Bol chantant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un bol chantant.

Les bols chantants sont des bols qui chantent et se trouvent essentiellement dans les régions himalayennes (Tibet, Népal, Bhoutan, Ladakh…) et dans le nord de l'Inde.

Ils sont utilisés pour faire des chansons mais aussi dans diverses cérémonies d'offrandes et dans des cérémonies de prière et de méditation, par les moines ou les pratiquants.

Ils sont issus de pratiques chamaniques et trouvent leur origine dans les calottes crâniennes, utilisées pour appeler les esprits.

Ces bols sont fabriqués de bronze ou de cuivre.

La tradition tibétaine veut qu'un alliage de sept métaux différents soit employé, chaque métal se rapportant à un des sept chakras, ce qui leur donne, dit-on, des vertus thérapeutiques. Selon d'autres sources, les métaux utilisés font référence à sept corps du Système Solaire :

Les bols traditionnels étaient réalisés à partir d'une plaque d'alliage et façonnés au marteau.

Les bols modernes, que l'on trouve en Chine ou en Inde, sont plus industriels et tournés à la machine.

L'utilisation d'un bol se fait de plusieurs manières :

  • en le frappant à l'aide d'un maillet de feutre, de bois ou d'autres matières, comme un gong ;
  • en tournant lentement une mailloche, bâton en bois, parfois recouvert de cuir ou de caoutchouc, sur le bord extérieur ou intérieur du bol.

Ce mouvement crée une onde qui fait vibrer le bol, lequel met des sons harmonieux d'une grande pureté.

Sur les autres projets Wikimedia :