Lambert Ier de Louvain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lambert Ier de Louvain
Lambert Ier de Louvain et son épouse Gerberge
Lambert Ier de Louvain et son épouse Gerberge
Fonctions
Comte de Louvain et de Bruxelles
9881015
Prédécesseur Création du comté
Successeur Henri Ier de Louvain
Biographie
Date de naissance vers 950
Date de décès
Lieu de décès Florennes
Père Régnier III de Hainaut
Mère Adèle de Nordgau
Conjoint Gerberge de Lotharingie (nl)

Lambert Ier dit le Barbu, né vers 950, mort à Florennes le , fut comte de Louvain de 988 à 1015 et de Bruxelles de 994 à 1015. Il était fils de Régnier III, comte de Hainaut.

Il était encore adolescent quand en 958, il se réfugia à la cour de France avec sa famille lorsque son père fut exilé en Bohême par l'archevêque Brunon de Cologne.

En 973, avec son frère Régnier, il attaqua les comtes Renaud et Garnier, à qui le Hainaut avait été confié, les tua à Péronne et commença à occuper le Hainaut, mais l'empereur Othon II le repoussa.

En 976, les deux frères tentèrent une autre expédition qui se termina par une défaite près de Mons le 19 avril 976. Mais l'empereur dut finalement faire des concessions et donna à Régnier le comté de Mons et à Lambert le comté de Louvain. Ces deux comtés provenaient de l'ancien comté de leur père.
Lambert épousa Gerberge, fille du Carolingien Charles, duc de Basse-Lotharingie et reçut en dot le comté de Bruxelles (région entre la Senne et la Dyle).

Il acquit également les titres d'avoué des abbayes de Nivelles et Gembloux. Toutes ces acquisitions furent à la base de la puissance de ses descendants, qui devinrent plus tard ducs de Brabant.

Il est possible qu'il revendiqua le duché de Basse-Lotharingie à la mort de son beau-frère Othon, mais rien ne permet de le confirmer, et l'empereur confia le duché à la maison de Verdun.

Il soutint le comte Baudouin IV en 1005 lorsque ce dernier s'empara de Valenciennes et s'opposa à l'empereur Henri II, mais fut probablement vaincu car il dut lui remettre son fils en otage.

En 1012, le duc Godefroy Ier de Basse-Lotharingie fut envoyé par l'empereur pour le forcer à l'obéissance. Godefroy assiégea Louvain, mais sans succès. Lambert se brouilla avec l'évêque de Liège, et le vainquit. En 1015, Godefroy l'attaqua de nouveau et dévasta son comté. Rejoint par son neveu Régnier V de Mons, Lambert livra combat à Godefroy à Florennes, et fut tué au cours de la bataille.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

De son épouse Gerberge de Lotharingie (nl), il avait eu :

  • Henri Ier († 1038), comte de Louvain
  • Lambert II († après le 21 sept. 1062), comte de Louvain successeur de son frère aîné
  • Mathilde ou Mahaut, mariée à Eustache Ier, comte de Boulogne
  • Régnier de Louvain, marié avec une fille issue du deuxième mariage de Baudouin IV de Flandre ; cité comme châtelain à Ename en 1033/1034 (Auctarium Affligemense). Descendance : Henri, Régnier et Adèle.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Wauters,  « Lambert Ier », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 11, Bruxelles,‎ 1891 [détail des éditions], p. 138-142