Jung Chang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Jung, précède le nom personnel.
Jung Chang en 2010.

Jung Chang (chinois traditionnel : 張戎, chinois simplifié : 张戎, pinyin : Zhāng Róng), d'origine chinoise, elle vit actuellement en Angleterre. De son vrai nom Chang Erhong, elle est auteur de l'autobiographie Les cygnes sauvages (titre original : Wild Swans) et coauteur d'une biographie de Mao Zedong (Globalfair Ltd, 2005, traduction Gallimard, 2006).

Biographie[modifier | modifier le code]

En Chine, 1952-1978[modifier | modifier le code]

Jung Chang (Chang Jung en chinois) est née le 25 mars 1952 à Yibin, dans la province du Sichuan, en Chine. Fille de deux membres du Parti communiste chinois (PCC), elle va vivre son enfance et son adolescence sous le règne de Mao Zedong.

Peu atteinte par le Grand Bond en avant, elle sera par contre victime de la Révolution culturelle. À 14 ans, elle devient garde rouge, puis elle sera tour à tour paysanne, médecin « aux pieds nus », ouvrière dans la sidérurgie et électricienne. Par la suite, elle sera étudiante en anglais, puis professeur à l'université du Sichuan.

En Angleterre, depuis 1978[modifier | modifier le code]

En 1978, elle quitte son pays natal pour l'Angleterre où elle mène des études à la School of Oriental and African Studies (SOAS) et à l'université de York où elle obtient un doctorat de linguistique en 1982.

En 1991, elle publie son autobiographie, Les Cygnes sauvages, livre vendu à plus de 10 millions d'exemplaires dans le monde et traduit en 28 langues.

En 2006, elle publie avec Jon Halliday une biographie de Mao Zedong intitulée Mao. L'histoire inconnue (Mao. The Unknown Story).

Chronologie[modifier | modifier le code]

1949 : les parents de Jung Chang se marient

1950 : naissance de Xiaohong, grande sœur de Jung

1952 (25 mars) : naissance de Jung, pendant les campagnes des trois antis et des cinq antis la même année

1953 : naissance de Jinming, petit frère de Jung ; la famille déménage à Chengdu, capitale provinciale du Sichuan

1954 : naissance du deuxième petit frère de Jung, Xiaohei

1955 : Jung est placée dans une crèche ; nationalisation des entreprises

1958 : Jung commence l'école ; Grand Bond en avant dont l'une des conséquences sera une terrible famine qui durera de 1959 jusqu'à 1961

1966 : début de la Révolution culturelle ; Jung devient garde rouge mais ne le reste pas longtemps

1967 : les parents de Jung sont harcelés (arrestation, détention, etc.)

1969 : Jung est exilée dans le Xian de Ningnan, dans un camp, puis devient paysanne ; la Révolution culturelle est officialisée par le IXe Congrès

1970 : Jung devient médecin aux pieds nus

1971 : de retour à Chengdu, Jung devient ouvrière puis électricienne dans une aciérie

1972 : Jung entre à l'université du Sichuan

1975 : Jung rencontre pour la première fois des étrangers

1977 : Jung devient professeur assistante

1978 : Jung obtient une bourse pour aller étudier en Grande-Bretagne

Liens externes[modifier | modifier le code]