Unterseeboot 180

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 180

Autres noms U-180
Type U.Boot de type IX.D1
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval AG Weser à Brême
N° de coque: 104
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Naufrage le 23 août 1944
Équipage
Équipage 56 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 87,60 m
(Coque pressurisée: 68,50 m)
Maître-bau 7,50 m
(Coque pressurisée: 4,40 mètres)
Tirant d'eau 5,40 m
Tirant d'air 4,80 m
Déplacement 1 220 t (surface), 1 500 t (plongée)
Propulsion 6 Daimler-Benz, puis remplacé par 2 Daimler-Benz
2 électriques
Puissance 6x 1 500 ch (Diesel) puis remplacé par 2 x 2 200 ch (Diesel)
2 x 500 ch(électrique)
Vitesse 10,3 nœuds (plongée)
21,5 nœuds (surface)
Caractéristiques militaires
Armement Torpilles de 533 mm: tubes de lancement raccourcis (4 à l'avant - 2 à l'arrière)
24 torpilles
Canons: 1 x 105 mm UTOF - 2 x 37 mm
Rayon d'action 23 700 milles nautiques à 12 nœuds en surface
57 milles nautiques à 4 nœuds en plongée
Carrière
Port d'attache Bordeaux (France)
Indicatif M-44 013

Le Unterseeboot 180 (ou U-180) est un sous-marin allemand (U-Boot) de type IX D1 utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'U-180 est construit sur le même principe de structure que le U-195, les 2 seuls U-boote de type IX D1. Doté à l'origine de six moteurs diesel comportant deux axes propulseurs devant lui procurer une vitesse plus élevée, ces derniers ont été remplacés après sa première patrouille à partir de par deux moteurs diesels conventionnels au type IX à la suite de problèmes récurrents de surchauffe et de fumée noire de combustion. Ces tubes de lancement de torpilles seront également enlevés et est équipé d'un schnorchel. Il est alors conçu et affrété pour des missions longues spéciales classé top secret avec une cargaison possible de 256 tonnes de fret.

Historique[modifier | modifier le code]

Patrouilles et disparition mystérieuse[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 180 entre dans la 4e flottille de formation (Ausbildungsflottille), le et termine ses essais de fiabilité, le . Le il fera partie de la 12e flottille de combat (Frontflottille) le , jusqu'au .

Achevé, il quitte le port de Kiel pour sa première patrouille le sous les ordres de Werner Musenberg.

Du au , le sous-marin échange des marchandises avec un sous-marin japonais, le I-29[1]. Subhash Chandra Bose (cf infra) passe alors sur le sous-marin japonais, pour revenir en Asie.

Après 145 jours en mer et un palmarès de deux navires marchands coulés pour un total de 13 298 tonneaux, l'U-180 rejoint la base sous-marine de Bordeaux qu'il atteint le .

Curieusement, il aurait été inactif durant une année.

Sa seconde patrouille le fait quitter Bordeaux le sous les ordres de l'Oberleutnant zur See Rolf Riesen[2]. Après quatre jours en mer, l'U-180 est porté disparu dans le golfe de Gascogne au large de Bordeaux (France) avec 56 hommes à bord le .

Position géographique approximative du naufrage: 44° 00′ N, 2° 00′ O

Transport de Subhash Chandra Bose[modifier | modifier le code]

Indien en exil, indépendantiste concurrent de Gandhi, Subhash Chandra Bose forme une armée nationale indienne pour combattre les alliés à la bataille d'Imphal pendant la campagne de Birmanie, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Au large de Madagascar, sous le commandement du capitaine Werner Musenberge, le sous marin U-180 est chargé de transférer Subhas Chandra Bose, parti d'Allemagne, sur le sous-marin japonais I-29 en qui le ramène en Asie, à Sumatra[3].

Le film Netaji Subhas Chandra Bose: The Forgotten Hero (2016) relate cette aventure.

Disparition énigmatique[modifier | modifier le code]

Le dernier message du sous-marin est émis au large des côtes landaises.

Sa disparition reste inexpliquée. L'U-180 a pu soit rencontrer une panne technique, notamment de schnorchel, soit entrer dans un champ de mines, pour être coulé par une mine marine.

Sa route pose des questions ; alors que pratiquement toutes les unités de la 12e flottille ont quitté Bordeaux pour l'Allemagne, l'U-180 a fait route, quant à lui, vers le sud. Au moins six sous-marins allemands auraient abordé l'Argentine en [4].

Parmi les hypothèses évoquées, il aurait transporté une cargaison secrète d'or[5] à destination du Japon.

Dans son roman "Opération Virgin"[6] ("Thunder Point") Jack Higgins met en scène le U-180.

4e flottille de formation[modifier | modifier le code]

Cette flottille de formation (Ausbildungsflottille) basée à Stettin (Pologne), et fondée en mai 1941, par le Cd. Werner Jacobsen, reprise par le Cd. Fritz Frauenheim, et immédiatement suivi par le Cd. Heinz Fischer entre 1941 et 1945. Cette flottille était chargée de donner une formation de base à la navigation à plus de 280 U-boat de types : VII.C, VII.C41, VII.C42, IX, IX.C, IX.C40,IX.D, X.B, XIV, XXI ainsi que XXIII. Cette escadre préposée à l'instruction maritime sera fermée à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

12e Flottille de combat[modifier | modifier le code]

Cette flottille de combat (Frontflottille) basée à Bordeaux(France), fondée le , par le Cd. Klaus Scholtz était composée de 42 U-boats de types : VII.F, IX.D X.B et XIV, tels que U-178, U-179, U-180, U-181, U-182, U-195, U-196… etc. et de UIT-22, UIT-23, UIT-24, UIT-25.

Les navires de guerre rattachés à la base navale de Bordeaux étaient des bateaux à longue portée, qui patrouillaient essentiellement dans l'atlantique sud et l'océan Indien.

Dès août 1944, la plupart de ces navires seront basés à Flensburg (Allemagne). Les deux seuls navires restés basés jusqu'au sur Bordeaux, étaient le U-534 et le U-857.

Le Cd. Klaus Scholtz fut capturé par les Américains, en tentant de quitter l'Allemagne.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Début du commandement Fin du commandement Nom du commandant
Werner Musenberg
Oberleutnant zur See der Reserve Harald Lange
Oberleutnant zur See Rolf Riesen

Nota: Les noms de commandants sans indication de grade signifie que leur grade n'est pas connu avec certitude à notre époque (2013) à la date de la prise de commandement

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Werner Musenberg Kiel Bordeaux 145 jours 13 298
2 Oblt. Rolf Riesen Bordeaux Coulé 4 jours
Total 149 jours 13 298 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See
Nota: Les noms de commandants sans indication de grade signifie que leur grade n'est pas connu avec certitude à notre époque (2013) à la date de la prise de commandement

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 180 a coulé 2 bateaux marchands pour un total de 13 298 tonneaux au cours des 2 patrouilles (149 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage
(GRT)
Fait[7]
Corbis Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 8 132 Coulé
Boris Drapeau de la Grèce Grèce 5 166 Coulé

Anecdote[modifier | modifier le code]

Après le transfert du leader Subhash Chandra Bose, deux agents ingénieurs japonais sont rapatriés en retour sur l'Allemagne par le U-180. Les deux ingénieurs japonais spécialistes en construction navale doivent se familiariser et recevoir une formation avec les nouveaux U-Boot. Ces agents transportèrent 50 lingots d'or de 40 kg chacun, ce qui représente un poids total de 2 tonnes. Ce sur-poids fut un handicap pour l'autonomie et la sécurité du sous-marin allemand.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chris Bishop, historien militaire (trad. Christian Muguet), Les sous-marins de la Kriegsmarine : 1939-1945 : le guide d'identification des sous-marins [« The spellmount submarine identification guide : Kriegsmarine U-boats 1939-1945 »], Paris, Éd. de Lodi, , 192 p. (ISBN 978-2-846-90327-1, OCLC 470721805, notice BnF no FRBNF41298980)