Danièle Thompson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thompson.

Danièle Thompson

Description de l'image  Danièle Thompson avp 2014.jpg.
Naissance 3 janvier 1942 (72 ans)
Monaco
Nationalité Drapeau de France Française
Profession scénariste, dialoguiste, réalisatrice, écrivain
Distinctions
2009 : Officier de la Légion d'honneur
Ascendants

Danièle Thompson, née le 3 janvier 1942 à Monaco, est une scénariste, dialoguiste, réalisatrice et écrivain française.

Elle est la fille du réalisateur Gérard Oury et de l'actrice Jacqueline Roman, et la belle-fille de Michèle Morgan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Danièle Thompson nait le 3 janvier 1942 à Monaco, là où son père, Gérard Oury, avait fui la France, dès 1940, avec sa compagne, la comédienne Jacqueline Roman, afin d'échapper aux mesures antijuives qui avaient cours en France occupée. C'est dans cette perspective que le père décidera précisément de ne pas reconnaître sa fille unique à sa naissance.

S'agissant de ses études, Danièle fait un an de droit puis, gagnée par l'ennui, abandonne[1] et, dès 1960, part s'installer avec sa mère à New York, où elle suit des cours d'histoire de l'art. En 1962, elle y épouse M. Thomson, un financier américain, dont elle aura deux enfants : Caroline, née en 1964, et Christopher, né en 1966.

Après cette longue parenthèse, Danièle Thompson revient en France. En 1966, elle débute une longue collaboration de scénariste avec son père avec le film La grande vadrouille. C'est quand son père est avec elle à New York qu'elle apprend la disparition de Bourvil en 1970.

On lui doit les scénarios de quelques-uns des plus grands succès du cinéma français : La Grande Vadrouille (1966), Les Aventures de Rabbi Jacob (1973), La Boum (1980) ... qu'elle a souvent coécrits avec son père. Son thème de prédilection est « la famille et ses défauts ».

En 1975, elle épouse Albert Koski, producteur qu'elle a rencontré dans les coulisses du théâtre des Champs-Élysées, lors d'un concert de Jorge Ben Jor et Gilberto Gil.

En 1977, elle est nommée aux Oscars pour le meilleur scénario originale avec le film Cousin, cousine.

Elle fait partie du jury au festival de Cannes en 1986.

En 1995, elle est nommée aux Césars, avec Patrice Chéreau, pour le meilleur scénario original avec La Reine Margot.

En 1999, elle réalise son premier film La Bûche, suivi de Décalage horaire en 2002, Fauteuils d'orchestre en 2006 et Le code a changé en 2009.

Le 12 avril 2009, elle est promue au titre d'officier de la Légion d'honneur par Nicolas Sarkozy.

En juin 2010, elle figure, avec Isabelle Adjani, Paul Auster, Isabelle Huppert, Milan Kundera, Salman Rushdie, Mathilde Seigner, Jean-Pierre Thiollet et Henri Tisot, parmi les signataires de la pétition en soutien à Roman Polanski, lancée au lendemain de l'arrestation du cinéaste en Suisse[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Adaptation

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Danièle Thompson sur Europe 1, dimanche 14.04.2013 à 14 heures (émission d'Isabelle Morizet "Il n'y a pas qu'une vie dans la vie").
  2. Polanski : la pétition - La règle du jeu
  3. Légion d'honneur : Vincent Bolloré et Max Gallo promus - Le Monde, 12 avril 2009

Lien externe[modifier | modifier le code]