Aki Shimazaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aki Shimazaki est une écrivaine québécoise, née en 1954 à Gifu au Japon. Elle a immigré au Canada en 1981 et vit à Montréal depuis 1991. Ses livres ont été traduits en anglais, en japonais, en serbe, en allemand et en hongrois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aki Shimazaki a d'abord travaillé au Japon pendant cinq ans comme enseignante d'une école maternelle et a également donné des leçons de grammaire anglaise dans une école du soir. En 1981, elle émigre au Canada où elle passe ses cinq premières années à Vancouver, en travaillant pour une société d'informatique. Après cela, elle part vivre pendant cinq ans à Toronto. À partir de 1991, elle s'installe à Montréal où, en plus de son activité littéraire, elle enseigne le japonais. Ce n'est qu'en 1995, à l'âge de 40 ans, qu'elle commence à apprendre le français tant par elle-même que dans ​une école de langue.

Influences[modifier | modifier le code]

Frances Hodgson Burnett, auteur de La Petite Princesse.

Osamu Dazai, ecrivain japonais connu pour le style appelé Watakushi shōsetsu.

L'écrivaine hongroise et suisse Agota Kristof, auteur de la trilogie Le Grand Cahier (1986) a aussi été un modèle particulier d'inspiration et de motivation pour Aki Shimazaki.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le poids des secrets:


Au coeur du Yamato:

  • Mitsuba, 2006, premier Prix de l'Algue d'Or (Saint Briac sur mer, France) en 2009
  • Zakuro, 2008
  • Tonbo, 2010
  • Tsukushi, 2012
  • Yamabuki, 2013

titre du nouveau cycle à venir

  • Azami, 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres femmes de lettres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]