Andenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andenne
L'hôtel de ville (1864-1871)
L'hôtel de ville (1864-1871)
Blason de Andenne
Héraldique
Drapeau de Andenne
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Bourgmestre Claude Eerdekens PS (-2018)
Majorité PS, MR (2013-18)
Sièges
PS
cdH-ic
MR
Ecolo
29(2013-18)
19
4
3
3
Section Code postal
Andenne
Bonneville
Coutisse
Landenne
Maizeret
Namêche
Sclayn
Seilles
Thon-Samson
Vezin
5300
5300
5300
5300
5300
5300
5300
5300
5300
5300
Code INS 92003
Zone téléphonique 085 et 081
Démographie
Gentilé Andennais(e), Ourson(ne)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
25 729 (1er janvier 2014)
48,9 %
51,1 %
299 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
23,20 %
60,67 %
16,12 %
Étrangers 4,40 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 16,47 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 058 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 29′ N 5° 06′ E / 50.483, 5.1 ()50° 29′ Nord 5° 06′ Est / 50.483, 5.1 ()  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
86,17 km2 (2005)
56,38 %
17,78 %
22,45 %
3,39 %
Localisation
Situation de la ville au sein de l'arrondissement et de la province de Namur
Situation de la ville au sein de l'arrondissement et de la province de Namur

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Andenne

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Andenne
Liens
Site officiel andenne.be

Andenne (en wallon Andene) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Namur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située sur la Meuse, la commune s'étale sur une superficie de 86,17 km2. Son point culminant au sol est le col de Stud, s'élevant à 187 m, bien que l'altitude exacte du point culminant soit de 218 m au moulin de Stud.

Géologie[modifier | modifier le code]

On trouve à Andenne des terrains allant du silurien au quaternaire. Outre les terres plastiques (derle), la dolomie, on y exploita le charbon, le fer, le plomb et le zinc. La carrière de Gore à Sclayn, acquise par les Travaux Publics en 1923 est toujours exploitée par la Région wallonne pour l'aménagement de l'espace public.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des vestiges d'une occupation néandertalienne ancienne ont été trouvés sur le site de Scladina à Sclayn.

C'est en 692, période mérovingienne, qu'Andenne entame son développement, grâce à la fondation d'un monastère par Begge (ou Begga), trisaïeule de Charlemagne, sœur de Gertrude de Nivelles, mère de Pépin de Herstal et grand-mère de Charles Martel. Ce dernier, héros de la bataille de Poitiers serait d'ailleurs né à Andenne[réf. nécessaire].

Lors d'un voyage à Rome, le pape encouragea Begge, alors veuve, à construire un monastère. Dieu fit connaître à Begge l'endroit exact où établir ce monastère, en lui montrant… une truie et ses sept porcelets, puis une poule et ses sept poussins. Ces signes furent interprétés par Begge comme la volonté divine de voir installer un sanctuaire à sept chapelles à cet endroit. Ainsi naquit Andenne, la ville aux sept églises. Plus vraisemblablement, le pèlerinage aux sept basiliques de Rome fut sans doute à l'origine de la création de ces paroisses. Un chapitre de chanoinesses lui aussi fondé par Begge, s'installa à la même époque autour de ces églises.

Il est aussi dit que Charles Martel, encore enfant, tua, au début du VIIIe siècle, un ours qui terrorisait la cité mosane. Cette légende explique la présence de cet animal en tant que symbole de la ville.

Durant tout le Moyen Âge, les terres plastiques d'Andenne (la « blanche derle ») favorisèrent l'essor de la céramique. Les poteries et carreaux de terre cuite furent exportés bien au-delà des limites de la ville. La fabrication de pipes en terre date quant à elle de la fin du XVIIIe siècle. Andenne se distingua aussi par la production de faïence fine. Aujourd'hui, un Musée de la Céramique témoigne de cette activité florissante qui fit jadis la réputation d'Andenne dans le monde entier.

Au XVIIIe siècle, les sept églises furent détruites et leurs pierres utilisées pour édifier la collégiale Sainte-Begge, un bâtiment néoclassique construit entre 1764 et 1778 par Laurent-Benoît Dewez (1731-1812), l'architecte officiel de Charles-Alexandre de Lorraine. La collégiale abrite actuellement un musée qui présente de la dinanderie du XVe siècle, des pièces d'orfèvrerie du XVIe au XIXe siècle (dont la châsse Renaissance de sainte Begge), des textiles du XVIe au XXe siècle, des antiphonaires, bibles et missels dont deux manuscrits, du XVIe au XIXe siècle, des sculptures du XVIe au XIXe siècle, des pierres tombales du XVe au XVIIIe siècle, et une collection de porcelaines religieuses d'Andenne (seconde moitié du XIXe siècle).

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Dès le début du XVIIIe siècle, le bourg amorce une foudroyante progression démographique (la population est multipliée par 8 en 200 ans dépassant les 8000 habitants à la veille du premier conflit mondial). Andenne et Seilles, sa voisine, seront victimes des armées allemandes en août 1914. Les auteurs de l'ouvrage Les atrocités allemandes (Horne et Kramer) ont pu identifier les régiments allemands responsables des massacres à Andenne : notamment le 83e RI de l'armée impériale allemande. Andenne ne s'est pas associée à la réconciliation avec l'Allemagne prônée à Dinant, ni bien d'autres localités de Wallonie (une petite centaine sans compter celles où les morts furent inférieurs à dix), qui furent le théâtre de drames semblables en 1914 et que l'histoire de la Wallonie peut intégrer aujourd'hui dans une vision plus générale et européenne.

Ces journées tragiques marquent une période de déclin démographique. Durant le XXe siècle, la population ne parviendra à se maintenir autour des 8200 habitants que grâce aux migrations internationales (essentiellement italienne, espagnole et marocaine) et à l'urbanisation de sa partie rurale, le chiffre de population frôle les 9000 habitants.

De nos jours[modifier | modifier le code]

En 1977, Andenne devient le centre administratif d'une entité de 25.729 habitants (chiffres de janvier 2012). Depuis cette année, et jusqu'en 2004, le bourgmestre d'Andenne fut le socialiste Claude Eerdekens.

Le 19 juillet 2004, ce dernier devient ministre des Sports et de la Fonction publique dans le gouvernement de la Communauté française de Belgique. Il est remplacé à la tête du collège échevinal andennais par Francis Verborg, puis par Vincent Sampaoli (élections communales du 8 octobre 2006), lesquels portent le titre de « bourgmestre faisant fonction ». Le 19 juillet 2007, Claude Eerdekens perd son mandat de ministre et redevient alors le bourgmestre d'Andenne. Il est réélu lors des élections communales du 14 octobre 2012.

Depuis 1989, la ville d'Andenne compte par ailleurs un Conseil communal des Jeunes (CCJ), composé de 27 membres de 12 à 18 ans et un Conseil communal Junior, composé lui aussi de 27 membres d'une tranche d'âge allant de 9 à 12 ans. Les activités de ce dernier se limitent principalement à la proposition de projets et d'activités, alors que le CCJ, qui dispose d'un budget qui lui est réservé, s'est chargé d'organiser des activités telles que des journées de sensibilisation, des campagnes de conduite préventives, ou encore des organisations d'événements propres aux jeunes, dans le cadre par exemple des Fêtes de Wallonie[1].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Andenne est jumelée avec :

Culture[modifier | modifier le code]

Andenne est aujourd'hui réputée pour son Carnaval des Ours, qui se déroule chaque année à la laetare (mi-carême). Mais également pour ses Fêtes de Wallonie, durant lesquelles la dégustation du peket est une grande tradition. Sa Biennale de la Céramique ainsi que son festival annuel de rock (Bear Rock Festival), créé en 1995, sont également réputés.

Andenne comporte également, depuis 1968, une bibliothèque, rebaptisée "Bibliothèque Édouard Aidans" en 2001. L'établissement dispose d'un budget annuel de 30 000 €, et dispose actuellement de plus de 27 000 ouvrages[2].

Une des traditions les plus originales à Andenne est certainement celle des « trairies » : tous les ans depuis deux siècles, la nuit de Noël, après la messe de minuit, les citoyens andennais se rassemblent jusqu'au petit matin dans les boulangeries et les cafés de la ville pour jouer à un jeu de cartes appelé « trairies » et qui permet de gagner bûches de Noël et autres cougnous.

Andenne possède également un centre culturel très actif, et qui a déjà accueilli quelques personnalités. Il est très polyvalent: Outre les traditionnelles pièces de théâtre, il a également accueilli la fête de la BD annuelle andennaise, la fête des associations, des journées de prévention, et encore beaucoup d'autres manifestations diverses.
Au centre culturel se sont déjà produits Michel Boujenah, Dieudonné, Charlotte de Turckheim, Anne Roumanoff, Bruno Coppens

À intervalles réguliers, le Cercle des Ours Andennais[3] (COA) organise des coronae dont le but est de rassembler les étudiants et anciens étudiants originaires d'Andenne qui effectuent ou ont effectué leurs études à Bruxelles, à Louvain-la-Neuve, à Liège, à Namur ou ailleurs, baptisés ou non.

La commune participe également, chaque année, à la Fête de la musique par l'organisation de plusieurs concerts et manifesations musicales.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

L'office du tourisme, de style Art nouveau (1907)

Plusieurs maisons (dont l'office de tourisme situé sur la place des Tilleuls) ainsi que trois fontaines en céramique signées Arthur Craco font également d'Andenne une ville Art nouveau.

Lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Rues et avenues[modifier | modifier le code]

L'avenue Roi Albert, l'avenue Reine Élisabeth et l'avenue de Belle-Mine sont les trois principales avenues d'Andenne.

Le carrefour des « 4 coins » est le principal carrefour. Il se trouve dans le centre et relie l'avenue Roi Albert à l'avenue Reine Élisabeth.

Les principales rues commerçantes d'Andenne sont la rue du Commerce, la place des Tilleuls, la rue Brun, la galerie Sainte-Begge et la rue Léon Simon[4]. Toutes ces rues sont celles du centre-ville car Andenne est une ville très commerçante et beaucoup de boutiques sont regroupées dans le centre. Des travaux d'agrandissement du centre sont programmés de l' été 2013 à 2019[5].

Ponts d'Andenne[modifier | modifier le code]

Quartiers ou lieux-dits d'Andenne-ville[modifier | modifier le code]

La collégiale Sainte-Begge (1773)
  • Abbéchamps
  • Place des tilleuls
  • La campagne
  • Andenelle
  • Les « 4 coins »
  • Le pré des dames
  • Les aguesses
  • Peu d'Eau
  • Hautebise
  • La chaussée de Ciney
  • Pelémont
  • Bousalle
  • Froidbise
  • Groynne (gentilé : Groynnois(e))
  • Le Calvaire
  • Stud
  • Anton
  • Le « Chapitre »
  • Cité Adelin Clotz
  • Le Halage
  • Chawagne
  • Le pont
  • Bohissau
  • Roberfroid
  • Nalamont
  • Le Nouveau-Monde

Fermes, châteaux et églises[modifier | modifier le code]

L’église d'Andenelle
  • Andenne :
    • Ferme de Vaudaigle
    • Ferme d'« Au Clair Chêne »
    • Ferme de Sur Bruyère
    • Château Rieudotte
    • Moulin de Kevret
    • Moulin de Treton
    • Collégiale Sainte-Begge
    • Église Saint-Pierre
    • Église Notre-Dame de Groynne
  • Bonneville :
    • Château de Bonneville
    • Ferme de Dhuy
    • Ferme de la Commanderie
    • Ferme de Crèvecoeur
    • La Cense de Jandren
    • Ferme de Sterpisse
    • Église Saint-Firmin
    • Ferme de Rouvroy
  • Namêche :
    • Quatre fermes de Namêche
    • Château « Jaune »
    • Église Notre-Dame
  • Coutisse :
    • Ferme de Grosse
    • Ferme et château des Arches Royales
    • Ferme de la Croix
    • Ferme de Leumont
    • Ferme de Lavau
    • Église Saint-Hubert
  • Landenne :
    • Ferme Libois
    • Ferme de la Vèlaine
    • Ferme de Mostombe
    • Grande ferme de Petit-Warêt
    • Ferme de Chant d'Oiseaux
    • Château Collignon
    • Église Saint-Rémy
    • Église Notre-Dame-Auxiliatrice
  • Maizeret :
  • Sclayn :
    • Château de Chérimont
    • Église Saint-Maurice
  • Seilles :
    • Château de Seilles
    • Ferme d'Atrive
    • Ferme de Nivoye
    • Église Saint-Étienne
    • Église Saint-Martin de Reppe
  • Thon-Samson :
    • Forteresse du Samson
    • Château-ferme
    • Château des Forges
    • Église Saint-Remi
  • Vezin :
    • Ferme de Houssoy et sa Tour Carrée
    • Château de Melroy
    • Ferme de Montigni
    • Ferme de Sclermont
    • Moulin de Brichebo
    • Église Saint-Pierre
Rue de l'église Saint-Étienne, avec, en arrière-plan, l'église Saint-Étienne de Seilles

Espaces verts d'Andenne[modifier | modifier le code]

  • Parc Dieudonné
  • Parc Wauters
  • Parc du Château de Seilles
  • Parc de Sclayn
  • Square de Thon-Samson
  • Square Melin
  • Square St Pierre
  • Bois des Arches royales
  • Square des Quatre Coins
  • Bois des sarts
  • Réserve naturelle de Sclaigneaux
  • Colline du Calvaire
  • Bois d'Evoz
  • Bois d'Heer
  • Bois Gilet
  • Bois de Roberfroid
  • Bois des Heerlettes
  • Bois de Renimont

Sport[modifier | modifier le code]

Andenne est une ville qui compte de nombreux clubs sportifs dans toute son entité.

Il existe quatre complexes sportifs :

  • Le complexe sportif d'Andenne
    • La piscine communale [Ouverture le 30 août]
    • 2 salles intérieures
    • 1 piste d'athlétisme
    • 2 terrains de tennis
    • 2 terrains de foot
    • 1 Skate Park
    • 1 salle de basketball [intérieur]
  • Le complexe sportif de Seilles
    • 2 salles intérieures
    • 1 parcours santé
    • 1 mur d'escalade
  • Le complexe sportif de Vezin
    • 1 salle intérieure
    • 1 terrain de tennis
    • 1 plateforme multisports
  • Le complexe "Free Time"
    • Salles de Squash
    • Sauna
    • Massages avec finition
    • Solarium

Andenne compte également 11 terrains de football dispersés sur l'entité. Celui de Coutisse est fermé depuis 2010.

Andenne a eu une équipe de basket-ball, le BC Andenne (devenu BC First Andenne) qui a évolué en division 1 dans les années 1980. On compte aussi plusieurs équipes de football dont Andenne-Seilles qui, en 2008, évoluait en promotion D. Le club le plus récent est le Football Club Cougars Andenne, créé en 2012. Il existe également une équipe de football américain, les Bears d'Andenne.

En février 2010 ont commencé des travaux d'agrandissement du complexe sportif d'Andenne. Viendront s'ajouter aux surfaces déjà existantes 1 200 m2 de bâtiments. Ces travaux permettront à ce complexe de devenir, derrière le Spiroudôme de Charleroi et le Country Hall de Liège, le 3e établissement sportif de Wallonie[6].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Andenne compte dans son entité plusieurs écoles :

  • Enseignement fondamental et maternel :
    • Athénée royal
    • Écoles communales d'Andenne I :
      • Implantation A à Seilles
      • Implantation B à Seilles
      • Implantation C à Seilles
      • Implantation D à Bonneville
      • Implantation E à Coutisse
    • Écoles communales d'Andenne II :
      • Implantation A à Sclayn
      • Implantation B à Landenne
    • Écoles communales d'Andenne III :
      • Implantation A à Vezin
      • Implantation B à Vezin
      • Implantation C à Vezin
      • Implantation D à Namêche
    • Enseignement libre Sainte-Begge
      • Implantation 1 à Andenne (2)
      • Implantation 2 à Andenne
      • Implantation 3 à Seilles (2) et Sclayn
      • Implantation 4 à Namêche (2), Thon et Bonneville
      • Implantation 5 à Landenne

Il existe également à Andenne une école industrielle et commerciale.

Transport[modifier | modifier le code]

  • Les lignes TEC qui traversent Andenne :
    • TEC ligne 12 : Namur - Huy
    • TEC ligne 13 : Andenne - Seilles - Ciney
    • TEC ligne 14S : Andenne - Seilles - Haillot - Ohey
    • TEC ligne 19 : Andenne - Forville
    • TEC ligne 37S Andenne - Namêche - Ville-en-Warêt
    • TEC ligne 38 : Andenne - Vezin - Marche-les-Dames - Namêche
    • TEC ligne 42 : Namur - Faulx - Andenne - Seilles
    • TEC ligne 42S : Andenne - Maizeret
    • TEC ligne 43 : Huy - Andenne
  • Les routes principales :
    • La E42 (A15), qui passe à proximité d'Andenne, à Landenne.
    • La E411 (A4), qui passe à Jambes à 15 min du centre d'Andenne.
    • La N90, Route reliant Namur à Liège.
    • La N921, Route reliant Bierwart à Ciney

Andennais célèbres[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Photographies[modifier | modifier le code]

Vue d'Andenne depuis la réserve naturelle de Sclaigneaux, avec Seilles en avant-plan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Blog officiel du CCJ
  2. Bibliothèque sur le site d'Andenne
  3. Cercle des Ours Andennais (COA)
  4. Léon Simon, architecte, compositeur, bourgmestre d'Andenne, détenteur de plusieurs prix d'horticulture, père de Maria Simon, morte à l'âge de 97 ans et qui fut la doyenne d'Andenne.
  5. expliqué dans le bulletin communal de la ville[1].
  6. http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=39114163&postcode=5300
  7. "TV News", supplément du journal Le Soir, 28 février 2014
  8. David Bertrand, « PORTRAIT Des poèmes et des distinctions Marie-Louise Dreier vit pour et par les mots », sur Le Soir,‎ 30 novembre 1999 (consulté le 8 juin 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]