Le Livre tibétain de la vie et de la mort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Livre tibétain de la vie et de la mort
Auteur Sogyal Rinpoché
Préface 14e dalaï-lama
Directeur de publication Véronique Loiseleur (Véronique Desjardins)
Genre essai
Titre original The Tibetan Book of Living and Dying
Éditeur original HarperCollins
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 1992
ISBN original 0-06-250834-2
Traducteur Gisèle Gaudebert, Marie-Claude Morel
Éditeur Éditions de la Table ronde
Collection Les chemins de la Sagesse
Date de parution 1993
ISBN 2710305933

Le Livre tibétain de la vie et de la mort de Sogyal Rinpoché fait un parallèle entre l'approche de la mort par la tradition tibétaine et la recherche contemporaine. Il décrit en particulier les « bardos » qui seraient des états de conscience post-mortem, auxquels un ouvrage de 1927 au titre similaire, le Bardo Thödol (Livre des morts tibétain), faisait déjà référence.

L'ouvrage contient des exercices pour se préparer à la mort et aider les mourants.

Ce livre se présente également comme une introduction à la pratique de la méditation, ainsi qu'aux notions de renaissance et de karma.

Comparaison entre le Bardo Thödol et l’expérience de mort imminente[modifier | modifier le code]

Sogyal Rinpoché donnant un enseignement à Lerab Ling, France, 2006

Dans son ouvrage, Sogyal Rinpoché écrit que certains Occidentaux assimilent l’expérience de mort imminente (NDE) aux descriptions du Bardo Thödol. Sogyal Rinpoché note que la question méritera une étude dépassant le cadre de son livre. Il aborde cependant la question en termes de similitudes et différences. Il note que l’expérience de sortie hors du corps de la NDE correspond à la description du Livre des Morts Tibétain. Il mentionne qu’au Tibet, les Tibétains sont familiers avec le phénomène de délok (dé lok, qui est revenu de la mort), une notion décrite par Françoise Pommaret dans son ouvrage Les Revenants de l'au-delà dans le monde tibétain, publié aux éditions du CNRS en 1989. L’expérience des déloks correspond au Bardo Thödol et à la NDE[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sogyal Rinpoché, Le Livre tibétain de la vie et de la mort, 1993, pp. 420-432

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]