NetBSD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
NetBSD
Logo

Famille BSD
Type de noyau Noyau monolithique
État du projet Actif
Entreprise /
Développeur
Projet NetBSD
Licence Licence BSD
États des sources Logiciel libre
Dernière version stable 6.1.4 (le 19 avril 2014,
il y a 2 mois
[1]
)
[+/−]
Site web www.netbsd.org
Filiation des systèmes Unix.

NetBSD est un système d'exploitation libre de type Unix BSD dérivé de 386BSD et de Net/2 (4.3BSD-Lite).

Présentation[modifier | modifier le code]

NetBSD est entièrement fondé sur des logiciels libres, la plupart des composants étant soumis à la Licence BSD.

Le système détient le record sur le nombre d'architectures compatibles ; il peut en effet être utilisé sur plus de cinquante architectures différentes.

Cette portabilité est un point central du projet, si bien que sa devise est que face à tout ordinateur, on peut déclarer « Bien sûr, cela fonctionne avec NetBSD » (de l'anglais "Of course it runs NetBSD"). Pour l'anecdote, NetBSD a même déjà été porté sur un grille-pain[2].

Un autre aspect sur lequel le projet met fortement l'accent est la qualité du code écrit. Le projet vise à développer des solutions conceptuellement cohérentes. Une fonctionnalité relevant du bidouillage, même efficace, n'est donc pas satisfaisante de ce point de vue. Ici une phrase souvent mise en avant est « des solutions, pas du bidouillage » (de l'anglais "Solutions, not hacks").

Le modèle de développement retenu pour le projet est assez centralisé. Il est qualifié de modèle cathédrale par opposition au modèle bazar.

NetBSD est orienté vers une ergonomie privilégiant l'efficace à l'intuitif. Il est donc plus adapté à un public d'utilisateurs expérimentés, comme des administrateurs système ou des développeurs.

Pour une utilisation plus grand public, comme la bureautique, NetBSD sera moins convivial et disposera d'un moins bon support des périphériques que d'autres systèmes, comme certaines distributions Linux.

En revanche, toutes les interfaces du noyau et les pilotes sont documentées dans des pages man, et non dans des fichiers textes éparpillés en divers endroits.

Enfin NetBSD fait de la rétro compatibilité un de ses chevaux de bataille, et avec un noyau intégrant l'option COMPAT_09, le système est capable d'exécuter des logiciels compilés dans un format binaire de 1993.

Organisation du projet[modifier | modifier le code]

NetBSD est organisé autour de la fondation NetBSD, une association à but non-lucratif dont sont membres les développeurs. Le code source de NetBSD est disponible sur internet via CVS et accessible en ligne via une interface cvsweb[3] Pour disposer d'un accès en commit sur le cvs de NetBSD, chaque développeur doit signer un accord d'agrément qui le rend membre de la fondation NetBSD. Le conseil d'administration de la fondation NetBSD, élu par les développeurs, publie des rapports réguliers sur ses activités et sur les finances[4] du projet. NetBSD comporte 300 développeurs en 2006.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet NetBSD a été fondé par Chris Demetriou (es), Theo de Raadt, Adam Glass et Charles Hannum en mars 1993. La formation du projet fait suite à la stagnation relative du développement et l'impossibilité de faire accepter des patchs externes dans 386BSD.

En 1994 et 1995, des désaccords surviennent dans l'équipe de développement, qui s'étalent pendant près de 8 mois sur les listes de diffusion. Certains développeurs autour de Theo de Raadt quittent l'équipe puis créent OpenBSD. Les deux systèmes d'exploitation divergent dans un certain nombre de domaines, comme par exemple l'initialisation du système, mais restent cependant assez proches pour que le portage de pilotes de l'un à l'autre soit relativement facile. Ainsi les deux BSD utilisent tous deux le framework wscons[5], le même système de nomenclature de périphériques, et distribuent les mêmes shells dans le système de base.

Portabilité[modifier | modifier le code]

À partir de n'importe quelle installation de NetBSD, il est possible à partir d'une seule commande make, de reconstruire l'ensemble de la distribution NetBSD pour n'importe quelle architecture, compilateur compris. Il est même possible de compiler une distribution NetBSD depuis FreeBSD ou Linux.

Ainsi il est possible à partir d'un système intel i386, de compiler très facilement un noyau pour PowerPC, Alpha, MIPS, le script de cross-compilation build.sh se chargeant lui-même de la compilation de toutes les dépendances requises. Ceci fait de NetBSD un système de choix pour le développement de systèmes embarqués (routeurs, firewalls, caméra video IP, et même robot[6],[7] et grille-pain[2]).

Juridique[modifier | modifier le code]

Licence BSD[modifier | modifier le code]

Historiquement, la majorité de NetBSD est disponible sous la licence BSD « traditionnelle » à quatre clauses. Depuis le 20 juin 2008, le projet utilise désormais une licence BSD à deux clauses.

Fondation NetBSD[modifier | modifier le code]

La protection légale du projet est assurée par la fondation NetBSD.

Organisation du système[modifier | modifier le code]

NetBSD lui-même est un système de base minimal de 300 Mo comprenant les outils Unix traditionnels et l'environnement. Les applications externes sont disponibles via pkgsrc, un système de packages multi plateformes.

Versions de NetBSD[modifier | modifier le code]

NetBSD 0.8 
remontant à avril 1993, cela en fait le système d'exploitation libre le plus ancien encore en activité. NetBSD 0.8 est basé sur un 386BSD considérablement patché.
NetBSD 1.0 
sorti en octobre 1994, est la première version multi plateforme de NetBSD, disponible pour PC, HP 9000 Series 300, Amiga, Macintosh 68k, stations Sun 4c et PC532.
NetBSD 1.3 
sorti en janvier 1998, a vu l'introduction du système de packages, pkgsrc, permettant l'installation facile et rapide d'applications externes à partir du code source ou sous forme de binaires précompilés. Pkgsrc est inspiré du système de ports de FreeBSD.
NetBSD 1.6 
sorti en septembre 2002, a vu l'introduction du framework de cross-compilation entre les différentes architectures.
NetBSD 2.0 
sorti en décembre 2004, a vu l'introduction du support SMP sur un grand nombre d'architectures, ainsi que la mise en place d'un système de distribution des images de CD-ROM via BitTorrent
NetBSD 3.0.1 
sorti le 23 juillet 2006.
NetBSD 3.1 
sorti le 4 novembre 2006, intègre le support natif pour la solution de virtualisation Xen.
NetBSD 4.0 
sorti le 19 décembre 2007. Les nouveautés comprennent le support de Xen en version 3, l'intégration du protocole CARP venant de OpenBSD, et deux nouveaux ports, NetBSD/landisk et NetBSD/ews4800mips.
NetBSD 4.0.1 
sorti le 14 octobre 2008. Il ne s'agit pas d'une nouvelle version, mais version corrective incluant de nombreux bug-fixes et mises à jour de sécurité.
NetBSD 5.0 
sorti le 29 avril 2009. Entre autres nouveautés, l'utilisation de Xorg et non plus de XFree86, le support du système de fichiers UDF ainsi que le support des processeurs multi-cores.
NetBSD 5.0.1 
sorti le 2 août 2009. Il s'agit de la première mise à jour de sécurité/fiabilité de la branche NetBSD 5.0-RELEASE. Elle comprend des correctifs relatifs à la sécurité et/ou à la stabilité de NetBSD.
NetBSD 5.0.2 
sorti le 12 février 2010. Il s'agit de la deuxième mise à jour de sécurité/fiabilité de la branche NetBSD 5.0-RELEASE.
NetBSD 5.1 
sorti le 19 novembre 2010. Elle améliore le support matériel principalement pour les périphériques réseau et de stockage (notamment les lecteurs de carte mémoire SD/MMC).

Critiques[modifier | modifier le code]

Des trois systèmes BSD, NetBSD est celui qui dispose du moins de visibilité. Avant 1998, il n'existait aucune distribution officielle de NetBSD sur CD-ROM, alors que FreeBSD et OpenBSD dès le départ ont utilisé ce canal de diffusion pour se faire connaître et générer des revenus. Les développeurs de NetBSD répondent que leur projet n'est pas un phénomène de mode ("hype free"), et qu'il est destiné à des utilisateurs ayant une bonne maitrise de l'outil informatique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Soren Jacobsen (19-04-2014), « NetBSD 6.1.4 and 6.0.5 released », netbsd-announce.
  2. a et b (en) « NetBSD Toaster with the TS-7200 ARM9 SBC » (consulté le 8 juin 2012)
  3. CVSWeb de NetBSD
  4. Finances 2005
  5. wscons
  6. (ja) (en) « MIRAI-RT is the world first Internet Humanoid with NetBSD based OS! » (consulté le 7 novembre 2012)
  7. (en) « SPC-101C Introduction » (consulté le 7 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]