Maxime Kontsevitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maxime Kontsevitch en 2007

Maxime Lvovitch Kontsevitch (en russe : Максим Львович Концевич), le plus souvent orthographié Maxim Kontsevich selon la transcription anglophone, est un mathématicien russe, né le 25 août 1964 en URSS à Khimki, une ville jouxtant Moscou, en Russie. Il a été naturalisé français fin 1999.

Il a obtenu son doctorat à l'université de Bonn en Allemagne sous la direction de Don Zagier. Maxime Kontsevitch a occupé un poste de professeur à l'université de Californie à Berkeley de juillet 1993 à août 1995 avant d'être recruté à l'âge de 31 ans comme professeur permanent à l'Institut des hautes études scientifiques à Bures-sur-Yvette en France.

Kontsevitch a reçu en 1992 la Médaille Otto Hahn de la Société Max-Planck et le Prix de la Mairie de Paris du premier congrès européen de Mathématiques et en 1997 le Prix Iagolnitzer de l'International Association of Mathematical Physics ainsi que le prix Henri Poincaré, le prix Crafoord en 2008.

Il a reçu en 1998 la médaille Fields au cours du congrès international des mathématiciens de Berlin.

Kontsevitch a été élu membre de l'Académie des sciences le 5 novembre 2002.

Il a reçu en 2012 le prix Shaw (1 million de dollars) et le prix de physique fondamentale (3 millions de dollars)[1]. Il fait partie des cinq lauréats de la première édition du Breakthrough Prize in Mathematics (en), en 2014.

Références[modifier | modifier le code]

  1. David Larousserie, « Maxim Kontsevich, le millionnaire des maths », Le Monde « science&techno », 18 août 2012, p. 7

Lien externe[modifier | modifier le code]

Fiche et C.V. sur le site de l'Académie des sciences