Alan Ayckbourn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alan Ayckbourn

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Alan Ayckbourn au Royal National Theatre en2010.

Activités dramaturge, poète
Naissance 12 avril 1939 (75 ans)
Hampstead
Londres (Royaume-Uni)
Langue d'écriture anglais

Sir Alan Ayckbourn est un dramaturge et metteur en scène britannique né le 12 avril 1939 à Londres, d'un père violoniste et d'une mère romancière.

Il est, après Shakespeare, le dramaturge le plus joué au monde (pièces traduites dans 35 langues)[réf. nécessaire]

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

À l'âge de 8 ans, il est marqué par la séparation de ses parents : sa mère épousera l'année suivante un directeur de banque. Le thème du couple et de la séparation est au centre de son œuvre.

À 18 ans, après obtention brillante d'un baccalauréat littéraire, il décide de devenir un homme de théâtre "total" : électricien, assistant régisseur, technicien du son, apprenti comédien.

À 20 ans, il se marie avec l'actrice Christine Roland, dont il a deux fils Steven et Philip. C'est également depuis 1959 que ces pièces sont créées au Stephen Joseph Theatre de Scarborough, dont il est le directeur artistique, pour être testées l'été avant d'être jouées l'hiver au West End Theatre de Londres ou au Royal National Theatre.

En 1997 il est anobli par la Reine Elizabeth II "pour services rendus au théâtre". C'est cette année-là, également, qu'il divorcera de Christine Roland pour épouser Heather Stoney. Il dira à ce sujet : "j'ai soigneusement planifié mon divorce et mon remariage l'année de mon anoblissement de façon à ce que mon ex-épouse et ma nouvelle femme puissent toutes deux avoir droit au titre de Lady".

Éléments bibliographiques et cinématographiques[modifier | modifier le code]

Quelques pièces célèbres d'Alan Ayckbourn[modifier | modifier le code]

1965- Pantoufle (Relatively speaking), adaptation d'Eric Kahane et Jean-Laurent Cochet

1969- Les Uns chez les autres (How the other half loves) - adaptation française de Francis Veber et Jean-Laurent Cochet

1973- The Norman Conquests

1974- Mariages et conséquences (Absent friends) - adaptation de Claire Nadeau

1975- 3 lits pour 8 (Bedroom farce)

1976- Entre nous soit dit (Just between ourselves) - adaptation d'Attica Guedj et Stephan Meldegg

1982- Intimate exchanges

1988- Pièce Détachée (Henceforeward)

1992- 1 table pour 6 (Time of my life) - adaptation de Gérard Lauzier

1994- Temps variable en soirée (Communicating doors) - adaptation de Michel Blanc

1997- L'amour est enfant de salaud (Things we do for love) - adaptation de Michel Blanc

1998- 1 table pour 6, mise en scène d'Alain Sachs, au Théâtre du Palais-Royal à Paris

1999- House & Garden

2003- Sugar Daddies

2004- Petites peurs partagées (Private fears in public places)

2010- Life of Riley

Films tirés de l'œuvre d'Alan Ayckbourn[modifier | modifier le code]