Flensbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Flensbourg
Flensburg / Flensborg
Flensbourg
Le Nordermarkt (Nørretorv).
Blason de Flensbourg
Héraldique
Drapeau de Flensbourg
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Schleswig-Holstein.svg Schleswig-Holstein
Arrondissement
(Landkreis)
Flensburg (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
16
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Simone Lange
Partis au pouvoir SPD
Code postal 24901 - 24944
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
01 0 01 000
Indicatif téléphonique +49-461
Immatriculation FL
Démographie
Gentilé flensbourgeois
Population 89 504 hab. (31/12/2018[1])
Densité 1 588 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 47′ nord, 9° 26′ est
Altitude 12 m
Superficie 5 638 ha = 56,38 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Schleswig-Holstein
Voir sur la carte topographique du Schleswig-Holstein
City locator 14.svg
Flensbourg
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Flensbourg
Liens
Site web www.flensburg.de

Flensbourg (en allemand : Flensburg [ˈflɛnsbʊʁk] Écouter, en danois et norvégien : Flensborg, en frison septentrional : Flansborj) est une ville du nord du Schleswig-Holstein. C'est la troisième plus grande ville de ce Land après Kiel et Lübeck. La ville comptait 89 504 habitants en .

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Flensbourg est située à l'extrême nord du Schleswig-Holstein, mais pas directement à la frontière germano-danoise, car la municipalité de Harrislee se trouve entre Flensbourg et le Royaume du Danemark. C'est la deuxième ville la plus septentrionale d'Allemagne après la ville voisine de Glücksburg, bien que la distance entre Flensbourg et la frontière danoise soit plus courte et que les citoyens de Glücksburg doivent passer par Flensbourg pour prendre la route la plus courte vers le Danemark, ce qui explique pourquoi Flensbourg est souvent appelée à tort la ville la plus septentrionale géographiquement. Flensbourg est située dans au sud du fjord de Flensbourg, une partie de la mer Baltique, en partie dans une vallée et en partie sur les collines environnantes telles que la colline frisonne et le Marienberg. La partie orientale de Flensburg se situe déjà jusqu'à la péninsule d'Angeln.

La ville se trouve à environ 20 m au-dessus du niveau de la mer. La vieille ville est située dans une vallée à 12 m au-dessus du niveau de la mer et le point le plus élevé de la ville est à 63,7 m au-dessus du niveau de la mer. Les limites de la ville sont de 32,0 km de long. La plus grande extension de la zone urbaine est de 7,6 km du nord au sud et de 9,6 km d'est en ouest.

Quartiers[modifier | modifier le code]

La ville de Flensbourg est divisée en 13 quartiers, qui sont à leur tour subdivisés en un total de 38 districts statistiques[6]. Les limites des quartiers et des districts actuels de la ville ne suivent qu'approximativement les limites historiques des anciennes communautés rurales et les limites historiques des paroisses sur l'ancien terrain de la ville. Les districts de Flensburg sont Altstadt, Engelsby, Friesischer Berg, Fruerlund, Jürgensby, Mürwik, Neustadt, Nordstadt, Sandberg, Südstadt, Tarup, Weiche et Westliche Höhe.

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Les municipalités suivantes de l'arrondissement de Schleswig-Flensbourg et de la région du Danemark du Sud sont limitrophes de la ville de Flensbourg - dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du nord-est : Glücksburg, Wees, Maasbüll, Hürup, Tastrup et Freienwill, Handewitt, Harrislee (municipalité indépendante) et la municipalité d'Aabenraa sur le côté danois du fjord de Flensbourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Appartenances historiques

Blason du Duché de Schleswig Duché de Schleswig 1284-1866
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse (Province du Schleswig-Holstein) 1866-1918
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar 1918-1933
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand 1933-1945
Drapeau de l'Allemagne occupée Allemagne occupée 1945-1949
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1949-présent

Des établissements sont apparus autour des futures églises de Saint-Johann, Saint-Nicolas et Saint-Jean au plus tard en 1200, sur la partie intérieure du fjord de Flensbourg. Les historiens considèrent qu'il y a plusieurs raisons au choix de ce lieu :

  • Site protégé des vents violents
  • Site situé sur la route commerciale du Jutland
  • Site situé sur la route commerciale entre la Frise du Nord et Angeln
  • Importantes ressources en harengs.

Flensbourg obtint le statut de ville en 1284, après que les établissements ont beaucoup grandi, et devint rapidement la ville la plus importante du duché de Schleswig. Ce duché était un vassal du Danemark et n'appartenait pas à l'Empire allemand, contrairement au Holstein voisin. À l'instar des autres villes du Schleswig, Flensbourg n'était pas membre de la Ligue hanséatique. Des contacts existaient toutefois avec les villes de la Hanse, tant en Allemagne qu'ailleurs en Europe, le hareng salé étant à cette époque un produit important. Le pouvoir dominant à Flensbourg est resté, jusqu'à la Réforme, la Knudsgilde, c'est-à-dire la guilde de Saint-Cnud composée de marchands.

Les luttes entre le Danemark et le Holstein pour la mainmise sur le Schleswig commencèrent en 1409. Deux ans plus tard, la reine Marguerite Ire de Danemark fit ériger la forteresse Duburg, sur la Marienberg, à Flensbourg. En 1412, elle mourut de la peste à Flensbourg. Une grande partie de la population de la ville disparut durant ces épidémies. Les malades étaient placés dans l'hôpital Saint-Jürgen, situé en dehors des murs de la ville. En 1485, une partie de la cité fut ravagée par un gros incendie et, à la même époque, elle connut plusieurs inondations importantes.

Flensbourg

Flensburg avait tout de même fini par entrer dans la Hanse et, lorsque celle-ci chuta au XVIe siècle, elle était l'une des plus importantes villes hanséatiques de Scandinavie. Les marchands de Flensburg étaient actifs en mer Méditerranée, au Groenland et dans les Caraïbes. Le commerce était essentiellement basé, en plus du hareng, sur le sucre et l'huile de baleine. Cette dernière était obtenue dans la chasse à la baleine effectuée au large du Groenland.

La guerre de Trente Ans mit fin à cet âge d'or qui vit Flensbourg devenir protestante et s'ouvrir de plus en plus à la culture et à la langue allemande, tandis que l'arrière-pays restait profondément danois.

Flensbourg connut un second âge d'or au XVIIIe siècle grâce au commerce du rhum. Le sucre brut des Indes occidentales danoises était en effet importé et raffiné dans cette ville. Le commerce était assuré par la Compagnie danoise des Indes occidentales et de Guinée. Au XIXe siècle cependant, les raffineries de Flensbourg ne purent plus tenir face aux raffineries des grandes villes voisines, Hambourg et Copenhague. Après la guerre des Duchés, le sucre des Indes occidentales ne fut plus exporté vers Flensbourg, mais vers la Jamaïque britannique et une seule des plus de vingt raffineries de la ville a survécu jusqu'à aujourd'hui.

Entre 1460 et 1864, Flensbourg était le deuxième port du Danemark après Copenhague. Après la guerre des Duchés, la ville fut rattachée à la Prusse et l'influence allemande se renforça de plus en plus. Cela n'empêche pas qu'aujourd'hui encore que de nombreux habitants se sentent danois.

Le naît le compositeur allemand Heinrich Harries qui écrira les paroles de l'hymne royal prussien, devenu en 1871 l'hymne impérial allemand sur la mélodie de l'hymne anglais God save the Queen.

En mai 1945, après les suicides d’Adolf Hitler et de Joseph Goebbels durant la chute de Berlin, le grand-amiral Karl Dönitz, successeur désigné du Führer, instaure le « gouvernement de Flensbourg » chargé de négocier la reddition allemande et d'administrer les dernières forces du Reich. Les membres de ce gouvernement furent finalement arrêtés le par les forces britanniques.

Le village d'Adelby a été intégré à la commune de Flensbourg en 1994.

Politique[modifier | modifier le code]

Histoire des institutions[modifier | modifier le code]

Pendant des siècles, la ville de Flensbourg a été dirigée par le conseil municipal, avec deux maires, un pour la ville du nord (St. Marien) et un pour la ville du sud (St. Nikolai et St. Johannis). Les membres du conseil et les maires étaient nommés par le conseil lui-même. Si des membres du conseil se retiraient, les successeurs étaient nommés par les membres restants du conseil, chacune des deux moitiés de la ville ayant un nombre égal de membres au conseil. Les conseillers portaient généralement le titre de "sénateur".

Le conseil a existé à Flensbourg jusqu'en 1742 ; puis le "maire du Nord" a été nommé "maire dirigeant" et par le souverain, c'est-à-dire le roi du Danemark. Ce "maire dirigeant" est devenu plus tard le "premier maire". Le "second maire" ne portait que le titre de "maire". Après le transfert de la ville à la Prusse, à partir de 1870, les maires ont été élus par les citoyens de la ville, le "premier maire" recevant généralement le titre de "Oberbürgermeister"[2]. À l'époque du national-socialisme, la nomination du maire de la ville était faite directement par le NSDAP.

Après la Seconde Guerre mondiale, une direction de l'administration divisée en deux a été introduite sur le modèle britannique. À la tête de la ville, l'Oberbürgermeister élu par le conseil municipal était initialement le président du conseil. En outre, il y avait un "Oberstadtdirektor" à la tête de l'administration. En 1950, le nouveau code municipal du Schleswig-Holstein est entré en vigueur. Le titre d'Oberbürgermeister a été (à nouveau) transféré au chef de l'administration. Il a été longtemps élu par le conseil, avant que cette compétence soit transférée au peuple en 1999. Depuis lors, le président du conseil municipal porte le titre de Président de la ville (Stadtpräsident). Il est élu par le Conseil après chaque élection locale.

Conseil de ville[modifier | modifier le code]

Le Conseil de ville (Ratsversammlung) est le parlement municipal de la ville de Flensbourg. Les citoyens décident de sa composition tous les cinq ans. La dernière élection a eu lieu le 6 mai 2018.

Composition du Conseil de ville
Parti 1982 1986 1990 1994 1998 2003 2008 2013 2018
CDU 18 15 15 13 14 17 9 10 8
SPD 14 16 19 16 15 11 7 9 8
Verts 0 3 3 4 2 4 3 5 8
SSW 11 9 9 11 12 11 9 8 8
FDP 0 0 0 0 0 0 2 2 3
La Gauche 0 0 0 0 0 0 3 2 3
Listes locales 0 0 0 0 0 0 10 7 5
Total 43 43 47 44 43 43 43 43 43

Liste des maires de Flensbourg[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Tandis que les chiffres ci-dessous sont plutôt des estimations jusque 1870, ils représentent des données des recensements respectifs ou des projections officielles des autorités statistiques ou de la mairie après cette date-là.

Population development
Date Population
1436 3000
1600 6000
1760 6842
1835 12,483
¹ 26,474
¹ 36,894
¹ 48,937
¹ 60,922
¹ 63,139
¹ 66,580
¹ 70,871
¹ 102,832
¹ 98,464
¹ 95,400
93,900
88,200
86,900
¹ 86,554
86,100
85,300
89,375

¹ Données de recensement

Minorités ethniques principales
Origine Population (2014)
Drapeau du Danemark Danemark 2,305
Drapeau de la Turquie Turquie 861
Drapeau de la Pologne Pologne 737
Drapeau de la Grèce Grèce 255
Drapeau de la Russie Russie 250
Drapeau de l'Irak Irak 155

Économie[modifier | modifier le code]

L'Office fédéral pour la circulation des véhicules à moteur, KBA (Kraftfahrtbundesamt), où est géré le fichier central des contraventions a son siège à Flensbourg, d'où l'expression populaire laisser ses points à Flensbourg[3].

Médias[modifier | modifier le code]

NDR (Flensbourg).

Deux quotidiens sont édités à Flensbourg : le Flensburger Tagblatt et le Flensborg Avis, édité en deux langues (allemand et danois).

Formation[modifier | modifier le code]

L’université de Flensbourg compte environ 4 000 étudiants. Ouverte en 1946 comme haute école pédagogique, elle a été élevée au rang d'université en 1994.

L'université de sciences appliquées de Flensbourg (la Fachhochschule Flensburg) compte environ 3 000 étudiants. Elle est spécialisée dans les domaines techniques et économiques.

Elle est depuis quelques années le siège de l’Union fédéraliste des communautés ethniques en Europe.

L’Académie navale de Mürwik forme les jeunes officiers de la marine de guerre allemande. Les élèves officiers, environ 250 par promotion, y reçoivent une formation militaire et maritime d'une durée d’un an avant de partir étudier quatre années durant dans l’une des deux universités de la Bundeswehr (l’armée allemande) à Hambourg ou Munich. Deux élèves officiers français participant au programme d'échange bilatéral EFENA y reçoivent également une formation chaque année depuis 1993.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sport[modifier | modifier le code]

La ville possède un important club de handball masculin, le SG Flensburg-Handewitt, qui est une place forte du handball allemand (3 titres et 8 deuxième place en Championnat d'Allemagne et 4 victoires en Coupe d'Allemagne) et européen (1 victoire en Ligue des champions, 2 victoires en Coupe des coupes et 1 victoire en Coupe EHF).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. (de) Selk, Paul., Flensburger Anekdoten, Husum Druck- und Verlagsgesellschaft, (ISBN 3-88042-072-6 et 978-3-88042-072-4, OCLC 20776016, lire en ligne), pp. 54-55
  3. limitation-vitesse-allemagne

Liens externes[modifier | modifier le code]