David Skrela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Skrela

Description de l'image  David Skrela 02.jpg.
Fiche d'identité
Naissance 2 mars 1979 (35 ans)
à Toulouse (France)
Taille 1,91 m (6 3)
Position demi d'ouverture, centre
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1997-2003
2003-2008
2008-2011
2011-2013
2013-
US Colomiers
Stade français
Stade toulousain
Clermont
Colomiers rugby
45 (497)
114 (1119)
56 (596)
34 (180)
8 (88)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2001-2011 Drapeau : France France 24 (112)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 4 octobre 2011.

David Skrela, né le 2 mars 1979 à Toulouse (Haute-Garonne), est un joueur de rugby à XV français.

Il a joué en équipe de France et évolue aux postes de demi d'ouverture, de centre voire d'arrière au sein de l'effectif de Colomiers Rugby.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jean-Claude Skrela, ancien joueur international français et ancien sélectionneur de l'équipe de France, et sa sœur, Gaëlle, est basketteuse professionnelle. Il est petit-fils d'immigrés polonais du côté de son père. Il possède un diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées de Toulouse, promotion 2003 spécialité Génie Civil.

Carrière[modifier | modifier le code]

Colomiers rugby[modifier | modifier le code]

David Skrela débute le rugby à l'âge de 6 ans dans le club de Colomiers. Ne désirant pas subir la comparaison avec son père qui jouait troisième ligne aile, il décide de s'entraîner à l'ouverture et se met à buter dès l'âge de 17 ans. Très vite propulsé sous les feux de la rampe, il joue en équipe première dès ses 18 ans et tient pour la première fois sa place en équipe de France en 2001 à l'âge de 22 ans. Il sera ce jour là associé à la charnière du XV de France avec Fabien Galthié, son coéquipier de club.

Avec Colomiers, il remportera le Challenge européen lors de la saison 1997-1998 en ridiculisant le club d'Agen en finale sur le score de 43 - 5. La saison suivante, il atteindra la finale de la Heineken Cup 1998-1999 mais son club échouera en finale face à la province irlandaise de l'Ulster. Enfin, l'apogée avec son club restera la saison 1999-2000 où Colomiers, parvenant à déjouer tous les pronostics se hissera en finale du championnat de France face au Stade Français. David Skrela sera le héros des phases finales malgré une finale en dent de scie.

Ses performances lui permettront d'être appelé en équipe de France à plusieurs reprises (mais il n'honorera qu'un seule sélection à cause de nombreuses blessures) et d'être recruté par le Stade Français lors du mercato 2003.

Stade Français[modifier | modifier le code]

Après un temps d'adaptation, Skrela réussira rapidement à conquérir le cœur des supporters parisiens et à remplacer le canonnier maison, Diego Domínguez avec qui il sera en concurrence au début de son aventure parisienne.

Il restera 5 saisons et sera un des éléments clés du vestiaire. Avec le Stade Français, il remportera à deux reprises le championnat de France en 2004 et en 2007 pour une seconde place en 2005 et atteindra la finale de la Heineken Cup 2005 face au Stade toulousain.

Après une certaine traversée du désert en bleu, David Skrela revient en force en 2006-2007 et décroche son billet pour la Coupe du Monde. Dans un poste où la concurrence fait rage, il fait partie de l'équipe alignée lors du premier match perdu contre l'Argentine, le sélectionneur préfère alors Lionel Beauxis pour la fin du tournoi.

Il joue avec le nouveau sélectionneur de l'équipe de France jusqu'aux tests de novembre 2008. Depuis, Marc Lièvremont lui préfère le Montpelliérain François Trinh-Duc[1].

Stade Toulousain[modifier | modifier le code]

Après 5 saisons loin de ses bases, il retourne dans sa ville natale où l'accueil qui lui est réservé est mitigé. Après quelques matchs, Skrela réussit à mettre le public toulousain dans sa poche grâce notamment à son sens du sacrifice, son amour du maillot, sa défense irréprochable et son jeu au pied supérieur à la moyenne. Ses nombreux faits d'arme lui permettront de décrocher un nouveau bouclier de Brennus en 2011 et enfin de gagner une première Heineken Cup en 2010 en marquant 62 points lors des trois matchs des phases finales.

Malheureusement à Toulouse, il est victime de blessures à répétition[1]. Opéré du genou droit juste après la demi-finale perdue face à Clermont, David Skrela revient sur les terrains le 28 novembre 2009 face à Montauban[2].

Le 11 avril 2010, David Skrela devient le meilleur marqueur de points sur un match du stade toulousain en Coupe d'Europe lors de la victoire contre le Stade français Paris 42-16[3]. Il marque alors 27 points et devance dorénavant Michel Marfaing qui en avait marqué 26 contre Swansea en 1999-2000.

Le 1er mai, David Skrela marque son premier essai de la saison 2009-2010 face au Leinster Rugby en demi-finale de coupe d'Europe. Entre l'essai et les points au pied, il contribue à la victoire du Stade toulousain qui accède à la finale avec un score de 26 à 16[4].

Le 19 mai 2010, il est rappelé en équipe de France par Marc Lièvremont pour participer à la tournée estivale. Le 22 mai 2010, il remporte la Coupe d'Europe de rugby à XV avec son club le Stade toulousain, titre qui lui échappait depuis toujours. Encore une fois, son coup de pied fut décisif. La presse s'enflamme à l'issue de ce match remporté 21-19 par les hommes de Guy Novès face au Biarritz olympique. À 31 ans, La Skrèle redevient le demi d'ouverture à la mode. Le 11 mai 2011, il est sélectionné par Marc Lièvremont pour participer à la prochaine Coupe du Monde. Préféré à Beauxis, Doussain ou Jonathan Wisniewski, l'entraîneur du XV de France souligne la rigueur de ses dernières performances, son expérience et « son temps d'avance sur les autres »[réf. souhaitée] demis d'ouverture du Top 14. Le 4 juin 2011, il remporte le championnat de France avec le Stade toulousain. Malgré son manque de réussite au pied ce jour-là, un an après avoir obtenu sa première coupe d'Europe, il soulève le bouclier de Brennus sous le maillot de son club de cœur.

Dans la foulée, il s'engage pour deux saisons à Clermont, nouveau gros club pour Skrela.

ASM Clermont Auvergne[modifier | modifier le code]

Après une coupe du monde en demi teinte suite à une blessure en phase de poule face au Japon, Skrela rentre en France et est remplacé par Jean-Marc Doussain dans l'effectif du XV de France. Pour la petite histoire, Skrela sera remis de sa blessure avant le finale et son remplaçant ne jouera même pas 5 minutes dans le XV du coq. Skrela sera donc injustement privé d'une finale de coupe du monde.

De retour en France, Skrela alternera au poste de demi d'ouverture avec l'artilleur maison, Brock James. Deux saisons bien remplies pour lui malgré ses blessures à répétition pour une nouvelle finale de Heineken Cup en 2013 et deux demi finales en championnat de France.

David Skrela en 2012, lors du match opposant l'ASM et le Stade toulousain, son ancien club.

Colomiers rugby[modifier | modifier le code]

Au cours du mois d'avril 2013, le président de Colomiers Rugby, Alain Carré annonce que David Skrela terminera sa brillante carrière avec son club formateur et de cœur. Skrela portera pour deux saisons les couleurs de Colomiers rugby, évoluant désormais en Pro D2.

Le 31 août 2013, soit 10 ans après avoir porté les couleurs de Colomiers pour la dernière fois, Skrela entre en jeu lors de la première journée de championnat contre le club de Dax.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Avec l'US Colomiers, le Stade français, le Stade toulousain et l'ASM Clermont Auvergne, David Skrela côtoie le haut niveau et remporte toutes les compétitions auxquelles il participe avec les clubs français. Il parvient à quatre reprises en finale de la coupe d'Europe en 1999, 2005, 2010 et 2013 pour un total de onze participations. Il remporte sa première Coupe d'Europe le 22 mai 2010 avec le Stade toulousain. Il dispute à trois reprises le challenge européen et le remporte avec Colomiers en 1998.

Sur le plan national, il s'impose dans le championnat de France à trois reprises en 2004, 2007 et 2011, et parvient en finale en 2000 et en 2005.

Heineken Cup[modifier | modifier le code]

Champion: 2010 Finaliste: 1999, 2005, 2013

Challenge européen[modifier | modifier le code]

Champion: 1998

Championnat de France[modifier | modifier le code]

Champion: 2004, 2007, 2011 Finaliste: 2000, 2005

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Skrela, ballon en main, France-Argentine le 7 septembre 2007
Détails du parcours de David Skrela en Coupe du monde.
Édition Rang Résultats France Résultats D. Skrela Matchs D. Skrela
France 2007 Quatrième 4 v, 0 n, 3 d 1 v, 0 n, 2 d 3/7
Nouvelle-Zélande 2011 Finaliste 4 v, 0 n, 3 d 1 v, 0 n, 0 d 1/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Tournoi des VI Nations[modifier | modifier le code]

Le joueur natif de Toulouse participe à deux tournois en 2007 et 2008.

Détails du parcours de David Skrela dans le Tournoi des six nations.
Édition Rang Résultats France Résultats D. Skrela Matchs D. Skrela
Tournoi des six nations 2007 1 4 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 1 d 4/5
Tournoi des six nations 2008 3 3 v, 0 n, 2 d 2 v, 0 n, 2 d 4/5

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il y a grand chelem.

  • Équipe de France A : 1 sélection en 2005-2006 (Irlande A)
  • Équipe de France Universitaire : champion du monde en 2000

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

David Skrela honore sa première cape internationale en équipe de France le 30 juin 2001 contre l'équipe de Nouvelle-Zélande. Six ans après, ses progrès et ses performances en club avec le Stade français lui rouvrent les portes du XV de France lors du tournoi des six nations 2007. Il dispute 23 matchs avec l'équipe de France au cours desquels il marque 27 pénalités, 14 transformations, 1 drop (112 points)[5]. Il participe notamment à deux Tournoi des Cinq Nations 1998 et à deux coupes du monde (2007 et 2011) pour un total de quatre rencontres disputées en deux participations[Note 1],[5].

Curiosité[modifier | modifier le code]

Avec 500 points marqués en Heineken Cup, David Skrela fait partie du Top 10 des meilleurs marqueurs de l'histoire de la grande coupe d'Europe. Il occupe la septième place derrière de grands noms du rugby international comme Ronan O'Gara, Stephen Jones, son compatriote Dimitri Yachvili, son ancien coéquipier Diego Dominguez, David Humphreys et Neil Jenkins.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans l'ordre chronologique, il a disputé trois matchs en 2007 (contre l'Argentine, la Géorgie et l'Argentine) et un match en 2011 (contre le Japon).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Louis Chenaille, « Toulouse. Skrela ne veut plus pleurer », sur www.rmc.fr, RMC,‎ 10 avril 2010 (consulté le 1er mai 2010)
  2. Philippe Lauga, « H. Cup. Stade toulousain : David Skrela l'Européen », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,‎ 8 avril 2010 (consulté le 1er mai 2010)
  3. (en) « Toulouse 42-16 Stade français », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ 11 avril 2010 (consulté le 1er mai 2010)
  4. (en) « Toulouse 26-16 Leinster », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ 1er mai 2010 (consulté le 1er mai 2010)
  5. a, b et c (en) « David Skrela », sur www.scrum.com (consulté le 4 octobre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :