Riccione

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Riccione
Différents aspects de Riccione.
Différents aspects de Riccione.
Noms
Nom italien Riccione
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Rimini 
Maire Daniele Imola
2004
Code postal 47838
Code ISTAT 099013
Code cadastral H274
Préfixe tel. 0541
Démographie
Gentilé riccionesi
Population 35 815 hab. (31-12-2010[1])
Densité 2 107 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 00′ 00″ N 12° 39′ 00″ E / 44, 12.6544° 00′ 00″ Nord 12° 39′ 00″ Est / 44, 12.65  
Altitude Min. 12 m – Max. 12 m
Superficie 1 700 ha = 17 km2
Divers
Saint patron San Martino
Fête patronale 11 novembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Riccione

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Riccione

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Riccione
Liens
Site web http://www.comune.riccione.rn.it

Riccione est une ville italienne de la province de Rimini en Émilie-Romagne. Elle a connu une évolution majeure, avec un passage et une capture de différentes générations et types de vacanciers, qui ont sublimé son image et son attrait. Aujourd'hui toute la jeunesse branchée et adepte du clubbing se retrouve à Riccione. Les boîtes de nuit y sont réputées.

Géographie - Démographie[modifier | modifier le code]

La ville de Riccione se situe dans la région d'Émilie-Romagne, en littoral, à environ une dizaine de kilomètres au sud de Rimini. Elle compte aujourd'hui 34 773 habitants. Une augmentation frappante due à son développement touristique. Elle profite également d'une localisation intéressante, puisque située entre Rimini et Cattolica, jouxtant aussi Gabicce Mare.

Histoire[modifier | modifier le code]

Par décret royal du 19 octobre 1922, Riccione cesse de faire partie de la municipalité de Rimini et devient une municipalité indépendante.

La villa Mussolini.
La villa Mussolini.

Benito Mussolini en 1934 achète une villa à Riccione (dont le domaine est constitué de deux propriétés qui ont été réunies en fermant une voie publique), qu’il utilise pour les vacances. Elle est sa résidence d'été pendant une dizaine d’année. Ses séjours sont spectaculaires avec arrivée en hydravion ou présence de l’Aurora (it) au large des côtes, un navire de la Regia Marina, la marine royale italienne, qui a été transformé en yacht de luxe pour le Duce. Une partie du domaine est ensuite laissé à l'abandon pendant des années, avant d’être restaurée. Aujourd'hui la villa Mussolini est ouverte à des événements publics.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Riccione, parfois nommée « la perle verte de l'Adriatique », est de plus en plus fréquentée par les touristes depuis les années 1980. D'abord ville de vacances appréciée pour son calme, elle voit débarquer la jeune génération rebutée par Rimini, le « Saint-Tropez Italien », qui commence à être saturé. Mue par un besoin de nouveauté, la jeunesse touristique va investir Riccione avec une envie de faire la fête qui influencera grandement les infrastructures de loisirs et hôtelières, dont l'une des dix plus belles discothèques du monde, la Baia Imperiale à Gabicce Monte. La construction d'hôtels va devenir frénétique. En 10 ans, de 1990 jusqu'aux années 2000, le ratio est de quatre hôtels construits contre un seul par an dans les années 1980. Cette affluence va attirer de grands noms du vêtements. Sur l'artère principale de Riccione, la rue Dante (Viale Dante), longue de plusieurs kilomètres, chaque côté de la rue (piétonne de 20 h jusqu'au lendemain 6 h) est orné de magasins de luxe, d'hôtels, et de salles d'arcades. Le point de rencontre de tout Riccione est la rue Ceccarini (Viale Ceccarini), où les VRP de clubs de boîtes de nuit rivalisent pour vendre le plus d'entrées. Les grandes enseignes italiennes y sont représentées. Riccione commence seulement à être connue de la jeunesse française depuis 2005.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 juin 2004 2009 Daniele Imola Centro-Sinistra  
9 juin 2009 en cours Massimo Pironi Centro-Sinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Abissinia, Alba, Centro, Colombarina, Fontanelle, Il Villaggio, San Lorenzo in Strada, Spontricciolo.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Coriano, Misano Adriatico, Rimini.

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
1 943 3 301 5 569 13 165 20 173 28 770 31 423 32 909 33 887
2011 - - - - - - - -
35 815 - - - - - - - -


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2011 la population étrangère résidente était de 3473 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau de l'Albanie Albanie 778
2 Drapeau de l'Ukraine Ukraine 516
3 Roumanie Roumanie 418
3 Drapeau de la République populaire de Chine Chine 191
5 Sénégal Sénégal 159
6 Drapeau de la Russie Russie 115
7 Drapeau du Pérou Pérou 106
8 Drapeau de la Colombie Colombie 101
9 Drapeau de l'Équateur Équateur 95

Personnalités nées à Riccione[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Liens externes[modifier | modifier le code]