Unterseeboot 877

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
U-877
Type U.Boot de type IX.C/40
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval AG Weser à Brême
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Coulé au large du Açores
Équipage
Équipage 56 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 76,76 mètres
Maître-bau 6,76 mètres
Tirant d'eau 4,67 mètres
Déplacement 1 120 t (surface), 1 232 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel, 2 électriques
Puissance 2x2200 ch (Diesel)
2x500 ch (électrique)
Vitesse 7,3 nœuds (plongée)
18,3 nœuds (surface)
Caractéristiques militaires
Armement Torpilles: 4 à l'avant, 2 à l'arrière
Canons: 1x105 mm et 2x37 mm
Rayon d'action 13.450 milles nautiques à 10 nœuds (surface)
63 milles nautiques à 4 nœuds (plongée)
Carrière
Port d'attache Flensbourg en Allemagne

L'Unterseeboot 877 (ou U-877) était un sous-marin allemand qui fut utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après sa formation à Stettin en Allemagne au sein de la 4. Unterseebootsflottille jusqu'au , l'U-877 est affecté dans la formation de combat 33. Unterseebootsflottille à Flensbourg en Allemagne à partir du .

2 jours après le départ de sa première patrouille, le , il est attaqué par un avion britannique Bristol Beaufighter qui lui lance 2 charges de profondeurs qui détruisent son antenne radar, mais l'U-877 continue malgré ce handicap sa patrouille. L'U-877, après 33 jours en mer, est coulé le dans l'Atlantique Nord-Ouest au large des Açores, à la position géographique 46° 25′ N 36° 38′ O / 46.417, -36.633 par les Hérissons et les charges de profondeurs lancées de la corvette canadienne HMCS St. Thomas. Tous les 56 membres d'équipage sont secourus.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-877 n'a ni coulé, ni endommagé de navire ennemi au cours de l'unique patrouille qu'il effectua.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chris Bishop, historien militaire (trad. Christian Muguet), Les sous-marins de la Kriegsmarine : 1939-1945 : le guide d'identification des sous-marins [« The spellmount submarine identification guide : Kriegsmarine U-boats 1939-1945 »], Paris, Éd. de Lodi,‎ , 192 p. (ISBN 978-2-846-90327-1, OCLC 470721805, notice BnF no FRBNF41298980)
  • Jean-Louis Morgan et Linda Sinclair, Ne tirez pas !, L'Archipel,‎ , 355 p. (ISBN 978-2809800135).

Sources[modifier | modifier le code]