Alex Shibicky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alex Shibicky

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 19 mai 1914,
Winnipeg (Canada)
Mort le 9 juillet 2005,
Surrey (Canada)
Entraîneur décédé
A entraîné Royals de New Westminster (PCHL)
Bombers de Flin Flon (LHJS)
Activité 1948 – 1954
Joueur décédé
Position Ailier gauche
Tirait de la droite
A joué pour Crescents de Brooklyn (EHL)
Ramblers de Philadelphie (Can-Am)
Rangers de New York (LNH)
Reds de Providence (LAH)
Ramblers de New Haven (LAH)
Carrière pro. 1934 – 1947

Alex Dimitri Shibicky (né le 19 mai 1914 à Winnipeg, dans la province de le Manitoba, au Canada – mort le 9 juillet 2005 à Surrey en Colombie-Britannique) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace qui évoluait au poste d'ailier gauche. Il joue pour la franchise des Rangers de New York dans la Ligue nationale de hockey au cours des années 1930-1940 et remporte avec eux la Coupe Stanley à la fin de la saison 1939-1940.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alex Dimitri Shibicky naît le 19 mai 1914 à Winnipeg, dans le Manitoba au Canada ; il débute sa carrière en jouant avec le Columbus Club de Winnipeg en 1931-1932[1]. Deux saisons plus tard, il joue avec les Fishermen junior de Selkirk quand il est repéré par les recruteurs des Rangers de New York de la Ligue nationale de hockey ; il signe avec eux un contrat le 18 octobre 1934 dans la même période que Neil et Mac Colville[2].

Il joue une vingtaine de rencontres lors de la saison 1934-1935 dans l'Eastern Hockey League avec les Crescents de Brooklyn ; il est élu à la fin de la saison dans la première équipe d'étoiles de l'EHL[2]. Il fait ses débuts dans la LNH avec les Rangers pour la saison 1935-1936, jouant également une trentaine de rencontres dans la Can-Am avec les Ramblers de Philadelphie[2].

Lors de la saison 1939-1940, les Rangers terminent deuxièmes de la LNH, trois points derrière les Bruins de Boston[3]. Bruins et Rangers sont directement qualifiés pour les demi-finales de la Coupe Stanley et sont opposés dans une série au meilleur des sept matchs[Note 1]. Les Rangers se qualifient pour la finale de la Coupe en remportant le sixième match de la série 4-2[4].

Les Rangers sont opposés lors de cette finale aux Maple Leafs de Toronto, troisièmes de la saison régulière, et ayant remporté les tours précédents des séries en deux rencontres à chaque fois[4]. Les deux premières rencontres sont jouées dans le Madison Square Garden et les joueurs locaux s'imposent 2-1 et 6-2. Les Maple Leafs se reprennent en remportant les deux rencontres suivantes chez eux sur les scores de 2-1 et 3-0. Les deux dernières rencontres suivantes se finissent suite à des prolongations avec deux victoires pour New York, les Rangers gagnant leur troisième Coupe Stanley de leur histoire en quatorze saisons[5]. Shibicky joue les deux dernières rencontres de la finale alors qu'il s'est cassé la cheville à trois endroits au cours d'une rencontre précédente[1].

Il quitte les Rangers avant les débuts de la saison 1942-1943 pour rejoindre l'Armée canadienne qui est engagée dans la Seconde Guerre mondiale[6]. Il joue tout de même au cours des deux saisons pour des équipes d'Ottawa ; il remporte avec les Commandos d'Ottawa la Coupe Allan[1],[7].

Shibicky retourne jouer avec les Rangers pour la saison 1945-1946 mais ne participe qu'à une trentaine de rencontres avec l'équipe de la LNH avant d'être affecté aux Reds de Providence dans la Ligue américaine de hockey. Il joue la saison 1946-1947 avec les Ramblers de New Haven également dans la LAH pour sa dernière saison de joueur[2]. Par la suite, il devient entraîneur pour différentes équipes junior ; il entraîne ainsi d'abord les Royals de New Westminster de la Pacific Coast Hockey League en 1948-1949[8]. Il passe derrière le banc des Bombers de Flin Flon de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan en 1951-1952 et 1952-1953. Lors de la saison suivante, il est de retour avec les Royals de New Westminster qui évoluent désormais dans la Western Hockey League[8].

Suite à sa carrière, il enseigne le hockey dans des écoles de hockey puis s'engage avec les frères Colville dans une chaîne de restaurants[9]. En 1986, il est nommé membre honoraire du Temple de la renommée du hockey du Manitoba[10]. Il meurt, le 9 juillet 2005 à Surrey en Colombie-Britannique, à l'âge de 91 ans en étant un des trois survivant de l'équipe de 1939-1940 des Rangers de New York[9]. Il laisse derrière lui sa femme, Gloria Aspinall, ainsi que deux fils, Alex Junior et Bill, trois filles Kathy Haskell, Lori et Nancy ainsi que six petits-enfants[9].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1931-1932 Columbus Club de Winnipeg MAHA
1932-1933 Columbus Club de Winnipeg MHL Jr. 11 3 0 3 18 3 1 0 1 0
1933-1934 Fishermen Jr. Selkirk MHL 12 11 4 15 19 5 6 3 9 0
1933-1934 Fishermen de Selkirk MHL Sr. 1 0 0 0 0
1934-1935 Crescents de New York EHL 21 16 9 25 31 8 8 1 9 4
1935-1936 Rangers de New York LNH 18 4 2 6 6
1935-1936 Ramblers de Philadelphie Can-Am 28 16 6 22 13
1936-1937 Rangers de New York LNH 47 14 8 22 30 9 1 4 5 0
1937-1938 Rangers de New York LNH 48 17 18 35 26 3 2 0 2 2
1938-1939 Rangers de New York LNH 48 24 9 33 24 7 3 1 4 2
1939-1940 Rangers de New York LNH 44 11 21 32 33 11 2 5 7 4
1940-1941 Rangers de New York LNH 41 10 14 24 14 3 1 0 1 2
1941-1942 Rangers de New York LNH 45 20 14 34 16 6 3 2 5 2
1942-1943 Engineers d'Ottawa QSHL 9 9 13 22 6
1942-1943 Commandos d'Ottawa QSHL 18 15 7 22 25 11 7 5 12 12
1942-1943 Commandos d'Ottawa Coupe Allan 11 11 13 24 2
1943-1944 Commandos d'Ottawa QSHL 10 6 6 12 6
1944-1945 Engineers d'Ottawa QSHL 4 3 5 8 0 5 8 3 11 4
1945-1946 Rangers de New York LNH 33 10 5 15 12
1945-1946 Reds de Providence LAH 18 7 12 19 4 1 0 0 0 0
1946-1947 Ramblers de New Haven LAH 53 20 12 32 28 3 0 2 2 0
Totaux LNH 324 110 91 201 161 39 12 12 24 12

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

  • 1934-1935 : première équipe d'étoiles de l'EHL
  • 1939-1940 : remporte la Coupe Stanley de la LNH avec les Rangers de New York
  • 1942-1943 : remporte la Coupe Allan avec Commandos d'Ottawa
  • 1986 : membre honoraire du Temple de la renommée du hockey du Manitoba

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une série se jouant au meilleur des sept matchs implique qu'une équipe doit remporter quatre matchs pour se qualifier. Ainsi au maximum, la série « au meilleur des sept matchs » ne peut compter que sept matchs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Alex Shibicky, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 19 mars 2012)
  2. a, b, c, d et e Diamond 1998, p. 798
  3. Diamond 1998, p. 37
  4. a et b (en) « 1939-40 NHL Playoff », sur www.hockeydb.com (consulté le 18 mars 2012)
  5. Diamond 1998, p. 266
  6. Diamond 1998, p. 267
  7. Diamond 1998, p. 403
  8. a et b (en) « Alex Shibicky hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  9. a, b et c (en) Frank Litsky, « Alex Shibicky, Who Helped Rangers to Stanley Cup, Dies at 91 », sur www.nytimes.com,‎ 22 juillet 2005 (consulté le 19 mars 2012)
  10. (en) « Alex Shibicky », sur www.mbhockeyhalloffame.ca (consulté le 19 mars 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1879 p. (ISBN 978-0836271140)