George W. Whitehead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Whitehead.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec le mathématicien britannique J. H. C. Whitehead.

George William Whitehead (2 août 1918, Bloomington (Illinois) – 12 avril 2004) est un mathématicien américain qui travaillait en topologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

George Whitehead a fait ses études à l'université de Chicago, où il a obtenu en 1941 un doctorat, sous la direction de Norman Steenrod[1]. Il a été ensuite assistant à Purdue et Princeton, professeur assistant à l'université Brown et en 1949, professeur au Massachusetts Institute of Technology (titulaire en 1957). Il a pris sa retraite en 1985.

Whitehead fut l'un des pionniers de la topologie algébrique et de la théorie de l'homotopie. Dès les années 1950, il appliqua les suites spectrales à l'étude des groupes d'homotopie des sphères (indépendamment des français Jean-Pierre Serre et Henri Cartan). En 1942, il introduisit le J-homomorphisme (en), des groupes spéciaux orthogonaux dans les groupes d'homotopie des sphères, généralisant une construction de Heinz Hopf[2]. Son article Generalized Homology Theories de 1962[3] a eu beaucoup d'influence.

Il est devenu membre de de l'American Academy of Arts and Sciences en 1954 et de la National Academy of Sciences en 1972. Il a été boursier Guggenheim et, en 1955/56, boursier Fulbright. Il a été orateur invité au Congrès international des mathématiciens de 1962 à Stockholm[4].

Il a dirigé 13 thèses, dont celles de Robert Aumann et John Coleman Moore[1].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « George W. Whitehead » (voir la liste des auteurs)

  1. a et b (en) George W. Whitehead sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. (en) George W. Whitehead, « On the homotopy groups of spheres and rotation groups », Ann. Math., 2e série, vol. 43, no 4,‎ 1942, p. 634-640 (lien DOI?, lire en ligne)
  3. Trans. Amer. Math. Soc., vol. 102, p. 227-283 [lire en ligne]
  4. (en) Some aspects of stable homotopy theory

Liens externes[modifier | modifier le code]