en) Justin Kroll, « ‘Night Manager’s’ Elizabeth Debicki Joins J.J. Abrams’ ‘God Particle’ (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 6 mai 2016)
  6. (en) Borys Kit, « 'Civil War' Star Daniel Bruhl in Talks to Join J.J. Abrams' 'God Particle' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 11 mai 2016)
  7. (en) « Chris O'Dowd Joins Bad Robot's God Particle », (consulté le 12 juillet 2016)
  8. a et b (en) Dave McNary, « John Ortiz, Aksel Hennie Join J.J. Abrams Sci-Fi Thriller ‘God Particle’ », (consulté le 12 juillet 2016)
  9. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  10. (en) « The Cloverfield Paradox (2018) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 6 février 2018)
  11. (en) « The Cloverfield Paradox Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 6 février 2018)
  12. (en) Super 8 trivia - Internet Movie Database
  13. « The Cloverfield Paradox : comment le film de Netflix se rattache aux autres Cloverfield ? », sur Première, (consulté le 6 février 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]