Korea Train Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir KTX.
Le réseau en octobre 2011.

Le Korea Train Express (abrégé en KTX) est le système de transport ferroviaire à grande vitesse de la Corée du Sud.

Le réseau de lignes à grande vitesse est parcouru par le train à grande vitesse du même nom, qui est un dérivé du TGV Réseau français, ainsi que par un nouveau train, le KTX-II, de conception sud-coréenne. Leur vitesse maximale sur le réseau coréen est de 300 km/h.

En coréen, train à grande vitesse se dit Gosok Cheoldo (Hangul : 고속 철도).

Historique[modifier | modifier le code]

La première étape de mise en service du réseau est intervenue le 1er avril 2004, après 12 années de chantier, avec le lancement des relations Séoul - Pusan (via Daejeon et Daegu) et Séoul-Mokpo. Les lignes ont été construites avec l'assistance technique de la SNCF.

  • Empruntant une nouvelle ligne à grande vitesse seulement sur la partie du parcours comprise entre Séoul et Daegu, la nouvelle desserte raccourcit le temps de trajet entre Séoul et Busan, de 4 h 10 à 2 h 40.
  • Le temps de trajet entre Séoul et Mokpo, quant à lui, est passé de 4 h 42 à moins de 3 h.

La seconde étape, section sud-est de la liaison à grande vitesse, relie Daegu à Busan, en passant par Gyeongju soit 128 km. Sa construction a commencé en juin 2002 et la mise en service est effective depuis novembre 2010. Le temps de parcours entre Seoul est Busan soit 417 km, est de 2 heures 18, soit un gain de 22 minutes.

L’opérateur Korail espère une hausse de la fréquentation de 27 %, de 106 000 à 135 000 voyageurs/jour.

La ligne comprendra à terme 120 km de ponts et de viaducs et 190 km de tunnels.

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

le KTX-I
le KTX-II
Articles détaillés : KTX-I et KTX-II.

Le parc KTX-I comprend 46 rames du même nom que le système de transport, dont 12 construites en France par Alstom, et le reste en Corée du Sud par des constructeurs locaux. Un important transfert de technologie a été consenti à l'occasion de ce projet par Alstom.

Le nouveau matériel roulant est constitué de rames de type KTX-II (dérivé du HSR-350x), construit par Hyundai Rotem sur transfert de technologie Alstom. 10 ont été commandées en 2006, commande portée ultérieurement à 19. Ce KTX-II est entré en service commercial en mars 2010 à raison de 4 aller/retour par jour dans un premier temps.

Trafic[modifier | modifier le code]

Le nombre total d'utilisateurs du KTX a atteint sept millions en 100 jours, puis dix millions en 142 jours et dépassé 40 millions un an et quatre mois après l'inauguration.

Le nombre quotidien d'utilisateurs est resté à seulement 70 900 en moyenne les premiers jours après l'inauguration (avril 2004) puis est monté à 84 700 l'année suivante, à 160 000 en mai 2008[1] et continue à augmenter.

La régularité du trafic est passée de 97,4 % des trains à l'heure ou en retard de moins de dix minutes en avril 2004, à 99,7 % en mars 2005. Elle est de 98 % pour l'année 2009.

Le taux d'occupation était de 63 % en 2004, puis de 70 % en 2009.

Année nombre de passagers
2004[A] 19,88 millions
2005 32,37 millions
2006 36,49 millions
2007 37,286 millions
2008 38,02 millions

A  Avril-Décembre (ouverture le 1er avril 2004)

Avenir[modifier | modifier le code]

Deux autres lignes KTX sont en cours de construction :

  • celle qui desservira Suseo, au sud de Séoul, à Pyeongchang, dans la province de Gangwon, à l'est de la capitale, dont l’achèvement est prévu pour 2014,
  • celle, longue de 264 km, qui courra vers le sud-ouest du pays à travers la province de Chungcheong du NordOsong), puis celle de Jeolla du Sud (vers Gwangju et Mokpo), qui devrait être prête en 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) International Railway Journal (1er juillet 2008), Korea’s railways face a bright future. Vérifié le 1er juillet 2008. [1] (version archivée par CNET Networks/CBS)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]