Windows XP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Windows (homonymie).
Windows XP
Microsoft Windows XP.png

Famille Windows NT
Langue Multilingue
Type de noyau Noyau hybride
État du projet Arrêté le 8 avril 2014
Entreprise /
Développeur
Microsoft
Licence Microsoft EULA
États des sources Source fermée
Première version 25 octobre 2001
Dernière version stable 5.1.2600.5512 SP3 (6 mai 2008)
Méthode de mise à jour Microsoft Update
Site web Histoire de Windows
Précédent Windows 2000
Windows Me
(indirectement)
Windows Vista Suivant

Windows XP est une famille de systèmes d'exploitation multitâches, développée et commercialisée par Microsoft, permettant l'usage d'un ordinateur tel qu'un ordinateur fixe, un portable ou encore un Media Center. Les lettres « XP » proviennent d'experience[1].

Windows XP est officiellement le successeur de Windows Me et de Windows 2000. Depuis plusieurs années, Microsoft souhaitait fédérer ses familles de systèmes d'exploitation (grand public et professionnel) en une seule famille, dans le but de réduire les coûts de développement et de maintenance. Windows 2000 devait remplir ce rôle, mais la complexité de son interface d'administration explique son rejet par le grand public. En 1999, le projet Windows Neptune, qui devait fournir la version « familiale » de Windows 2000 est abandonné. Il est remplacé par le projet Whistler, reprenant de nombreuses idées des projets Neptune et Odyssey, qui donne naissance à Windows XP et à ses deux versions : grand public et professionnelle. Les deux versions utilisent le noyau et l'architecture de NT (dite version 5.1). La version grand public est ainsi la même que la version professionnelle, mais elle est allégée de toutes les fonctions estimées inutiles pour un usage domestique.

Windows XP est sorti le 25 octobre 2001 et selon une estimation d'un institut de statistiques américaines, il a été vendu à près de 400 millions de copies en janvier 2006[2]. Il a été successivement remplacé par Windows Vista le 30 janvier 2007 puis par Windows 7 le 22 octobre 2009. La commercialisation de Windows XP fut arrêtée le 30 juin 2008, sauf pour les mini-portables et les grandes entreprises. Le 8 avril 2014, Microsoft cesse de supporter Windows XP ; ce qui signifie, en particulier, l'arrêt de la publication de correctifs de sécurité, mais la version Embedded (SP3) sera encore supportée jusqu'au 12 janvier 2016[3].

L'édition la plus courante de Windows XP est la version Familiale qui est conçue pour les utilisateurs domestiques tandis que la version Professionnelle, qui comprend entre autres des fonctionnalités réseau et d'administration supplémentaires, est destinée aux entreprises utilisant des réseaux et des serveurs. Il est à noter que cette dernière coûte plus cher que l'édition Familiale. Windows XP Media Center a des fonctionnalités multimédia complémentaires pour permettre par exemple de voir et d'enregistrer la télévision, regarder plus confortablement des DVD. Windows XP pour Tablet PC est une version spécialement conçue pour les Tablet PC. Deux versions distinctes de Windows XP en 64 bits sont sorties, une pour les processeurs Itanium et une pour les processeurs x86-64.

Le support de Windows XP a pris fin le 8 avril 2014, Microsoft n'offrant dès lors plus aucune nouvelle mise à jour du système d'exploitation, ni aucun correctif de sécurité pour cette version de Windows.

Éditions[modifier | modifier le code]

Diagramme représentant les différentes éditions de Windows XP

L'édition la plus courante de Windows XP est la version Familiale qui est conçue pour les utilisateurs particuliers tandis que la Professionnelle est destinée aux utilisateurs en entreprise. Le prix moyen de la version Familiale était de 89,90 € et de 144,89 € pour la version Professionnelle sous licence OEM[réf. nécessaire].

D'autres versions de Windows XP existent, surtout des versions pour un matériel spécifique et des éditions limitées pour les pays émergents.

Windows XP Professionnel offre un certain nombre de fonctions non incluses dans la version « familiale » telles que :

  • La possibilité d'être membre d'un domaine et la possibilité que l'ordinateur soit géré depuis un serveur ;
  • Un contrôle d'accès spécifique à certains dossiers pour pouvoir éviter l'accès de certains utilisateurs (mais il peut être contourné par un autre système d'exploration) : voir NTFS et Access Control List ;
  • La fonction bureau à distance permet de contrôler l'ordinateur par un autre système sous XP dans un réseau local ou par Internet ;
  • Une fonction qui permet de faire une copie automatique des fichiers d'un autre ordinateur ;
  • L'Encrypting File System, qui chiffre automatiquement les données du disque dur ce qui permet de le rendre illisible sans entrer le mot de passe ;
  • Les fonctions de maintenance de l'ordinateur comme les patchs qui servent de mises à jour ;
  • Le support de plusieurs processeurs, le support des processeurs bi-cœurs (Symmetric multiprocessing)[4],[5].

Windows XP pour matériel spécifique[modifier | modifier le code]

Microsoft a aussi créé des versions de Windows XP pour différents marchés/matériels. Cinq versions et deux déclinaisons pour processeurs 64 bits ont été créées.

  • Windows processeurs 64 bits : deux déclinaisons de cette édition pour processeurs 64 bits existent, une x86-64 et une IA-64. La seconde a été arrêtée début 2005, après que Hewlett-Packard, dernier distributeur des postes de travail Itanium, eut cessé de vendre des systèmes basés sur Itanium lancés sur le marché en tant que « postes de travail ». Cependant, Itanium est toujours « appuyé » dans les éditions de serveur de Windows.
  • Windows XP Édition Media Center : cette édition est bâtie pour les ordinateurs de type Media Center. Originellement, elle ne devait pas être vendue, mais en 2005, après maintes mises à jour, Windows MCE a été mis en vente pour le grand public.

Windows XP Édition Starter[modifier | modifier le code]

Windows XP Édition Starter est une version moins chère de Windows XP disponible en Thaïlande, Turquie, Malaisie, Indonésie, Russie, Inde, Colombie, Brésil, Argentine, Pérou, Bolivie, Chili, Mexique, Équateur, Uruguay et Venezuela. Il est semblable à Windows XP Édition Familiale, mais le matériel est très limité, il peut seulement exécuter trois logiciels à la fois et supprime quelques autres fonctions.

Selon Microsoft, cette édition est une solution bon marché pour combattre les copies illégales de Windows XP et le développement rapide des alternatives libres en Asie et en Amérique du Sud.

Windows XP Édition N[modifier | modifier le code]

En mars 2004, la Commission européenne a condamné Microsoft à payer une amende de 497 millions d'euros et a ordonné à la compagnie de fournir une version de Windows sans Windows Media Player. La Commission a conclu que Microsoft a violé les lois en empêchant la concurrence car il avait le quasi-monopole de fait des systèmes d'exploitation. Microsoft a fait appel. En attendant, une version conforme aux réglementations européennes a été sortie. Cette version n'inclut pas le Windows Media Player de la compagnie. Mais, celle-ci encourage les utilisateurs à choisir son lecteur multimédia. Microsoft a voulu appeler cette édition Reduced Media Edition, mais la commission de la CE a objecté et a suggéré le nom de "édition N", avec le N signifiant « sans lecteur multimédia » pour l'édition Familiale et Professionnelle de Windows XP. Étant donné qu'il est vendu au même prix que la version non modifiée, Dell, Hewlett-Packard, Lenovo et Fujitsu-Siemens ont choisi de ne pas modifier le produit. Cependant, Dell l'a utilisé pendant une courte période[6],[7],[8].

Nouvelles et modifications des fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Windows XP a introduit un nombre de nouvelles fonctions telles que :

Interface utilisateur[modifier | modifier le code]

Configuration recommandée - PC
Processeur 233 MHz (minimum), 300 MHz ou plus (recommandé)
Mémoire vive 64 Mo (minimum), 128 Mo ou plus (recommandé)[11]
Carte graphique Super VGA (800 x 600 pixels ; minimum), Super VGA (800 x 600 pixels) ou plus (recommandé)
Espace disque 1,5 Go (minimum), 6 Go ou plus (recommandé)

Windows XP comporte une nouvelle interface utilisateur graphique. Les menus et le module de recherche ont été remodelés et beaucoup d'effets visuels ont été ajoutés, incluant :

  • Un rectangle bleu translucide qui permet d'effectuer des opérations de fichiers dans l'explorateur Windows ;
  • Une transparence sur les icônes de dossiers qui indique son contenu ;
  • Des ombres pour les icônes dans l'explorateur Windows ;
  • Un regroupement des applications semblables en un bouton ;
  • Windows bloque automatiquement la barre des tâches pour éviter les changements accidentels.

Windows XP analyse automatiquement l'impact des effets visuels pour déterminer si cette fonction graphique n'utilise pas trop de ressources[12]. Mais les utilisateurs peuvent tout de même utiliser la fonction. Certains effets tels que l'Alpha blending (transparence en combinaison de plusieurs couleurs) sont seulement maîtrisés par les cartes graphiques récentes. Mais si la carte graphique n'est pas compatible la fonction est de toute façon activée (néanmoins Microsoft conseille de la désactiver manuellement)[13].

Windows XP assure la possibilité de changer l'interface utilisateur en utilisant des styles visuels. Cependant, les styles doivent avoir une signature numérique de Microsoft pour être lancés. Luna est le nom du style graphique intégré dans Windows XP, celui-ci est activé dès que l'ordinateur possède plus de 64 Mo de Mémoire vive. Luna n'est qu'un style visuel et ne modifie pas les fonctionnalités qui restent accessibles bien que le thème soit le Classic. Certains utilisateurs modifient le fichier uxtheme.dll qui bloque l'installation de nouveaux thèmes créés par le public ou par un utilisateur inconnu. Le papier peint par défaut, appelée Bliss est une photo au format bitmap d'un paysage dans la Napa Valley à proximité de Napa en Californie. Celle-ci est constituée d'herbe grasse et d'un ciel bleu avec quelques nuages (stratocumulus et cirrus). L'interface classique provenant de Windows 2000 peut être utilisée également. Un grand nombre d'utilitaires tiers peuvent vous fournir des centaines de thèmes différents. De plus, Microsoft a créé un autre thème appelé Royale qui a été utilisé dans l'Édition Media Center et l'Édition pour Tablet PC. Selon l'entreprise de Redmond, le thème classique consommerait 4 Mo de moins que la version Luna. Pour Zune, le baladeur numérique de Microsoft, un thème a été créé et peut être téléchargé sur leur site.

Plus de 100 nouvelles icônes ont été créés par la société « The Iconfactory » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-05-27 plus connue pour ses icônes créées pour des graticiels sous Mac OS[14]. Windows XP possède aussi un client qui sert d'interface en ligne de commande, celui-ci est nommé cmd.exe. Windows permet d'exécuter des scripts sous DOS sous forme d'ordre direct ou encore de fichier batch. Les syntaxes de commande ne sont ni supportées dans l'aide ni sur leur site internet. Une liste de commandes basiques est disponible en tapant « help » ou encore « nom_de_la_commande /? » pour une commande spécifique.

Une boîte de dialogue invite amicalement les utilisateurs à terminer leur installation de Windows en l'activant, créant des comptes d'utilisateurs ou encore en indiquant les données pour la connexion Internet[15]. La musique de fond a été créée par Brian Eno.

Service Packs et mises à jour[modifier | modifier le code]

Microsoft a sorti plusieurs service packs pour les systèmes Windows afin de réparer bon nombre de problèmes, et d'ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Service Pack 1 (SP1)[modifier | modifier le code]

Le Service Pack 1 pour Windows XP est sorti le 9 septembre 2002. Ses plus grandes nouvelles fonctions sont le support du port USB en version 2.0 et le module qui gère les programmes par défaut. Pour la première fois, les utilisateurs peuvent choisir leur application de messagerie instantanée et leur navigateur web par défaut remplaçant les anciennes applications commises d'office. Ces fonctions ont aussi été intégrées dans le Service Pack 3 de Windows 2000. La version 1a du SP a permis à Oracle (Anciennement Sun Microsystems) de gagner de la place avec Java en obligeant Microsoft à supprimer sa machine virtuelle Java. D'un point de vue matériel, il permet de reconnaître et d'utiliser des disques durs de plus de 137GB.

Microsoft a offert un support d'aide jusqu'au 10 octobre 2006 pour ces deux versions que sont le SP1 & SP1a[16].

Service Pack 2 (SP2)[modifier | modifier le code]

Le Service Pack 2 — anciennement nommé « Springboard » — est sorti le 6 août 2004, après plusieurs reports, avec pour priorité la sécurité informatique. Le service pack améliore l'intégration et les performances du Pare-feu Windows et du Wi-Fi, intègre le support du Bluetooth et rajoute un bloqueur de pop-up pour Internet Explorer. Les perfectionnements de sécurité principaux concernent le pare-feu qui est désormais activé par défaut et un module qui bloque l'usage abusif des applications en mémoire vive et de l'UC. En plus, d'autres modules de sécurité ont été intégrés dans le navigateur web et le client de messagerie et incluent le centre de sécurité Windows qui donne un aperçu de la sécurité de l'ordinateur et des mises à jour ainsi que de logiciels tiers éventuellement installés tels que le logiciel anti-virus et le pare-feu. Windows Movie Maker 2 possède une nouvelle interface utilisateur, transitions d'image, effets vidéo ou encore des nouvelles options. Une liste complète des mises à jour est disponible sur leur site[17].

La société AssetMetrix a signalé qu'un ordinateur sur dix possède des interférences avec leurs applications[18],[19]. Le SP2 inclut aussi de grandes mises à jour pour les éditions pour Tablet PC et Media Center et près de 25 langues supportées. Il crée aussi de nombreuses différences visuelles : la suppression de la désignation « © 1985 - 2001 » ; l'édition n'est plus affichée ; la barre indiquant le chargement est bleue pour toutes les éditions. Encore un autre détail, l'icône de connexion Wi-Fi qui auparavant était symbolisée par deux ordinateurs comme pour les connexions par LAN est désormais représentée par un seul avec symbole d'onde sur le côté droit. Le SP2 a aussi introduit une incompatibilité majeure du pack avec les processeurs Prescott qui empêchait le démarrage des PC équipés. Cependant, Intel et Microsoft ont trouvé des solutions pour supprimer le problème.

Service Pack 3 (SP3)[modifier | modifier le code]

Après avoir été reporté à la suite de la découverte d'un problème[20] affectant les utilisateurs d'un outil professionnel, Dynamics Retail Management System (RMS), Microsoft Windows XP Service Pack 3 est disponible pour les utilisateurs depuis le 6 mai 2008.

La taille du téléchargement est de 310,41 Mo et il corrige 1 174 problèmes du système d’exploitation. Celui-ci propose des nouveautés[21] moins importantes que le SP2. Cependant, il regroupe l'ensemble des mises à jour effectuées par Microsoft depuis la mise en service de Windows XP et intègre tout de même la prise en charge du WPA2 pour les réseaux sans fil, et la prise en charge du NAP (Network Access Protection), la détection de routeur de type trou noir[22]. En plus de ces améliorations de sécurité, certaines fonctionnalités provenant de Vista ont été backportées[23], notamment Windows Imaging Component (WIC).

Ce Service Pack est le dernier mis en place par la société sur ce système d'exploitation, afin de se consacrer à son successeur : Windows Vista. Actuellement, c'est Windows 8, la dernière mouture du système d'exploitation de Microsoft qui est privilégiée. La phase de support étendu de Windows XP prend fin le 8 avril 2014, après de nombreux reports de la part de Microsoft à la suite des demandes de professionnels souhaitant garder leur parc informatique sous cet OS. Plus aucune mise à jour de sécurité ne sera publiée. À partir de cette date, Windows XP ne sera plus supporté, à l'exception des entreprises et des administrations publiques bénéficiant d'un « custom support[24] » (support personnalisé). La version Embedded SP3 (pour systèmes embarqués tels distributeurs automatique de billets, équipés encore à 95 % en moyenne dans le monde de Windows XP) sera encore toutefois supportée jusqu'au 12 janvier 2016[3]. Par ailleurs, le logiciel anti-virus Microsoft Security Essentials XP continuera d'être mis à jour jusqu'au 14 juillet 2015[25].

Après Microsoft[modifier | modifier le code]

Des logiciels permettant de succéder aux Services Packs existent. Ils permettent aux informaticiens ayant à installer Windows sur plusieurs ordinateurs de télécharger une seule fois les mises à jour sur un disque dur local ou autre média (ex. : CD), afin d'avoir à patienter moins de temps durant le téléchargement des mises à jour automatiques (via « Windows update »). Par exemple : le logiciel WSUS Offline Update[26].

Critiques[modifier | modifier le code]

Vulnérabilités[modifier | modifier le code]

Le système Windows XP a été critiqué pour son instabilité et sa vulnérabilité aux logiciels malveillants, virus informatiques, chevaux de Troie et autres vers. Ces problèmes de sécurités sont aggravés par le fait que les utilisateurs reçoivent, par défaut, des droits d'administrateur qui accordent un accès illimité aux fondements du système. Ainsi, si ce compte est piraté, le hacker possède un contrôle sans limite sur l'ordinateur. Windows a historiquement été la cible de nombreux créateurs de virus. Une faille de sécurité est souvent invisible jusqu'à son exploitation, ce qui rend sa prévention difficile. Microsoft publie régulièrement des patchs corrigeant des failles de sécurité, mais elles peuvent être exploitées sur des systèmes non actualisés. Dès le 9 avril 2014, malgré la publication d'un ultime patch de sécurité, il est très probable que des hackers s'attaqueront aux systèmes qui ne seront plus maintenus du fait de l'arrêt du support par Microsoft de Windows XP (cf. http://www.itworld.com/windows/368839/xps-retirement-will-be-hacker-heaven).

Interface graphique[modifier | modifier le code]

Des critiques ont affirmé que l'interface par défaut de Windows XP (Luna) est visuellement dommageable et gaspille l'espace sur l'écran alors qu'elle n'offre aucune fonctionnalité nouvelle et s'exécute plus lentement[27]. Certains de ces critiques vont jusqu'à l'appeler « l'interface Fisher-Price »[27]. Ces détracteurs peuvent cependant facilement revenir à l'apparence Classique de Windows[27].

Abus de position dominante[modifier | modifier le code]

À la suite du procès opposant les États-Unis et Microsoft en 2002[28],[29], ce dernier a été condamné pour abus de son monopole en matière de systèmes d'exploitation en écrasant la concurrence sur d'autres marchés. Il est reproché à Windows XP d'intégrer certaines applications telles que le Windows Media Player et Windows Messenger, ainsi que ses liens étroits avec le service Windows Live ID.

Incompatibilité avec MS-DOS[modifier | modifier le code]

L'absence de support de MS-DOS a déplu à certains utilisateurs migrant depuis Windows 9x vers Windows XP. Bien que XP propose le Mode de compatibilité[30], ainsi qu'une invite de commande ressemblant davantage à une fenêtre DOS de Windows 9x que CMD, un grand nombre d'anciennes applications DOS rencontrent des erreurs. Ces erreurs sont dues au fait qu'XP est basé sur le noyau NT et n'utilise donc plus MS-DOS comme système d'exploitation de base. Il existe des solutions Open Source telles que DOSBox et FreeDOS, bien que dans de rares cas un véritable environnement MS-DOS soit toujours nécessaire.

Activation en ligne[modifier | modifier le code]

Tandis que l'activation devient une chose de plus en plus fréquente, de nombreux problèmes peuvent subsister. Windows XP a introduit les utilisateurs occasionnels à l'activation de leur produit en créant une bulle leur signalant que le produit doit être activé. Le système a été présenté par Microsoft pour limiter la distribution illégale de Windows XP[31]. L'activation oblige l'utilisateur à activer le produit sur le serveur Microsoft après 30 jours pour continuer d'utiliser le système d'exploitation. Si l'utilisateur change d'ordinateur ou si deux ou plus de composants sont changés, le serveur peut refuser d'activer le logiciel car il ne correspond pas à la configuration originale.

Windows Genuine Advantage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows Genuine Advantage.

WGA est un outil qui analyse la version de Windows XP pour savoir si elle est légale ou non. Si le numéro de licence n'est pas authentique, il fait apparaître à l'utilisateur une bulle qui lui conseille d'acheter une version légale chez Microsoft, et les utilisateurs qui accèdent à Windows Update ne pourront télécharger que les mises à jour prioritaires, mais les nouvelles versions de DirectX, Windows Defender, Windows Media Player et autres refuseront de s'installer[32],[33].

De nombreux utilisateurs souhaitent se débarrasser de cette fonctionnalité. Ainsi de nombreux réseaux P2P proposent une version crackée et non contractuelle, qui permet de fausser les résultats de rapport des logiciels. Des clés de licence en volume, valides avec WGA, sont également mises à disposition sur la toile par les contrefacteurs.[réf. nécessaire]

Historique et part de marché[modifier | modifier le code]

Windows XP se classe actuellement en deuxième place après Windows 7 avec un taux de marché d'environ 38 % [34],[35]. Le système a été le plus utilisé au monde jusqu'en septembre 2011. Le 11 avril 2012, Microsoft lance le compte à rebours de l'extinction du système d'exploitation[36] : Le 8 avril 2014, Microsoft met fin au support de Windows XP et par la même occasion d'Office 2003 et d'Internet Explorer 8.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Microsoft annonce Windows XP et Office XP », Microsoft PressPass, Microsoft,‎ 5 février 2001 (consulté le 13 mai 2006)
  2. Jeremy Kirk, « Pas d'effet de la lenteur de la sortie du SP3 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), ITworld.com, 18 janvier 2006
  3. a et b Disponibilité du support pour les produits Microsoft, Microsoft
  4. « Windows XP et les processeurs pluri-cœurs », sur Microsoft,‎ 7 juin 2005
  5. « Guide de comparaison avec la version Familiale », sur Microsoft,‎ 2 juillet 2001
  6. « Une version réduite pour les Européens de Windows », sur Seattle Pi,‎ 24 décembre 2004
  7. « La version européenne de XP s'appelle 'Windows XP Home Edition N' » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 28 mars 2005, sur Redmondmag.com
  8. « Procès entre Microsoft et l'UE », sur BBC,‎ 28 mars 2005
  9. « Kernel Enhancements for Windows XP », Windows Hardware Developer Center (WHDC), Microsoft,‎ 13 janvier 2003 (consulté le 8 août 2011)
  10. « Windows XP: Kernel Improvements Create a More Robust, Powerful, and Scalable OS », MSDN Magazine, Microsoft
  11. Stuart Sechrest, Michael Fortin, « Windows XP Performance », sur Microsoft TechNet, Microsoft,‎ 1er juin 2001 (consulté le 3 août 2010) : « 128 MB—Windows XP Minimum Recommended RAM »
  12. « Changer les effets visuels de Windows XP », sur Microsoft,‎ Inconnue
  13. « L'ordinateur devient lent quand on clique sur plusieurs icônes », sur Microsoft,‎ 15 janvier 2006
  14. The Iconfactory, « Iconfactory fait les icones de Windows XP » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 22 mai 2006
  15. Microsoft, « La musique et la vidéo de bienvenue ne s'affichent pas », Microsoft (consulté le 26 avril 2007)
  16. « Fin du support pour Windows 98, Windows Me et Windows XP Service Pack 1 »,‎ 6 janvier (consulté le 27 juin 2006)
  17. « Liste des mises à jour incluses dans le Service Pack 2 », sur Microsoft,‎ 13 janvier 2006
  18. = Microsoft « Plusieurs programmes sont obligés de s'arrêter après l'installation du Service Pack 2 »,‎ 25 janvier 2006
  19. « Analyse du SP2 par les laboratoires de recherche AssetMetrix™. », sur Steve O'Halloran / AssetMetrix Inc.,‎ 29 mars 2005
  20. (en) Ina Fried, « XP update delayed over glitch », sur news.com,‎ 29 avril 2008.
  21. « Vue d'ensemble en anglais du Service Pack 3 », Microsoft.
  22. (en) Black hole (networking), voir aussi trou noir en astrophysique.
  23. backporting : Prendre des fonctionnalités d'une version récente d'un logiciel et les porter sur une version plus ancienne, voir (en) backporting.
  24. (en) Government signs £5.5m Microsoft deal to extend Windows XP support, ComputerWeekly, 5 avril 2014
  25. Windows XP : Microsoft promet de la sécurité finalement jusqu’en juillet 2015, ZDNet, 16 janvier 2014
  26. http://www.wsusoffline.net/
  27. a, b et c « Votre interface est lente passez au classique! », sur PC World,‎ Octobre 2004
  28. [www.juripartners.eu/actu060402.php Windows XP SP1 et les effets du procès Anti-Trust. (2002)]
  29. [http://www.journaldunet.com/solutions/0211/021105_crosoft.shtml Procès antitrust : la justice épargne Microsoft (2002)
  30. (en) Microsoft, « "Running Older Programs on Windows XP" » (consulté le 18 juillet 2007)
  31. « Activation de produits Microsoft », sur Microsoft
  32. « Description du programme Windows Genuine Advantage » (consulté le 31 octobre 2006)
  33. « Genuine Microsoft Software: FAQ » (consulté le 31 octobre 2006)
  34. « Windows 7 détrône XP et devient le système d'exploitation le plus populaire du monde », sur www.Developpez.com (consulté le 18 octobre 2011)
  35. Top 5 Operating sytem.
  36. « Microsoft prépare la fin du système d'exploitation Windows XP » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-05-27, AFP, 11 avril 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]