Antoine de Vaudémont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tombeau d'Antoine de Vaudémont et de Marie d'Harcourt, dans l'église des Cordeliers de Nancy.

Antoine de Vaudémont, né vers 1400, mort le 22 mars 1458 fut comte de Vaudémont et sire de Joinville de 1418 à 1458. Par mariage, il fut aussi comte d'Aumale et baron d'Elbeuf de 1452 à 1458. Il était fils de Ferry Ier de Vaudémont et de Marguerite de Joinville.

Il épouse le 12 août 1416 Marie d'Harcourt (° 1398-† 1476), comtesse d'Harcourt, d'Aumale et baronne d'Elbeuf, fille de Jean VII, comte d'Harcourt, d'Aumale et baron d'Elbeuf, et de Marie d'Alençon. Ils eurent comme enfants :

Il eut également comme enfants illégitimes[2],[3] :

  • Jean, bâtard de Vaudémont († 1509), fils d'une maîtresse inconnue, légitimé par Charles VII le 20 mai 1488, Lieutenant-général de l'armée vénitienne (1483), seigneur de Damvillers (1488), de Florennes et de Pesches (1494) ; époux de Jeanne de la Marck ;
  • Pierrette de Saint Belin, fille d'Isabeau de Saint Belin et épouse de François Contant, seigneur de Moranville.

Ne cachant pas sa volonté d'hériter du duché de Lorraine à la mort de son oncle Charles II de Lorraine, qui n'a que des filles, il se brouille avec lui et ce dernier le déshérite en 1425. Charles II attaque ses domaines, mais Antoine s'allie à Philippe III le Bon, duc de Bourgogne.

En 1431, après la mort de Charles II, Antoine attaque le nouveau duc René d'Anjou, et, le 1er juillet 1431 le bat à Bulgnéville et le fait prisonnier. De longues tractations suivront, car l'empereur Sigismond Ier soutient René et refuse de voir Antoine, allié du duc Philippe III de Bourgogne dont il redoute les ambitions, accéder au duché. Finalement, par traité du 27 mars 1441, Antoine renonce au duché, en échange de l'indépendance de son comté, et le fils d'Antoine est fiancé à la fille de René, Yolande. Ce mariage permettra au petit-fils d'Antoine et de René d'hériter des duchés trente ans plus tard.

Antoine participa aussi à quelques guerres seigneuriales locales.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Michel François, Histoire des comtes et du comté de Vaudémont des origines à 1473, Nancy, Imprimeries A. Humblot et Cie,‎ 1935, 459 p. [détail des éditions]
  • Georges Poull, La maison ducale de Lorraine, Nancy, Presses Universitaires de Nancy,‎ 1991, 575 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-86480-517-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « roglo.eu », Marguerite de Lorraine, dame d'Arschot ca 1420-ca 1474, & Antoine de Croÿ, seigneur de Beaurain (consulté le 14 mars 2011)
  2. http://genealogy.euweb.cz/lorraine/lorraine4.html
  3. http://fmg.ac/Projects/MedLands/LOTHARINGIAN%20(UPPER)%20NOBILITY.htm