Lester Patrick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patrick.

Lester Patrick

Description de l'image  Lester Patrick.jpg.
Surnom(s) The Silver Fox[1]
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 30 décembre 1883,
Drummondville (Canada)
Mort le 1er juin 1960
Joueur décédé
Position Défenseur
Tirait de la gauche
Carrière pro. 19031927

Temple de la renommée : 1947

Lester « The Silver Fox » Patrick (né le 30 décembre 1883 à Drummondville, Québec1er juin 1960) est un joueur de hockey sur glace canadien, entraîneur professionnel et directeur-gérant en Amérique du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les premières années[modifier | modifier le code]

À sa naissance, la famille Patrick habite à Drummondville et Lester fait ses débuts de patineur sur la mare gelée de la ville avant qu'ils déménagent pour aller vivre à Montréal. Il fait ses gammes dans les équipes de Montréal mais brille pour la première fois avec l'équipe des Wheat Kings de Brandon dans le Manitoba, équipe de la ligue North West Hockey League. Son équipe défie alors les Silver Seven d'Ottawa pour la Coupe Stanley en mars 1904. L'équipe d'Ottawa conserve le trophée et Lester retourne jouer à Montréal d'abord dans l'équipe de Westmount puis au sein des Wanderers pour la saison 1905-06. En mars de cette même saison, il gagne sa première Coupe Stanley en battant les Silver Seven et réalise le doublet l'année suivante. Il joue alors aux côtés de joueurs comme Ernie Russell ou encore Cecil Blanchford[2].

En 1907, le défenseur quitte Montréal pour aller vivre à Nelson en Colombie-Britannique pour aider travailler avec sa famille dans le domaine du bois de charpente. Il continue tout de même à jouer pour une équipe locale et il refait parler de lui en faisant partie de l'équipe des Eskimos d'Edmonton qui perd le défie lancé en décembre 1908 aux Wanderers pour la Coupe Stanley. Il est alors associé à son frère Frank.

En 1910, l'Association nationale de hockey voit le jour et les Creamery Kings de Renfrew (qui deviendront les Millionaires de Renfrew) est créée. Une guerre au plus offrant se déroule alors afin de s'assurer les meilleurs joueurs en activité. Ainsi, les frères Patrick rejoignent les Millionaires de Renfrew pour la somme de 3 000 dollars par joueur (un record pour l'époque).

La création de la PCHA[modifier | modifier le code]

Ils ne jouent qu'une saison dans l'ANH et choisissent la saison suivante de retourner en Colombie-Britannique pour fonder une nouvelle ligue : l'Association de hockey de la Côte du Pacifique. Cette nouvelle ligue prend de plus en plus d'importance et en 1913, les Millionnaires de Vancouver battent les Bulldogs de Québec au cours d'une série de matchs amicaux. Les frères Patrick vont alors faire venir des joueurs de l'ANH dans la PCHA afin de renforcer le niveau de la ligue : Cyclone Taylor et Newsy Lalonde rejoignent donc les rangs de la PCHA. Par la suite, ils décident également de revendre la fabrique familiale de bois de charpente et avec l'argent de la vente, ils créent la première patinoire artificielle.

En tant que joueur, Lester joue dans différents équipes de la PCHA comme les Cougars de Victoria ou encore les Metropolitans de Seattle mais il prend sa retraite en tant que joueur en 1922 afin de se concentrer sur ses tâches administratives. Il revient tout de même au jeu au cours de la saison 1925-26 pour aider les Cougars, qui jouent alors dans la Western Canada Hockey League. La ligue déposant le bilan à la fin de la saison, il rejoint la nouvelle franchise des Rangers de New York dans la Ligue nationale de hockey et en devient l'entraîneur en chef et le directeur général.

Les Rangers de New York[modifier | modifier le code]

Au sein des Rangers, Patrick prend la place de Conn Smythe qui n'a pas constitué, selon les propriétaires, une équipe assez compétitive. Au cours de la seconde saison des Rangers, ils gagnent la Coupe Stanley avec l'aide de Lester Patrick. En effet, au cours du second match, un drame se produit : Lorne Chabot, gardien des Rangers est blessé par un tir et ne peut pas finir la partie. L'entraîneur des Maroons, Eddie Gerard, n'accepte aucun des deux gardiens remplaçant, Alex Connell et Hugh McCormick, sur la glace. Lester décide alors d'assurer lui-même le rôle de gardien de but de son équipe, les défenseurs des Rangers installant alors une zone de sécurité autour de leur entraîneur. Les Rangers prirent le large par Bill Cook mais Nels Stewart inscrit un but en réaction et oblige le match à aller en prolongations. Frank Boucher des Rangers inscrit le but de la victoire et Lester Patrick est alors porté triomphe (et en larmes) par ses équipiers du soir[3]. Par la suite, Joe Miller gardien des Americans de New York fut autorisé à prendre la place de Chabot dans les buts et les Rangers gagnèrent la première Coupe de leur histoire.

Les Rangers gagnent encore une fois la Coupe en 1933 et Lester quitte le poste d'entraîneur de la franchise en 1939 afin de se concentrer sur son rôle de directeur, poste qu'il garde jusqu'en 1946. Il fut intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1947.

Après avoir quitté la LNH, il prend la direction de la nouvelle incarnation des Cougars de Victoria, poste qu'il abandonne en 1954. Entre temps, il est admis au Temple de la renommée du hockey en 1947. Il décède en 1960.

Héritage[modifier | modifier le code]

Le trophée Lester Patrick[modifier | modifier le code]

En 1966, la Ligue nationale de hockey remet pour la première fois le Trophée Lester Patrick. Ce trophée est remis depuis 1966 à un individu ou à groupe d’individus pour services rendus au hockey aux États-Unis. Les individus éligibles peuvent être des joueurs, des officiels, des entraîneurs, des membres de l’exécutif ou encore des arbitres.

Le comité de sélection est composé du Président de la LNH, d’un gouverneur de la LNH, un gouverneur représentant les Rangers de New York, un membre du Temple de la renommée dans la catégorie des bâtisseurs, un membre du Temple de la renommée du hockey américain, un membre de l’association des diffuseurs de la LNH et un membre de l’association des journalistes de la presse écrite de la LNH. En dehors du Président de la LNH, tous les autres membres du comité de sélection subissent une rotation annuelle[4].

La famille Patrick[modifier | modifier le code]

Outre son frère, Lester Patrick fait partie d'une famille passionnée par le hockey sur glace et il a eu une descendance toujours présente dans le monde de la LNH depuis. Ainsi, son fils Lynn et son petit-fils, Craig, sont tous les deux aussi des membres du Temple de la renommée du hockey. Il a également eu un autre fils, Glenn, entraîneur de hockey sur glace et ancien joueur de hockey.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Silver Fox », sur www.greatesthockeylegends.com (consulté le 9 août 2011)
  2. (en) Biographie sur www.legendsofhockey.net.
  3. (en) Al Strachan, Cent ans de hockey, Hurtubise HMH ltée, 2000 (ISBN 2-89428-439-X)
  4. (en) Historique des récipiendaires du trophée Patrick sur nhl.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]