Ngô Bảo Châu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom, le nom de famille, Ngô, précède le nom personnel.

Ngô Bảo Châu

Description de l'image  Ngo Bau Chau MFO.jpg.
Naissance 28 juin 1972 (42 ans)
Hanoï (Vietnam)
Nationalité Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam, Drapeau de la France France
Champs Mathématiques
Institutions Université Paris-Sud
Université de Chicago[1]
Diplôme École normale supérieure
Université Paris-Sud
Université Paris-Nord
Distinctions Médaille Fields (2010)[2]

Ngô Bảo Châu, né le 28 juin 1972 à Hanoï, est le premier mathématicien vietnamien (naturalisé français au début de l'année 2010[3]) à avoir reçu le Clay Research Award, en 2004. Ses travaux portent sur le programme de Langlands. En 2010, il a reçu la médaille Fields[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Ngô Bảo Châu est né dans une famille d'intellectuels de Hanoi. Son père, Ngô Huy Cẩn, est un physicien et sa mère est médecin. À l'âge de quinze ans, il est admis en classe de mathématiques au lycée spécialisé de l'Université nationale du Vietnam. Pendant cette période, Ngô Bảo Châu participera aux 29es et 30es Olympiades internationales de mathématiques, et y recevra deux médailles d'or, devenant ainsi le premier vietnamien à remporter un tel palmarès. Il est reçu à cette occasion par Đỗ Mười, alors président du Conseil des ministres du Vietnam[4].

Il commence à apprendre le hongrois, dans le but d'aller à Budapest après le lycée, mais la chute du mur de Berlin, en 1989, remet en cause ce projet, le nouveau gouvernement hongrois suspendant les bourses d'étude accordées aux étudiants vietnamiens. Il obtient alors une bourse du gouvernement français pour étudier à l'université Pierre-et-Marie-Curie, à Paris. Il est admis au magistère de l'École normale supérieure en 1990 et devient élève grâce à son succès au concours de la filière internationale l'année suivante, malgré un 2/20 en anglais[4].

Il poursuit ses études de mathématiques à l'École normale supérieure, puis obtient son doctorat à l'Université de Paris-Sud en 1997, sous la direction de Gérard Laumon (qui a eu comme autre élève Laurent Lafforgue, médaille Fields en 2002)[5].

Enseignements et recherches[modifier | modifier le code]

Ngô Bảo Châu est entré au CNRS comme chargé de recherche à l'automne 1998[6], affecté au Laboratoire LAGA de l'Université Paris 13. Il y resta jusqu'en 2004. Il soutient son habilitation à diriger des recherches (HDR) en 2003[4], et a été recruté comme professeur à l'Université Paris-Sud en 2004[7].

En 2004, Ngô Bảo Châu et Gérard Laumon ont reçu le Clay Research Award pour leur preuve du lemme fondamental (en) pour les groupes unitaires. En 2008, Ngô Bảo Châu a annoncé une preuve du lemme fondamental pour les algèbres de Lie[8].

Depuis 2007, il est détaché à l'Institute for Advanced Study de l'université de Princeton, et il accepte un poste de professeur en mathématiques à l'Université de Chicago à partir du mois de septembre 2010[1]. Depuis 2011, il est aussi directeur scientifique du "Vietnam Institute of Advanced Study".

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ngô joins mathematics faculty at Chicago, University of Chicago, 19 août 2010, consulté sur news.uchicago.edu le 20 août 2010
  2. a, b et c « Mathématiques : deux Français reçoivent la médaille Fields », Le Monde, 19 août 2010, consulté sur www.lemonde.fr le 19 août 2010
  3. « Le congrès international des mathématiciens », Société Mathématique de France (consulté le 7 juillet 2010)
  4. a, b et c Hàm Châu, « Ngô Bao Châu, sommité mondiale des maths », Le courrier du Vietnam, 15 février 2009, consulté sur lecourrier.vnagency.com.vn le 21 août 2010.
  5. (en) Gérard Laumon sur le site du Mathematics Genealogy Project
  6. [1], communiqué du CNRS
  7. [2], site des résultats de concours dans l'enseignement supérieur en mathématiques et en informatiques
  8. Le lemme fondamental pour les algèbres de Lie.
  9. http://www.srcf.ucam.org/~jsm28/imo-scores/1988/scores-order.html
  10. http://www.srcf.ucam.org/~jsm28/imo-scores/1989/scores-order.html
  11. ORDRE NATIONAL DE LA LEGION D'HONNEUR

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :