George Akerlof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George Akerlof

alt=Description de l'image George Akerlof.jpg.
Naissance 17 juin 1940 (74 ans)
New Haven (États-Unis)
Nationalité américaine
Champs Économie (Nouveau keynésianisme)
Institutions Université de Californie à Berkeley
Renommé pour Asymétrie d'information
Salaire d'efficience
Distinctions Prix Nobel d'économie (2001)

George Arthur Akerlof (né le 17 juin 1940) est un économiste américain représentant du « nouveau keynésianisme », né d'un père suédois et d'une mère juive germano-américaine[1]. Il a reçu en 2001 le « prix Nobel » d'économie, partagé avec Michael Spence et Joseph Stiglitz, pour ses analyses du marché en situation d'asymétrie d'information.

Études[modifier | modifier le code]

Akerlof a étudié à l'université Yale où il a obtenu un Bachelor's degree, puis a fait une thèse au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il a enseigné à la London School of Economics et il est en 2007 professeur à l'université de Californie à Berkeley.

Travaux[modifier | modifier le code]

Parmi les imperfections de marché, Akerlof se consacre particulièrement à l’étude des asymétries d'information, qui le fait connaitre auprès de ses pairs. Les acteurs ne disposent pas de la même information sur le marché. Il utilise l'exemple du marché des voitures d'occasion pour mettre en évidence l'impact des asymétries d'information sur le marché dans son article The Market for "Lemons". Le vendeur d'une voiture d'occasion connait mieux les caractéristiques de sa voiture que l'acheteur éventuel. Les acheteurs savent que le marché comporte des voitures de mauvaise qualité. Ils cherchent donc à payer les voitures au prix le plus bas. Mais à ce prix, les propriétaires de voitures de qualité refusent de les vendre et se retirent du marché. En fin de compte, il ne restera sur le marché que les produits de mauvaise qualité (les lemons en anglais), qui seront achetés plus chers par les consommateurs que s'ils savaient qu'ils achetaient effectivement des voitures de mauvaise qualité (effectivement au départ ils sont prêts à mettre par exemple 1500 pour les voitures médiocres et 3000 pour les autres, mais sachant qu'il y a des voitures médiocres, ils vont offrir 2250 pour toutes les voitures du marché, ne voulant pas payer le prix fort pour se retrouver avec une voiture médiocre. Finalement les bonnes voitures se retirent du marché, les vendeurs de bonnes voitures ne voulant pas vendre leur voiture à 2250 et les acheteurs payent 2250 pour n'obtenir que des voitures médiocres). L'asymétrie d'information provoque un problème de sélection adverse et empêche certains marchés de fonctionner de façon efficace.

Akerlof a mis en évidence une autre exception à la loi de la demande, aujourd'hui portant son nom, l’« effet d'Akerlof » ou « effet de marque ». Les acheteurs ont parfois tendance à acheter, parmi un ensemble de biens parfaitement substituables, des biens qui ont un prix supérieur au prix moyen en croyant que celui qu’ils achètent est de meilleure qualité.

Ne se restreignant pas à l'économie de l'information, Akerlof a travaillé sur d'autres domaines de l'économie. Il a coécrit avec son épouse Janet Yellen Efficiency Wage Models of the Labor Market dans lequel, à partir d’un modèle, ils apportent des arguments montrant l’existence du phénomène de salaire d'efficience : selon cette hypothèse, les employeurs peuvent avoir un intérêt à verser un salaire plus élevé que le salaire qui optimiserait leur profit, afin d'attirer et de conserver les meilleurs salariés et de corriger des biais informationnels, phénomène observé aussi par Joseph Eugene Stiglitz et Carl Shapiro.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Akerlof, George A. et Robert J. Shiller. 2009. Les esprits animaux : comment les forces psychologiques ménent la finance et l'économie Pearson
  • Akerlof, George. "Thoughts on global warming." chinadialogue (2006). 14 July 2008.
  • Akerlof, George A. 2005. "Explorations in Pragmatic Economics", Oxford University Press. ISBN 0-19-925390-0.
  • Akerlof, George, and Janet Yellen. 1986. Efficiency Wage Models of the Labor Market. Orlando, Fla.: Academic Press.
  • Akerlof, George A. 1984. "An Economic Theorist's Book of Tales", Cambridge University Press.
  • George Akerlof, The Market for "Lemons", in Quarterly Journal of Economics, 1970

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1], auto-biographie

Liens externes[modifier | modifier le code]