James M. Buchanan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James M. Buchanan le 9 septembre 2010.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buchanan.

James McGill Buchanan Jr. (né le 3 octobre 1919 et mort le 9 janvier 2013[1]) est un économiste américain qui a reçu le « prix Nobel » d'économie en 1986 pour le développement de la théorie du choix public (Public Choice theory) qui critique les dysfonctionnements de l'intervention publique et explique les comportements de l'État à partir des agents qui le constituent. Il fait ainsi suite aux premiers travaux effectués par Amilcare Puviani quelques années auparavant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Murfreesboro (Tennessee) aux États-Unis, il fait ses études universitaires à l'université de Chicago. Il y suit les cours de Frank Knight (fondateur de l'école de Chicago) qui le font évoluer des idées socialistes à la défense du laissez-faire.

En 1962, il publie conjointement avec Gordon Tullock L'analyse du consentement. Fondations logiques de la démocratie constitutionnelle (The Calculus of consent. Logical Foundations of constitutionnal democracy) qui sera l'ouvrage de référence d'un nouveau champ d'analyse, le choix public. Selon ces auteurs, les individus se comportent de la même façon sur les marchés et dans la vie politique. Les hommes politiques, les électeurs et les administrations agissent en fonction de leur propre intérêt et non de l'intérêt public.

James Buchanan a critiqué de manière virulente l'intervention de l'État, qu'il qualifie de « Léviathan » sur le modèle de Thomas Hobbes, et en particulier l'augmentation des dépenses publiques. Pour lui, « il faut enchaîner le Léviathan », c'est-à-dire minimiser la sphère non marchande, faire interdire les déficits budgétaires et limiter les prélèvements obligatoires. Il a été jusqu'en 1985 le président de la Société du Mont-Pèlerin qui est une association de chercheurs libéraux (fondée par Friedrich Hayek et qui réunit par exemple Walter Eucken, Karl Popper ou Milton Friedman).

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • Public Principles of Public Debt: A Defense and Restatement
  • The Calculus of Consent: Logical Foundations of Constitutional Democracy, 1962 (avec Gordon Tullock)
  • Public Finance in Democratic Process: Fiscal Institutions and Individual Choice
  • The Demand and Supply of Public Goods
  • Cost and Choice: An Inquiry in Economic Theory
  • The Limits of Liberty: Between Anarchy and Leviathan
  • Democracy in Deficit: The Political Legacy of Lord Keynes (avec Richard E. Wagner)
  • The Power to Tax: Analytical Foundations of a Fiscal Constitution (avec Geoffrey Brennan)
  • The Reason of Rules: Constitutional Political Economy (avec Geoffrey Brennan)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Professor James M Buchanan: Economist who won the Nobel Prize », sur The Independent (consulté le 15 janvier 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Meadowcroft, James M. Buchanan, Continuum, New York, London, 2011, 176 p. (ISBN 978-0-8264-3080-9)
  • (en) Howard R. Vane et Chris Mulhearn, James M. Buchanan, Gary S. Becker, Daniel Kahneman and Vernon L. Smith, Edward Elgar, Cheltenham, 2011, 528 p. (ISBN 978-1-8498-0400-4)
  • (en) Peter Boettke (dir.), Special issue on the work of James Buchanan, in Journal of Economic Behavior & Organization, octobre 2011, vol. 80, p. 265-274 no 2

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]