Pas sur la bouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pas sur la bouche

Réalisation Alain Resnais
Acteurs principaux
Genre Comédie musicale
Sortie 2003
Durée 115 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pas sur la bouche est un film musical français d'Alain Resnais, sorti en 2003, adapté d'une opérette d'André Barde et Maurice Yvain.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lors d'un séjour aux États-Unis, Gilberte a été mariée en premières noces à un Américain, Eric Thomson. Son mariage a été un échec. Mais cette union n'ayant pas été légalisée par le consul de France, elle n'est, de fait, pas reconnue en France. Revenue à Paris, Gilberte a épousé Georges Valandray, riche métallurgiste. Celui-ci, qui croit à la félicité conjugale dès lors que l'on est le premier amant de sa femme, est soigneusement tenu dans l'ignorance de l'union avec Eric Thomson.

Seule la sœur de Gilberte, Arlette Poumaillac, toujours célibataire, connaît le secret. Mais, par pure coïncidence, Georges Valandray entre en relations d'affaires avec cet Eric Thomson et se prend d'amitié pour lui.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production et réalisation[modifier | modifier le code]

Au départ, Alain Resnais devait tourner Or, un film sur un scénario original de Michel Le Bris. Le tournage a été repoussé et Resnais a souhaité tourner un film rapidement. Il a alors cherché à tourner soit un remake, soit une pièce[2].

Alain Resnais adapte ici une opérette française écrite en 1925 par André Barde (paroles) et Maurice Yvain (musique) et qui avait été montée au Théâtre des Nouveautés[3]. Resnais considère Maurice Yvain comme « le Haydn de l'opérette »[2].

Acteurs[modifier | modifier le code]

Alain Resnais retrouve ses comédiens favoris, Pierre Arditi et Sabine Azéma, mais pas André Dussollier, qui le dit lui-même dans la bande-annonce du film. Il a tenu à ce que ses acteurs chantent les chansons du film et ne soient pas doublés : « Ce qui m'excitait avec l'opérette de Barde et Yvain, c'était de la tourner en faisant mon casting d'acteurs sans me préoccuper de leur capacité à chanter mais en sachant que l'on ne recourrait pas à des voix en playback de «vrais» chanteurs. Je voulais que les acteurs chantent vraiment. Au début, Lambert Wilson excepté, ils pensaient tous que c'était impossible[4]. »

Pour le rôle de la concierge, Alain Resnais choisit le comique Darry Cowl, qui joue un rôle féminin. Dans un entretien avec Antoine de Baecque, Darry Cowl explique : « Je n'avais jamais joué en femme, ça m'a plu : les bouclettes étaient seyantes. Et j'adore chanter[5]. »

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le film est tourné dans les studios d'Arpajon[2].

Réception publique[modifier | modifier le code]

Le film a fait 650 000 entrées en Europe dont 622 000 en France[6].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pas sur la bouche », sur jpbox-office.com (consulté en 29 décembre 2012)
  2. a, b et c Antoine de Baecque, « Resnais cocottes et castagnettes », Libération,‎ 16 avril 2003 (lire en ligne)
  3. Didier Peron, « La «Bouche» en chœur », Libération,‎ 3 décembre 2003 (lire en ligne)
  4. Didier Péron, « La musique à dynamisé le tournage », Libération,‎ 3 décembre 2003 (lire en ligne)
  5. Antoine de Baecque, « Cowl back », Libération,‎ 9 janvier 2004 (lire en ligne)
  6. « Pas sur la bouche », sur Base Lumière (consulté en 29 décembre 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]