Debian GNU/Hurd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Debian GNU/Hurd
Logo

Famille GNU
Type de noyau Micro-noyau
État du projet en développement
États des sources Logiciel libre
Dernière version avancée Wheezy [+/−]
Gestionnaire de paquets Dpkg
Site web (en) Site officiel

Debian GNU/Hurd est une distribution du système d'exploitation GNU, fondée sur le Hurd.

Le projet a été fondé en 1998 par Marcus Brinkmann, avec l'aide de Gordon Matzigkeit, employé de la Free Software Foundation à l'époque. Il s'agit d'un port de la distribution unstable, ce qui signifie qu'il ne fait pas l'objet de versions stables, contrairement à Debian GNU/Linux. Une copie essentiellement équivalente à la version stable 7 de la distribution Debian (nom de code Wheezy) a toutefois été diffusée en mai 2013[1],[2].

Intérêt[modifier | modifier le code]

Le projet a été démarré à la fois par des développeurs Debian (notamment Marcus Brinkmann) et des développeurs du Hurd. Le projet Debian donne un cadre pour le développement d'un système basé sur le Hurd : il contient de nombreux paquets dont le portage est facilité, il fournit un hébergement (listes de diffusion, paquets, gestion des bogues, ...). De plus, les correctifs peuvent être inclus dans les paquets Debian.

Du côté de Debian, Debian GNU/Hurd a été le premier port vers un système n'utilisant pas Linux. Le port vers ce système permet de détecter des erreurs de programmation potentielles, pouvant affecter la stabilité et/ou la portabilité du programme. Il permet également une meilleure gestion des diverses architectures, qui rend aujourd'hui possible Debian GNU/kFreeBSD. Ian Murdock a d'ailleurs écrit être intéressé par un tel port très tôt dans l'histoire du projet Debian.

État[modifier | modifier le code]

Environ 76 %[2] des paquets source de Debian GNU/Linux ont été portés vers Debian GNU/Hurd. Le Hurd dispose de la plupart des fonctionnalités POSIX (la mémoire partagée était la dernière grande étape dans ce but : elle est en cours d'intégration en septembre 2005), ce qui garantit que la plupart des logiciels tournant sous GNU/Linux devraient être prochainement portés.

Cependant, Debian GNU/Hurd reste un système expérimental, dont la stabilité et les performances sont loin de celles de Debian GNU/Linux.

Une erreur dans le nom du projet[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est commun d'entendre de nombreuses personnes appeler GNU/Hurd le système GNU, cette appellation n'est pas tout à fait correcte. Si on fait une analogie au nom GNU/Linux, alors cette forme d'écriture implique que Hurd est le noyau. Or, le noyau est en réalité GNU Mach et non le Hurd. Le Hurd est une collection de serveurs fonctionnant au-dessus d'un micronoyau : GNU mach. Le nom réel du projet devrait donc être GNU/Mach, et non GNU/Hurd.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Test Driving GNU Hurd, With Benchmarks Against Linux », phoronix.com, 18 juillet 2011.
  2. a et b (en) « Debian GNU/Hurd », wiki.debian.org, 19 juillet 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]