Alphasyllabaire khmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'alphasyllabaire khmer (អក្ខរក្រមខេមរភាសា; âkkhârâkrâm khémârâ phéasa, couramment aksar Khmer; អក្សរខ្មែរ) est un alphasyllabaire utilisé pour écrire le khmer, langue officielle du Cambodge.

Comme la plupart des écritures du Sud-Est asiatique, il dérive du Vatteluttu, originaire du sud de l'Inde et apparu au début de notre ère[1].

Consonnes[modifier | modifier le code]

Consonne forme inférieure Translittération IPA
្ក kâ
្ខ khâ kʰɑ
្គ
្ឃ khô kʰɔ
្ង ngô ŋɔ
្ច châ
្ឆ chhâ cʰɑ
្ជ chô
្ឈ chhô cʰɔ
្ញ nhô ɲɔ
្ដ ɗɑ
្ឋ thâ tʰɑ
្ឌ ɗɔ
្ឍ thô tʰɔ
្ណ
្ត
្ថ thâ tʰɑ
្ទ
្ធ thô tʰɔ
្ន
្ប ɓɑ
្ផ phâ pʰɑ
្ព
្ភ phô pʰɔ
្ម
្យ
្រ
្ល
្វ
្ឝ shâ -
្ឞ ssô -
្ស
្ហ
្ឡ*
្អ ʔɑ



Consonne digraphique Translittération IPA
ហ្គ
ហ្ន
ប៉
ហ្ម
ហ្ល
ហ្វ fâ, wâ ,
ហ្ស žâ ʒɑ

Voyelles dépendantes[modifier | modifier le code]

Il y a 16 symboles représentant les voyelles dépendantes, lorsque l'on prend en compte les symboles diacritiques on peut en compter 24. Les voyelles dépendantes sont appelées srăk nissăy (ស្រៈនិស្ស័យ) ou srăk phsâm (ស្រៈផ្សំ) en khmer. Les voyelles dépendantes doivent toujours être combinées avec une consonne dans l'orthographe khmer. La plupart des symboles représentant les voyelles, il y a deux sons (registres). Le son de la voyelle dépend de la série de la voyelle héritée, dans la consonne dominante dans le groupe syllabaire.

Voyelle
dépendante
Translittération IPA
a-series o-series a-series o-series
ar or ar or
អា a éa iːə
អិ ĕ ĭ e i
អី ei i əj
អឹ ŏe ə ɨ
អឺ œ əːɨ ɨː
អុ ŏ ŭ o u
អូ o u oːu
អួ   uːə  
អើ aeu eu aːə əː
អឿ eua ɨːə
អៀ iːə
អេ é eːi
អែ ê aːe ɛː
អៃ ai ey aj ɨj
អោ aːo
អៅ au ŏu aw ɨw
Voyelles
dépendantes
& diacritiques
Translittération IPA
a-series o-series a-series o-series
អុំ om ŭm om um
អំ âm um ɑm um
អាំ ăm ŏâm am oəm
អះ ăh eăh eəʰ
អុះ ŏh uh
អេះ éh eiʰ
អោះ aŏh uŏh ɑʰ ʊəʰ

Voyelles indépendantes[modifier | modifier le code]

Les voyelles indépendantes sont les voyelles qui ne sont pas en paire avec une syllabe consonne. Elles sont appelées en Khmer srăk penhtuŏ (ស្រៈពេញតួ, signifiant voyelles complètes).

Voyelles
indépendantes
Translittération IPA
â ʔɑʔ
a ʔa
ĕ ʔe
ei ʔəj
ŏ ʔ
ŭ ʔu
ŏu ʔɨw
rŏe ʔrɨ
ʔrɨː
lŏe ʔlɨ
ʔlɨː
é ʔeː
ai ʔaj
ឱ, ឲ ʔaːo
âu ʔaw

Ressemblance avec d'autres Alphasyllabaires[modifier | modifier le code]

Consonne Khmère

Consonne Devanāgarī

Consonne Birmane

Son

က Ka
Kha
Ga
Gha
NGa
Ca
Cha
Ja
Jha
Ña
ṭa
ḍa
ḍha
Ta
Tha
Da
Dha
Na
Pa
Pha
Ba
Bha
Ma
Ya
Ra
La
Va
Sha
Shha
Sa
Ha
La
'A

Ainsi, les mots indiens se retranscrivent de cette façon en Khmer et en Birman :

  1. शिव [Shi-va] > សិវា [Se-va] > သေဝါ [θe-va]
  2. ब्रह्मा [Brah-ma] > ព្រហ្ម [Prah-m] > ဗြဝါ [Brah-ma]
  3. विष्णु [Vi-shnu] > វិស្ណុ [Vi-sno] > ဗိဿနိး [Vi-θno]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Antelme, « Inventaire provisoire des caractères et divers signes des écritures khmères pré-modernes et modernes employés pour la notation du khmer, du siamois, des dialectes thaïs méridionaux, du sanskrit et du pâli », Corpus des inscriptions khmères,‎ Juin 2007 (consulté le 5 janvier 2013), p. 4