Ubuntu Touch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Ubuntu Touch
Logo
Ubuntu Touch sur smartphone (début 2013)
Ubuntu Touch sur smartphone (début 2013)

Famille Type Unix
Langues Multi-langues
Type de noyau Monolithique modulaire (Linux)
État du projet Actif
Plates-formes Intel X86, ARM
Entreprise /
Développeur
Canonical Ltd.
Ubuntu Foundation
Licence Multiples
(Principalement GNU GPL)
États des sources Logiciel libre
Open Source
Première version 21 février 2013
Méthode de mise à jour APT
Environnement graphique Unity
Gestionnaire de paquets dpkg
Site web Ubuntu pour Smartphone

Ubuntu pour Tablette Ubuntu TV

Ubuntu Touch est une version d'Ubuntu destinée aux smartphones et aux tablettes, donc un système d'exploitation concurrent d'iOS, d'Android, ou encore de Firefox OS.

Cette version mobile d'Ubuntu a été présentée début 2013, d'abord pour les smartphones le 2 janvier, ensuite pour les tablettes le 19 février, et rendue disponible pour les développeurs le 21 février de la même année[1]. Il est ainsi proposé à l'installation sur différents produits existants. En février 2013, l'annonce de produits vendus avec ce système pré-installé était prévue à partir d'octobre 2013[2], mais au mois de septembre 2013, il est annoncé qu'il faudra sans doute attendre début 2014 [3].

Les annonces[modifier | modifier le code]

La version smartphone a été dévoilée le 2 janvier 2013, après plusieurs jours d'affichage d'une bannière sur le site officiel d'Ubuntu, avec un compte à rebours et le message en anglais « So close you can almost touch it » (« Si proche que vous pouvez presque le/la toucher »). Une présentation du produit pour smartphone au CES 2013 du 8 au 11 janvier 2013 ainsi que la version tablette au MWC du 25 au 28 février 2013, à Barcelone.

Le 17 septembre 2013, dans une note de blog[4], Nicholas Skaggs indique que la sortie de la version 1.0 de Ubuntu Touch aura lieu un mois plus tard. Il appelle par ailleurs la communauté à supporter le développement de cette première version, en installant celle-ci et/ou en remontant les bugs.

Contexte[modifier | modifier le code]

Canonical cherche dès le début de l'année 2013 à attirer des fabricants afin de livrer le nouveau système d'exploitation nativement sur leurs produits dès la fin de l'année - produits probablement estampillés Ubuntu phone.

Le projet d'une version d'Ubuntu pour appareils mobiles était discuté plus d'un an avant son lancement. Quelques jours avant[pas clair], Mark Shuttleworth avait annoncé que 2013 serait l'année de la mobilité pour Ubuntu.

La vidéo de 21 minutes (publiée sur Youtube en janvier 2013) pour l'annonce officielle comporte un résumé des avancées d'Ubuntu durant l'année 2012, ainsi qu'une présentation détaillée de l'utilisation d'Ubuntu pour téléphones. Elle vise à intéresser les professionnels par l'évocation de la sécurité offerte par le système et de la fonction de station de travail, ainsi qu'à proposer aux fabricants d'équipement d'origine de travailler avec Canonical.

Puis à l'été 2013, Canonical a tenté de financer un Ubuntu Phone, l'Ubuntu Edge. Malgré un échec de financement, Canonical a réussi à faire parler de lui en tant que fournisseur de logiciel pour les téléphones, et à crédibiliser son futur OS, Ubuntu Touch.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Lors de l'annonce, en janvier 2013, on apprend que cette version utilise le même noyau qu'android[5] et possède une interface pour écrans tactiles qui donne beaucoup d'importance à l'usage des bords de l'écran pour libérer de l'espace, propose une intégration d'applications développées en HTML 5, et permet également l'usage du téléphone comme station de travail à l'image de Ubuntu pour Android.

La version 1.0 d'Ubuntu Touch, qui sortira en octobre 2013, en même temps que la version Ubuntu 13.10, alias Saucy Salamander[6], embarquera à priori une version adapté du bureau Unity. Il n'est pas encore précisé si l'objectif d'unification des logiciels (une seule version pour tous les matériels) est atteint.

Téléphones compatibles[modifier | modifier le code]

Pour la première version, les terminaux Google sont les seuls qui sont compatibles : le Galaxy Nexus, Nexus 4, Nexus 7 et Nexus 10[6].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]