Liste des comtes de Hainaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page présente la liste des possesseurs du comté de Hainaut

Comtes mérovingiens[modifier | modifier le code]

Selon Jacques de Guyse[1], le premier Comte de Hainaut fut Madelgarius de Famars de Hainaut (Saint-Vincent de Soignies) (ca 607-677)[2]. Landry de Soignies, son fils, aurait renoncé à la charge. La couronne comtale revint, toujours selon de Guyse, à sa cousine, Sainte Aye et à son mari, Saint Hydulphe de Lobbes, duc de Lobbes.

Baudri de Bourgueil, évêque de Noyon, mentionne, quant à lui, un Amaury, qui avait épousé la fille d'Isaac de Cambrai, Comte de Cambray[3].

Les Comtes de Hainaut avaient pour coutume de prêter le serment d'honneur sur les reliques de Saint-Vincent Madelgaire.

Comtes carolingiens[modifier | modifier le code]

  • 843-870 : probablement un comte lotharingien, mis en place par Lothaire Ier[4].
  • 870-880 : Enguerrand Ier, comte de Gand, de Courtrai et de Tournai, placé par le roi Charles le Chauve qui vient d'annexer la Lotharingie.
en 880, par le traité de Ribemont, la Lotharingie revient à Louis le Jeune, roi de Germanie, qui place Régnier à la tête du comté de Hainaut :
  • 880-898 : Régnier Ier de Hainaut, dit «au long col», fils de Gislebert de Maasgau.
    En 898, il tombe en disgrâce, et Zwentibold lui reprend le Hainaut pour le donner à Sigard.
    marié à Hersinde ou Albérade († après 916).
  • 898-920 : Sigard († 920)
En 911, La Lotharingie et de nouveau rattachée à la Francie Occidentale, mais Sigard conserve sa charge comtale.
  • 920-925 : Enguerrand II, parent d'Enguerrand Ier.
En 925, La Lotharingie revient à la Germanie, et Henri l'Oiseleur nomme Regnier II comme comte de Hainaut.

Famille des Régnier[modifier | modifier le code]

en 958, Régnier III s'étant révolté, l'empereur exila Régnier III et s'empara du Hainaut. Il le confia par moitié à divers seigneurs :
Comtes de Hainaut (réduit à Mons) Comtes de Valenciennes
  • 1045-1051 : Herman (? - mort avant 1051), redevient comte de Hainaut, car à la fois comte de Mons et de Valenciennes
    marié à Richilde d'Egisheim, probablement fille de Regnier de Hasnon, marquis de Valenciennes entre 1045-1048/1049.

Leurs deux enfants furent privés de la succession de leur père par Baudouin Ier : son fils Roger devint en 1066 évêque de Châlons-sur-Marne, sa fille Gertrude entra dans un monastère.

Dynastie de Flandre[modifier | modifier le code]

Les armes primitives du comté de Hainaut
À partir de la réunion des comtés de Flandre et du Hainaut par Baudouin V (1191), les comtes portèrent les seules armes de la Flandre.

Maison d'Avesnes[modifier | modifier le code]

Jean Ier porta le premier ces armes quand il devint également comte de Hollande (1297). On y retrouve le lion hollandais et le lion de Flandre.

Maison de Bavière[modifier | modifier le code]

Ces armes furent portées par les comtes de Hainaut de la maison de Bavière. On y retrouve les armes de la Bavière.

Maison de Bourgogne[modifier | modifier le code]

Philippe le Bon et Charles le Téméraire portèrent ces armes, dans lesquelles on ne trouve aucun symbole du Hainaut. (On y trouve en revanche les armes de Flandre, du Brabant et du Limbourg.)

Souverains des Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Titre honorifique dans la maison royale de Saxe-Cobourg et Gotha[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques de Guyse, Histoire du Hainaut, T7, Paris, Bruxelles, 1829.
  2. Il faudra attendre le mariage d'Adélaïde de Bourgogne (née ca 900) avec Régnier II de Hainaut pour que la couronne comtale revienne à la lignée de Madelgaire. Les comtes qui n'en portèrent pas le titre furent:
    * Waudbert VII de Lommois (695-725), fils de Waudbert VI de Lommois et d'Adeltrude de Famars de Hainaut, il épousera Aldegonde de Bavière dont:
    * Waudbert VIII de Lommois qui épousera Richarde de Ponthieu dont:
    * Angilbert (le Saint) de Ponthieu (750-814) qui épousera Berthe de France (fille de Charlemagne) dont:
    * Hardouin de Ponthieu (né ca 800) qui épousera Richilde d'Amiens dont:
    * Beuves dit Bivin de Provence (822-877) qui épousera Richilde de Bourgogne dont:
    * Richard II le Justicier (856-921) qui épousera Adélaïde de Bourgogne (née ca 860) dont:
    * Adélaïde de Bourgogne qui épousera Régnier II, comte de Hainaut.
  3. Louis Moreri, Le grand dictionnaire historique ou mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, Volume 2, 1683
  4. Sur l'origine des comtes de Ponthieu et la diffusion du prénom Enguerrand.