Vincent Debaty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vincent Debaty

Vincent Debaty, champion de France 2010 avec l'ASM Clermont Auvergne
Fiche d'identité
Naissance (33 ans)
à Woluwe-Saint-Lambert (Bruxelles) (Belgique)
Taille 1,91 m (6 3)
Surnom Le Belge
Position Pilier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2001-2002
2002-2007
2007-2008
2008-
Stade rochelais
USA Perpignan
SU Agen
ASM Clermont Auvergne
5 (5)[1]
77 (15)[1]
21 (10)[1]
169 (45)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2006- Drapeau : France France 29 (5)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 mai 2015.

Vincent Debaty avec l'ASM Clermont Auvergne en août 2010
Vincent Debaty à l'USAP
Vincent Debaty

Vincent Debaty, né le à Woluwe-Saint-Lambert (Belgique) est un joueur de rugby à XV belge naturalisé français et international français. Il évolue actuellement au poste de pilier au sein de l'effectif de l'ASM Clermont.

Il est le frère aîné de Christophe Debaty, qui évoluait à l'US Tyrosse depuis 2011, actuellement au Royal Football Club Liégeois rugby et international dans l'équipe de Belgique.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Vincent Debaty a été un des premiers belges à évoluer en professionnel. À 18 ans, il participe à un stage organisé à La Rochelle pour les meilleurs joueurs belges. À la suite de ce stage, il signe un contrat avec le Stade rochelais[3]. Il a ensuite joué cinq ans à Perpignan avant de signer avec Agen en 2007. Il rejoint l'ASM Clermont à partir de la saison 2008-09.

En équipe de France[modifier | modifier le code]

Débutant en équipe de France le 17 juin 2006 à Bucarest à l'occasion du match France-Roumanie[3], il obtient sa deuxième sélection en 2012, dans le cadre du Tournoi des Six Nations 2012. Il devient rapidement un joueur cadre de l'effectif du sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André, celui-ci le faisant jouer lors des cinq rencontres du tournoi, puis lors de deux rencontres lors de la tournée de juin face aux Pumas argentins, et enfin, pour terminer l'année lors des trois tests de novembre, face à l'Australie, l'Argentine et les Samoas. Il est de nouveau présent lors des cinq tests du Tournoi des Six Nations 2013 et fait partie de l'effectif qui se rend en Nouvelle-Zélande affronter les All Blacks, disputant deux des trois tests. Il affronte ce même adversaire en novembre, et les Tonga. Non retenu pour les deux premiers tests du Tournoi des Six Nations 2014, il retrouve le groupe de l'équipe de France pour le match contre le pays de Galles en raison de la suspension pour deux semaines de Rabah Slimani[4]. Il participe aux trois derniers matchs du tournoi. Il fait de nouveau partie du groupe qui se rend en tournée dans l'hémisphère sud, disputant deux rencontres face aux Wallabies.

Il fait à nouveau partie du groupe pour le Tournoi 2015. Le 21 mars, à Twickenham, il est titulaire pour le match contre l'Angleterre, perdu 55 à 35. Il inscrit ce jour-là son premier essai international. Ayant déjà dans les jambes une heure d'une rencontre exceptionnellement débridée[5], il vient en position d'ailier en soutien d'une magnifique percée de Nakaitaci. Il marque, après 80 mètres de course[6]. Le 27 mars, le World Rugby décerne à cette action le titre de plus bel essai du Tournoi des six nations 2015[7].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Qualifié de véritable « colosse » par ses coéquipiers, il fait généralement office « d'impact player » en match. C'est en effet un joueur au gabarit hors norme qui possède des qualités athlétiques remarquables, notamment au niveau de sa vitesse qui sort du commun pour un joueur de première ligne. Ainsi, au cours d'un match du tournoi des Six nations contre l'Écosse en 2013, on avait pu le voir percer sur une quarantaine de mètres avant de se faire plaquer à une demi-douzaine de mètres de l'en but.

En tant qu'impact player, il n'est pas rare de le voir effectuer des plaquages destructeurs sur ses adversaires. On peut aussi le remarquer comme un joueur assez bon balle en main, privilégiant la puissance à la technique et ayant là encore, un impact physique assez énorme.

C'est un pilier gauche doté d'une bonne technique balle en main et présentant une mobilité très importante pour un joueur de première ligne. Joueur extrêmement puissant, il est réputé pour ses charges et placages dévastateurs. Ses qualités de vitesse et de puissance font qu'il est surtout utilisé dans un rôle d'impact player[8], aussi bien en club qu'en sélection, il est principalement remplaçant et apparait en seconde mi-temps pour apporter sa dimension physique vers la fin du match. Remarquable dans le jeu courant, il est en revanche perfectible en mêlée fermée, il a cependant travaillé dans ce domaine, gagnant en régularité. Capable d'évoluer à droite, il a été cité parmi les meilleurs piliers de l'année 2013[9].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques en clubs[1]
Période Club Pays Championnat Coupe d'Europe
Matchs Essais Matchs Essais
2001-2002 Stade Rochelais Drapeau de la France France 5 1
2002-2003 USAP Drapeau de la France France 1 2
2003-2004 USAP Drapeau de la France France 6 1 5
2004-2005 USAP Drapeau de la France France 23 1 6
2005-2006 USAP Drapeau de la France France 18 6 1
2006-2007 USAP Drapeau de la France France 9 1
2007-2008 SU Agen Drapeau de la France France 21
2008-2009 ASM Clermont Drapeau de la France France 18 1 1
2009-2010 ASM Clermont Drapeau de la France France 24 1 5 1
2010-2011 ASM Clermont Drapeau de la France France 22 4 5
2011-2012 ASM Clermont Drapeau de la France France 14 7
2012-2013 ASM Clermont Drapeau de la France France 16 8
2013-2014 ASM Clermont Drapeau de la France France 18 8 1

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe de France[modifier | modifier le code]

(mis à jour le 21 mars 2015)

  • 29 sélections[2].
  • 5 points inscrits (1 essai)
  • Sélections par année : 1 en 2006, 10 en 2012, 9 en 2013, 5 en 2014, 4 en 2015

Vincent Debaty a également évolué en équipe de France. Sa première sélection eut lieu le 17 juin 2006 lors du match France-Roumanie[3].

Titulaire lors du match d'ouverture du Tournoi des Six Nations contre l'Italie six ans après sa dernière sélection[10], il est sélectionné 10 fois en 2012.

Il est par la suite régulièrement appelé, sans être un titulaire indiscutable, jouant plutôt un rôle d'« impact player », c'est à dire entrant dans la dernière demi-heure pour apporter un plus avec sa fraîcheur et sa puissance.

Sélections de jeunes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Vincent Debaty », sur www.itsrugby.fr (consulté le 14 février 2015)
  2. a et b (en) Fiche de Vincent Debaty sur ESPNscrum. Consulté le 21 mars 2015.
  3. a, b et c Nathalie Dumont, « Les Debaty : un chez les Bleus, l’autre chez les Diables », La Libre Belgique,‎ (consulté le 27 février 2008).
  4. Thibault Perrin, « XV de France : Luc Ducalcon et Vincent Debaty appelés avant le Pays de Galles », sur lerugbynistere.fr,‎ .
  5. Arnaud Requenna, « Emportés par la fougue », L'Équipe,‎ , p. 2-3.
  6. Laurent Campistron, « La belle histoire belge », L'Équipe,‎ , p. 4.
  7. « Le plus bel essai est pour Vincent Debaty », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 27 mars 2015).
  8. « Rugby: Vincent Debaty, impact player et heureux de l'être », sur reuters.com,‎ .
  9. Thibault Perrin, « XV mondial de l'année 2013 : Wesley Fofana et trois autres français nominés », sur lerugbynistere.fr,‎ .
  10. « Vincent Debaty de retour chez les Bleus six ans après », Sport365.fr,‎ (consulté le 4 février 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :