Sequoyah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sequoyah (homonymie).
SE-QUO-YAH – une lithographie de Tribus indiennes, McKinney et Hall, 1856. Cette lithographie vient du portrait peint par Charles Bird King d'après un modèle vivant en 1828.

Sequoyah (ᏍᏏᏉᏯ Ssiquoya en langue cherokee), également connu sous le nom de George Guess, Guest ou Gist, né vers 1767 et mort en juillet ou août 1843 est un orfèvre cherokee et inventeur de l'alphabet cherokee.

Le nom Sequoyah ou Sikwâ'yǐ est semble-t-il dérivé du mot cherokee siqua qui signifie porc. Cela est soit une référence à une malformation au cours de l'enfance soit à une blessure plus tardive.

Biographie[modifier | modifier le code]

La première partie de sa vie est très mal connue. Selon les auteurs, sa date de naissance est placée entre 1760 et 1776. Son lieu de naissance n'est pas moins obscur : le Tennessee, la Géorgie, la Caroline du Nord ou encore l'Alabama ont été cités. Sa mère est Cherokee mais il semble que son père soit Anglais ou métis. Certains affirment qu'il aurait fait du commerce de fourrures ; d'autres affirment qu'il était le fils de Christopher Gist, un éclaireur de George Washington.

James Mooney (en), anthropologue et historien du peuple Cherokee indique que Sequoyah aurait vécu ses premières années avec sa mère dans le village de Tuskegee (Tennessee).. Quoi qu'il en soit, il ne parlait pas l'anglais, ce qui pourrait être un indice que lui et sa mère ont été abandonnés par le père. À une date inconnue, mais antérieure à 1809, il s'installe dans la Wills Valley, en Alabama, en tant qu'orfèvre. Il est possible qu'il ait pris part à la guerre civile qui déchire les Creeks en 1813–1814. S'il était handicapé, il est peu probable qu'il aurait combattu, mais quelques historiens supposent que son incapacité était en fait le résultat d'une blessure de guerre.

Exemple de caractères faisant partie de l'alphabet imaginé par Sequoyah. Les trois premiers caractères se lisent tsalagi ce qui signifie cherokee.

En tant qu'orfèvre, Sequoyah est au contact de la population blanche. En 1809 il assiste à l'installation d'une imprimerie actionnée par des Blancs, tombée après un pillage dans les mains des Cherokees. Persuadé que les Blancs doivent leur puissance au fait de savoir lire et écrire, il invente un alphabet permettant de transcrire les 86 syllabes que comporte le dialecte cherokee. Il réutilise pour cela les lettres latines en plomb trouvées dans l'imprimerie, parfois en les renversant sur le côté, ou en les plaçant à l'envers. Cette invention représente pour lui douze années de travail. Après quelques résistances, cet alphabet est officiellement adopté par la nation cherokee en 1825.

Dès 1828 apparaît le premier journal partiellement écrit en langue cherokee, le Cherokee Phoenix. D'autres journaux suivent ensuite qui utilisent cet alphabet, encore utilisé de nos jours. Cette création est une des réalisations intellectuelles les plus impressionnantes de la part d'un homme seul.

Par la suite, tout en continuant à diffuser son alphabet, Sequoyah entreprend la conception d'un alphabet universel à toutes les tribus amérindiennes et travaille à réunir les Cherokees dispersés. Il meurt au cours d'un voyage au Mexique.

Hommages[modifier | modifier le code]

Sequoyah Memorial en face du Musée Cherokee en Caroline du Nord.

Le nom de Sequoyah fut donné à un district de l'Oklahoma. Enfin, dans les années 1920, un rassemblement de cinq tribus élabore un projet de constitution pour un État qui aurait été situé sur le territoire de l'Oklahoma et aurait porté le nom d'« État de Sequoyah ».

Son nom fut également donné à un arbre, le séquoia (également connu sous le nom de wellingtonia) en raison de sa force et de sa persévérance[1]. Cette dédicace fut faite par le botaniste autrichien Stephan Ladislaus Endlicher.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Foreman 1938, p. 3

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]