Catillon-Fumechon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Catillon et Jacques Pierre Aimable Chrestien de Fumechon.
Catillon-Fumechon
L'église de Catillon
L'église de Catillon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Arrondissement de Clermont
Canton Canton de Saint-Just-en-Chaussée
Intercommunalité Communauté de communes du Plateau Picard
Maire
Mandat
Philippe Trunet
2014-2020
Code postal 60130
Code commune 60133
Démographie
Population
municipale
575 hab. (2011)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 05″ N 2° 22′ 14″ E / 49.5181, 2.3706 ()49° 31′ 05″ Nord 2° 22′ 14″ Est / 49.5181, 2.3706 ()  
Altitude Min. 108 m – Max. 177 m
Superficie 13,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Catillon-Fumechon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Catillon-Fumechon

Catillon-Fumechon est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Catillon et Fumechon furent des paroisses indépendantes, puis communes indépendantes. Remuchon fut provisoirement rattaché à Catillon de 1826 à 1834, et les deux communes ont fusionné définitivement le 7 Août 1960 après le décret du 1 Juillet 1960.

Les deux paroisses ont connu diverses orthographes dans le temps.
Castellio vers 1160, Chastillon en 1238, Castillon en Beauvoisis au XIII°, Galcheri de Castellione au XIV°, Carstillon en 1520 et Catillon en 1667.
Folmuchon en 1188, Famesson en 1388, Fumeson en 1540.
Les cartes de Cassini établies vers 1750-1780 mentionnent les noms de Castillon et Fumechon comme 2 paroisses voisines distinctes.
Les registres paroissiaux de Catillon de cette époque l'écrivent Catillon, mais l'appellation Castillon semble encore utilisée (voir acte de décès de Antoine Nicolas Queste - Clermont - 14/01/1742, dans lequel des frères du défunt résident à Remerangles et Castillon.

Événements marquants :

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Micheline Vantomme DIV  
mars 2008 en cours
(au 28 août 2014)
Philippe Trunet DIV Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 575 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
512 567 618 573 800 612 616 618 601
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
580 603 525 476 494 472 432 410 360
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
370 360 356 325 352 302 301 318 354
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
438 432 411 405 460 517 565 579 575
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,7 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,1 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,3 %, 15 à 29 ans = 22,6 %, 30 à 44 ans = 21,3 %, 45 à 59 ans = 21,3 %, plus de 60 ans = 13,4 %) ;
  • 48,9 % de femmes (0 à 14 ans = 18 %, 15 à 29 ans = 20,5 %, 30 à 44 ans = 25,4 %, 45 à 59 ans = 20,1 %, plus de 60 ans = 15,9 %).
Pyramide des âges à Catillon-Fumechon en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,4 
4,7 
75 à 89 ans
5,3 
8,4 
60 à 74 ans
10,2 
21,3 
45 à 59 ans
20,1 
21,3 
30 à 44 ans
25,4 
22,6 
15 à 29 ans
20,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,0 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]