Bryan Hextall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bryan Hextall

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 31 juillet 1913,
Grenfell (Canada)
Mort le 25 juillet 1984,
Portage la Prairie (Canada)
Joueur décédé
Position Ailier
Tirait de la gauche
A joué pour Lions de Vancouver (NWHL)
Ramblers de Philadelphie (IAHL)
Rangers de New York (LNH)
Barons de Cleveland (LAH)
Lions de Washington (LAH)
Carrière pro. 1933 – 1948

Temple de la renommée : 1969

Bryan Aldwyn Hextall (né le 31 juillet 1913 à Grenfell, dans la Saskatchewan, au Canada - mort le 25 juillet 1984 à Portage la Prairie, au Manitoba, Canada) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace qui évoluait au poste d'ailier. Considéré comme un des meilleurs ailiers des années 1940, il termine meilleur buteur de la Ligue nationale de hockey (LNH) à deux reprises et meilleur pointeur une fois. Il est également sélectionné trois fois dans la première équipe des étoiles de la LNH et une fois dans la deuxième. Il marque le but vainqueur en prolongation de la finale de la Coupe Stanley qui donne le titre aux Rangers de New York. Père et grand-père de joueurs de la LNH, il est intronisé au temple de la renommée du hockey en 1969.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Né à Grenfell dans la Saskatchewan en 1913, Hextall grandit à Poplar Point dans le Manitoba. Il y joue ses premiers match, remportant le championnat de jeunes en 1929-30[1]. Il joue en junior avec les Monarchs de Winnipeg en 1931–32 avant de rejoindre les Terriers de Portage avec lesquels il remporte le titre de meilleur buteur de la Ligue de hockey junior du Manitoba en 1932–33[2].

Il commence sa carrière professionnelle en 1933-34 avec les Lions de Vancouver dans la North West Hockey League (NWHL). Il y reste trois saisons[3] et termine meilleur buteur en 1935-36 avec 27 buts. L'année suivante, il intègre les Ramblers de Philadelphie dans l'International-American Hockey League et termine à nouveau meilleur buteur, encore avec 27 buts[1]. Il joue trois matchs avec les Rangers de New York en 1937 puis devient membre à part entière de l'équipe en 1937-38[4]. Gaucher, Hextall joue aussi parfois à l'aile droite bien avant que cela ne devienne commun au hockey[1]. Il marque au moins 20 buts lors de sept saisons régulières au cours de sa carrière dans la LNH, essentiellement alors qu'il est membre de la première ligne des Rangers avec Phil Watson et Lynn Patrick[4].

Hextall termine meilleur buteur de la LNH et est sélectionné dans la première équipe des étoiles pour la première fois en 1939-40[1]. Il est un des meilleurs joueurs des Rangers lors de la finale de de la Coupe Stanley 1940 contre les Maple Leafs de Toronto. Il marque un coup du chapeau et une aide pour mener les Rangers à la victoire au cours du deuxième match de la série[5] et marque le but victorieux en prolongation du sixième match qui donne la troisième Coupe Stanley de leur histoire aux Rangers[6]. C'est la dernière coupe remportée par les Rangers avant 54 ans[1].

La saison suivante, il est à nouveau sélectionné dans la première équipe des étoiles alors qu'il termine encore meilleur buteur de la LNH et deuxième pointeur[7]. En 1941-42, il remporte le titre de meilleur pointeur, sept longueurs devant le second du classement[8] et est sélectionné dans la première équipe des étoiles pour la troisième année consécutive[9]. Hextall enregistre ses records de buts et de points en 1942-43 où il fait partie de la deuxième équipe des étoiles[3]. Outre son talent de buteur, il joue lors de 340 matchs consécutifs pour les Rangers entre 1937 et 1944[4], cette série prenant fin quand les autorités de guerre canadiennes lui refusent l'entrée aux États-Unis[10], les efforts des Rangers pour le récupérer restant vains[11]. Empêché de poursuivre sa carrière dans la LNH, il redevient amateur et joue brièvement pour les Saints de St. Catharines dans l'Ontario Hockey Association[4].

La fin de la Deuxième Guerre mondiale permet à Hextall de rejoindre les Rangers en 1945-46 mais pour une courte durée : il est hospitalisé pour une maladie du foie[1] qui l'écarte de l'équipe après seulement trois matchs joués et fait craindre pour la suite de sa carrière[12]. Il déjoue les pronostiques des médecins[4] et participe à 60 matchs des Rangers en 1946-47[1]. Après une dernière saison dans la LNH en 1947-48, Hextall passe la saison 1948-49 dans la Ligue américaine de hockey avec les Barons de Cleveland et les Lions de Washington avant d'annoncer sa retraite[3].

Hextall est intronisé au temple de la renommée en 1969[1] et est membre honoraire du temple de la renommée du Manitoba en plus d'y être nommé dans la deuxième équipe d'étoile du siècle[2].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Bryan Hextall est le premier de trois générations d'Hextall dans la LNH[4]. Ses fils Bryan Jr et Dennis puis son petit-fils Ron ont fait carrière dans la ligue[13].

Il connaît des problèmes de circulation sanguine dans ses membres inférieurs après sa retraite, affection qui conduit finalement à l'amputation des deux jambes sous les genoux en 1978. Des jambes artificielles lui permettent de continuer à pratiquer sa passion pour la chasse[4]. Il meurt d'une attaque cardiaque à son domicile en 1984[4].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires[14]
 PJ  B   A  Pts Pun  PJ  B   A  Pts Pun
1933–34 Lions de Vancouver NWHL 5 2 0 2 0
1934–35 Lions de Vancouver NWHL 32 14 10 24 27 8 0 0 0 10
1935–36 Lions de Vancouver NWHL 40 27 9 36 65 7 1 2 3 15
1936–37 Ramblers de Philadelphie IAHL 48 29 23 52 34 6 2 4 6 6
1936–37 Rangers de New York LNH 3 0 1 1 0
1937–38 Rangers de New York LNH 48 17 4 21 6 3 2 0 2 0
1938–39 Rangers de New York LNH 48 20 15 35 18 7 0 1 1 4
1939–40 Rangers de New York LNH 48 24 15 39 52 12 4 3 7 11
1940–41 Rangers de New York LNH 48 26 18 44 16 3 0 1 1 0
1941–42 Rangers de New York LNH 48 24 32 56 30 6 1 1 2 4
1942–43 Rangers de New York LNH 50 27 32 59 28
1943–44 Rangers de New York LNH 50 21 33 54 41
1945–46 Rangers de New York LNH 3 0 1 1 0
1946–47 Rangers de New York LNH 60 20 10 30 18
1947–48 Rangers de New York LNH 43 8 14 22 18 6 1 3 4 0
1947–48 Barons de Cleveland LAH 32 12 17 29 14
1947–48 Lions de Washington LAH 25 6 6 12 2
Totaux LNH 449 187 175 362 227 37 8 9 17 9

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bryan Hextall » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Bryan Hextall biography », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 7 février 2011)
  2. a et b (en) « Bryan Aldwyn Hextall », sur www.mbhockeyhalloffame.ca (consulté le 7 février 2011)
  3. a, b et c (en) « Bryan Hextall statistics », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 7 février 2011)
  4. a, b, c, d, e, f, g et h Andrew Podnieks, Players: The ultimate A–Z guide of everyone who has ever played in the NHL, Toronto, Doubleday Canada,‎ 2003, 349–350 p.
  5. (en) « Rangers spot Leafs two goals and then go on to win by 6–2 », Lewiston Daily Sun,‎ 4 avril 1940, p. 9 (lire en ligne)
  6. (en) Harold McNamara, « Rangers take Stanley Cup, beating Leafs in overtime, 3–2 », Montreal Gazette,‎ 14 avril 1940, p. 18 (lire en ligne)
  7. (en) « Cowley took honors in hockey scoring », New York Times,‎ 14 août 1941, p. 27
  8. (en) « Hextall of Rangers wins puck crown », Milwaukee Journal,‎ 17 mars 1942, p. 7 (lire en ligne)
  9. (en) « List Brimsek on ice team », Pittsburgh Post-Gazette,‎ 7 avril 1942, p. 16 (lire en ligne)
  10. (en) « Boston Bruins hopeful of finishing close to top », The Maple Leaf,‎ 23 octobre 1944, p. 4 (lire en ligne)
  11. (en) « Rangers suppress Hawks as warm-up for Leafs », Toronto Daily Star,‎ 25 janvier 1945, p. 12 (lire en ligne)
  12. (en) « Hextall is out », Montreal Gazette,‎ 29 novembre 1945, p. 17 (lire en ligne)
  13. Bob Kravitz, « Old block, quite a chip », Sports Illustrated,‎ 1er décembre 1986 (consulté le 13 juillet 2010)
  14. (en) « Bryan Hextall hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Voir aussi[modifier | modifier le code]