Millionnaires de Vancouver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Millionnaires de Vancouver

alt=Description de l'image Vancouver Millionaires maroon logo.svg.
Fondé en 1912
Disparu en 1926
Siège drapeau Vancouver
Flag of British Columbia.svg Colombie-Britannique
Drapeau du Canada Canada
Patinoire (aréna) Denman Arena
10 500 places
Couleurs Marron et blanc
Ligue Association de hockey de la Côte du Pacifique
Western Canada Hockey League

Les Millionnaires de Vancouver sont une équipe professionnelle de hockey sur glace basée à Vancouver en Colombie-Britannique au Canada. Ils évoluent dans l'Association de hockey de la Côte du Pacifique – plus généralement connue sous le sigle PCHA pour Pacific Coast Hockey Association – entre 1911 et 1922 puis ils rejoignent la Western Canada Hockey League jusqu'en 1926. En 1922, l'équipe change de nom et devient les Maroons de Vancouver. L'équipe remporte en 1914-1915 la Coupe Stanley, il s'agit de l’unique fois qu'une équipe de Vancouver remporte le trophée.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts (1911-1915)[modifier | modifier le code]

Le 7 décembre 1911, les frères Patrick, Frank et Lester, ayant utilisé les finances de leur père, Joseph Patrick, annoncent la création d'une nouvelle ligue de hockey au Canada : l'Association de hockey de la Côte du Pacifique[1]. Ils décident de mettre en place trois équipes : les Senators de Victoria, les Royals de New Westminster et enfin les Millionnaires de Vancouver[1]. Frank Patrick décide de prenre le rôle de propriétaire, dirigeant, entraîneur et défenseur des Millionnaires de Vancouver[1].

Les Millionnaires font leur début dans la PCHA le 5 janvier 1911 lors d'une rencontre contre les Royals ; seulement 5 000 personnes assistent à la victoire des joueurs locaux sur le score de 8-3[2]. Le 5 mars, lors d'une victoire 10-6 de Vancouver sur New Westminster, Frank Patrick inscrit six buts à lui tout seul, un record pour un défenseur qui ne sera jamais battu dans la PCHA[3]. Le 19 mars, les Royals comptent huit victoires et six défaites alors que les Millionnaires sont à sept victoires et six défaites ; le match entre les deux équipes peut donc être décisif et, effectivement, avec une victoire 7-5 les Royals décrochent le premier titre de champions de la PCHA[1]. Avec vingt-quatre buts à la fin de la première saison, Frank Patrick est le défenseur le plus prolifique de la PCHA[1] alors qu'Édouard Lalonde finit meilleur buteur de toute la PCHA avec vingt-sept buts, pour l'unique saison qu'il joue dans la PCHA[4].

Pour la deuxième saison, Lalonde quitte donc l'équipe pour retourner jouer dans l'Association nationale de hockey pour les Canadiens de Montréal[5] alors que Frank « Cyclone » Taylor fait le chemin inverse en quittant les Sénateurs d'Ottawa pour rejoindre Vancouver[6]. 7 000 personnes assistent à la première rencontre de Taylor à Vancouver, une victoire 7-2 contre New Westminster ; lors de la rencontre suivante à domicile, la salle de Vancouver fait pour la première fois de son histoire le plein[7]. Victoria termine premier de la saison devant Vancouver[8].

Frank Patrick devient le troisième président de la PCHA pour la saison 1913-1914[9]. La saison voit les débuts de Didier Pitre avec les Millionnaires[10] mais ces derniers finissent derniers la saison[8].

La Coupe Stanley (1915)[modifier | modifier le code]

Photographie des Millionnaires de Vancouver en 1915
L'équipe 1914-1915 des Millionnaires de Vancouver remporte la Coupe Stanley.

Au début de la saison 1914-1915, les dirigeants décident de copier l'Association nationale de hockey et il est décidé de mettre des numéros dans le dos des joueurs afin que le public puisse plus facilement suivre ses joueurs vedettes[8]. Avec trente-trois buts à la fin de la saison, Mickey MacKay, joueur de Vancouver, est le meilleur buteur de la PCHA et son coéquipier, Cyclone Taylor est le meilleur pointeur de la saison avec un total de quarante-cinq points[8].

Avec treize victoires et quatre défaites, les Millionnaires de Vancouver sont la meilleure équipe de la PCHA ; ils lancent alors un défi aux Sénateurs d'Ottawa de l'Association nationale de hockey. Les matchs ont lieu à Vancouver, et malgré l'absence de Silas Griffis, le capitaine de l'équipe qui se casse la jambe lors du dernier match de la saison régulière, les Millionnaires deviennent la première équipe de la ville à remporter la Coupe Stanley. Ils remportent en effet les trois rencontres : 6-2, 8-3 et 12-3. Taylor est une nouvelle fois le meilleur pointeur de l'équipe, et de la finale, en inscrivant sept points en trois matchs[11].

L'effectif sacré champion est le suivant[12] :

Lors de la saison suivante, la PCHA accueille une quatrième équipe dans ses rangs : les Metropolitans de Seattle entraînés par Pete Muldoon[11]. Les joueurs de Portland finissent à la première place du classement avec treize victoires et cinq défaites. Taylor est une nouvelle fois le meilleur compteur de la saison avec trente-cinq points[11] alors que Bernie Morris de Seattle termine meilleur buteur avec vingt-trois buts[13].

Portland devient la première équipe basée aux États-Unis à participer à un défi de la Coupe Stanley ; opposés aux Canadiens de Montréal, les Rosebuds sont battus au meilleur des cinq matchs[Note 2] trois rencontres à deux, le dernier match se finissant sur le score de 2-1 avec un but de George « Goldie » Prodgers[11].

Statistiques saison après saison[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Saison Ligue PJ V D N  BP  BC Classement Séries éliminatoires
1912 PCHA 15 7 8 0 102 94 Deuxièmes sur trois -
1912-1913 PCHA 16 7 9 0 84 89 Deuxièmes sur trois -
1913-1914 PCHA 15 6 9 0 76 83 Troisièmes sur trois -
1914-1915 PCHA 17 13 4 0 115 71 Premiers sur trois + 3-0 : victoire en finale de la Coupe Stanley contre les Sénateurs d'Ottawa
1915-1916 PCHA 18 9 9 0 75 69 Deuxièmes sur quatre
1916-1917 PCHA 24 14 9 0 71 124 Deuxièmes sur quatre
1917-1918 PCHA 18 9 9 0 70 60 Deuxièmes sur trois + 2-0 : victoire en finale de la PCHA contre les Metropolitans de Seattle
+ 2-3 : défaite en finale de la Coupe Stanley contre les Arenas de Toronto
1919 PCHA 20 12 8 0 72 55 Premiers sur trois + défaite en finale de la PCHA
1919-1920 PCHA 22 11 11 0 75 65 Deuxièmes
1920-1921 PCHA 24 13 11 0 86 79 Premiers
1921-1922 PCHA 24 12 12 0 77 68 Deuxièmes
1922-1923 PCHA 30 17 12 1 116 88 Premiers
1923-1924 PCHA 30 13 16 1 87 80 Deuxièmes
1924-1925 WCHL 28 12 16 0 91 102 Cinquièmes
1925-1926 WHL 30 10 18 2 64 90 Sixièmes

Palmarès[modifier | modifier le code]

L'équipe a gagné la Coupe Stanley en 1915 contre les Sénateurs d'Ottawa (3 matchs à 0).
Elle a également participé à la finale en 1918 (première saison de la Ligue nationale de hockey), 1921 et 1922.

C'est la seule équipe de Vancouver à avoir gagné la Coupe Stanley.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le poste de est un poste de joueur sans position fixe, disparu au début du XXe siècle.
  2. Une série se jouant au meilleur des cinq matchs implique qu'une équipe doit remporter trois matchs pour se qualifier. Ainsi au maximum, la série « au meilleur des cinq matchs » ne peut compter que cinq matchs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Diamond 1998, p. 35
  2. McKinley 2006, p. 80
  3. Diamond 1998, p. 1802
  4. Diamond 1998, p. 1784–1785
  5. Diamond 1998, p. 742
  6. Diamond 1998, p. 1821
  7. McKinley 2006, p. 83
  8. a, b, c et d Diamond 1998, p. 36
  9. McKinley 2006, p. 85
  10. Diamond 1998, p. 780
  11. a, b, c et d Diamond 1998, p. 37
  12. NHL records 2010, p. 254
  13. Diamond 1998, p. 770

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
  • (en) Michael McKinley, Hockey: A People's History, McClelland & Stewart,‎ 2006, 384 p. (ISBN 0-7710-5769-5)
  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books,‎ 2010, 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
  • (en) Jim Mancuso et Scott Petterson, Hockey in Portland, Arcadia Publishing,‎ 2007, 128 p. (ISBN 9780738548043)
  • (en) Charles Coleman, The Trail of the Stanley Cup vol. 1, 1893–1926 inc., Sherbrooke Daily Record Company Ltd., NHL,‎ 1964