Langues lolo-birmanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lolo.

Le groupe lolo-birman est, à l'exception des langues chinoises, la sous-famille la plus importante en nombre du locuteurs du groupe tibéto-birman : 70 millions. Le birman est la plus anciennement attestée, mais certaines langues de cette famille au Yunnan ou au Sichuan, comme le nosu ou nisu en Chine, disposent d'une écriture syllabique.

On distingue les langues du groupe lolo, telles que le nosu, et les langues birmiques, auxquelles appartiennent le birman, l'achang et une partie des langues des gens classifiés comme Jingpo, langue qui fait partie d'un tout autre groupe de la famille.

Le nom lolo vient du chinois 猡猡 / 玀玀 luóluó, terme péjoratif. Elles ont été étudiées par le Père Liétard et par Henri d'Ollone au début du XXe siècle.

Les langues lolo-birmanes ont perdu l'essentiel de la morphologie du tibéto-birman. Ce sont des langues isolantes.

Les peuples officiellement reconnus de langues lolo-birmanes en Chine sont les suivants :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]