James Mirrlees

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sir James Alexander Mirrlees (né le 5 juillet 1936 à Minnigaff en Écosse) est un économiste écossais. Il a reçu en 1996 le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel et a été fait chevalier en 1997[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

James Mirrlees a étudié à l'Université d'Édimbourg et au Trinity College à Cambridge. Après la fin de ses études, il enseigne à Oxford (1969-1995) et à Cambridge (1995-). C'est durant ses années à Oxford qu'il a publié les modèles et équations qui l'ont rendu célèbre.

Mirrlees est actuellement professeur émérite en économie politique, à l'Université de Cambridge, et enseigne également au Trinity College. Il passe aussi tous les ans une partie de son temps à l'Université de Melbourne.

Travaux[modifier | modifier le code]

Son analyse se centre autour de l'étude des situations économiques dans lesquelles l'information est asymétrique ou incomplète, et sur les conséquences de ces imperfections de marché sur le niveau optimal d'épargne dans une économie. Il a également participé avec William Vickrey à des études sur le principe de l'aléa moral et de la taxe optimale. Sa méthodologie est depuis, devenue la référence sur le sujet.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) James Mirrlees, « An Exploration in the Theory of Optimum Income Taxation », Review of Economic Studies, vol. 38, no 114,‎ avril 1971, p. 175-208

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]