Syllabaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un syllabaire est un ensemble de symboles utilisés pour représenter les sons vocalisés ou groupés d'une langue. Les symboles représentent des syllabes, à la différence d'un alphabet où les symboles représentent des sons ou des phonèmes unitairement.

Dans l'absolu, dans un syllabaire, des caractères phonétiquement proches (comme « ka », « ke » ou « ko ») ne possèdent pas un graphisme similaires — à la différence d'un alphasyllabaire où une base consonnantale commune est typiquement altérée pour représenter la voyelle.

Les syllabaires sont particulièrement adaptés aux langues utilisant essentiellement des syllabes de type consonne - voyelle (syllabes ouvertes), ce qui limite le nombre de combinaisons. Pour des langues utilisant des structures syllabaires plus complexes (comme le français ou l'anglais), avec une grande fréquence de suites de consonnes (br, cr, pr, tr par exemple) utiliser un syllabaire se révèlerait sans doute peu pratique.

Le japonais constitue un cas particulier parmi les langues de tradition écrite. En effet, son écriture nécessite le recours à trois systèmes d'écriture : - l'écriture chinoise de type sémantique ; - les deux systèmes phonologiques de kana japonais, hiragana et katakana, qui transcrivent la chaîne parlée au niveau de la more, ou pied, unité d'articulation de longueur intermédiaire entre la syllabe et le phonème.

Liste de syllabaires et systèmes apparentés[modifier | modifier le code]

Note : Les langues de l'Inde et l'amharique utilisent des alphasyllabaires.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Syllabaries, sur le site Omniglot, qui présente une liste de syllabaires
  • (en) (fr) [1] sur le site de Hubert La Marle qui a étudié notamment la genèse des écritures dites cursives, adaptées à la fois aux systèmes consonantiques cursifs (langues sémitiques) et aux systèmes syllabiques linéaires (langues indo-européennes).