Mecano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Meccano et Mécano.
Mecano
Pays d'origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre musical Synthpop, pop rock, new wave
Années actives 19791995, depuis 1998
Labels CBS Columbia, BMG Ariola Eurodisc
Site officiel www.zonamecano.com
Composition du groupe
Membres Ana Torroja
Nacho Cano
José María Cano
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Mecano.

Mecano est un groupe de pop rock espagnol. Formé en 1979, séparé en 1995, et de retour en 1998, il est composé de Ana Torroja (chanteuse) et des frères Nacho et José María Cano (guitaristes et compositeurs)[1]. La chanteuse chante principalement en espagnol, mais aussi en français, en italien, et en anglais.

Ils comptent plus de 25 millions d'albums dans le monde (principalement dans les pays latins) ce qui leur vaut d'être surnommés les Beatles espagnols. Ils sont considérés comme une référence pop en Espagne à la fois grâce aux thèmes modernes abordés nouveaux pour l'époque (homosexualité, drogue, vie sociale) et par certains titres phares dont Mujer Contra Mujer (Une femme avec une femme) repris par d'autres artistes.

À noter que Ana Torroja a chanté Enfants de la Lune, une autre version de Hijo de la luna avec le groupe de rap français Psy 4 de la rime. Une reprise de Hijo de la luna a également été chantée par le groupe de metal symphonique allemand Haggard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Première phase (1979–1995)[modifier | modifier le code]

Originaire de Madrid, le groupe choisit son nom en référence au nom de Nacho et Jose Maria Cano, ainsi qu'au jeu de construction Meccano. C'est un groupe phare de la pop espagnole, lancé au moment de la movida des années 1980. Artistes de référence en Espagne, le groupe a aussi connu le succès en Amérique latine et en France.

Ses plus grands succès en France sont Hijo de la luna, La Fuerza del Destino, Naturaleza muerta, Eungenio Salvador Dali et Mujer contra mujer. Traduite en français, cette dernière chanson prend le nom de Une femme avec une femme dans une adaptation libre de Pierre Grosz qui sera numéro 1 en France pendant des mois[2] : il s'agit d'un plaidoyer pour la tolérance de l'homosexualité, tout comme le fait à la même époque le groupe Alaska y Dinarama dans le tube A quien le importa.

Le groupe se compose d'abord d'Ana Torroja et de José María Cano, qui y a par la suite fait entrer son frère Nacho. Ils en profitent pour changer leur style et s'orienter davantage vers un genre musical plus pop, adapté aux jeunes espagnols et de tendance plus commerciale.

L'actrice oscarisée Penelope Cruz commence sa carrière dans le clip la Fuerza del Destino[3], en 1989. Elle avait 15 ans à l'époque et sortait avec Nacho Cano, l'un des 3 membres du groupe. On la reconnaît très clairement puisqu'avec le groupe, on ne voit quasiment qu'elle, dans Madrid. La chanson parle d'une histoire d'amour que lui aurait vécu avec Coloma Fernández Armero, écrivain et fiancée de Nacho auparavant.

Le groupe se sépare en 1992 après la tournée Aidalaï. Cette même année, Renault Espagne sort la Clio Mecano, en édition limitée, dont la publicité est diffusée en télé et avant les concerts en Espagne, avec comme bande son Una rosa es una rosa. La voiture est personnalisée avec le logo « Mecano » écrit comme sur l'album Aidalai. Un mini-CD 4 titres est offert avec l'achat de la voiture[4].

Retour (depuis 1998)[modifier | modifier le code]

Le groupe se reforme en 1998 le temps d'enregistrer 8 nouveaux morceaux originaux pour la version espagnole de la compilation Ana Jose Nacho.

En 2010, la chanteuse grecque Vicky Leandros adapte Hijo de la luna en allemand sur son album Zeitlos. Sarah Brightman a également interprété Hijo de la luna Classics - The Best Of Sarah Brightman La Luna. Enfin, Montserrat Caballé en chante une version lyrique dans l'opéra Luna.

Projets parallèles[modifier | modifier le code]

En pleine gloire commerciale et critique, le groupe prend des vacances après la tournée mondiale de 1992 et ne se reformera jamais vraiment depuis. Ana Torroja se lance en solo et sort jusqu'à ce jour 9 albums (dont un double live avec Miguel Bosé et un album français). Nacho Cano écrit 4 albums, dont certains seront traduits intégralement en anglais, français et allemand. Il crée trois comédies musicales qui reprennent les titres de Mecano ou les siens. José María Cano compose un opéra lyrique Luna, avec entre autres, Montserrat Caballé et Plácido Domingo, très éloigné de l'univers pop de Mecano, puis un album folk pop Josécano. Depuis, il a abandonné le monde musical pour se consacrer à la peinture et signe des œuvres sous le pseudonyme « Cano de Andrès » et expose partout dans le monde. Son style pictural touche à la fois l'univers de l'impressionnisme (notamment le pointillisme) et l'art contemporain.

Côté marketing, à chaque sortie des productions en solo est annoncé le retour du groupe qui ne se fera jamais vraiment depuis 1998. Le groupe travaillera cependant un nouveau titre pour la compilation Siglo XXI en 2009 : Maria Luz (un ancien titre non édité à l'époque) et contribuera au lancement du jeu PS3 Singstar, première édition du jeu consacré à un unique groupe espagnol, la même année. Mecano se verra annoncer comme réuni en 2011 avec une tournée nationale en 2012 par José Antonio Abellán, grand journaliste du quotidien ABC[5]. L'information est reprise dans beaucoup de médias officiels ibériques[6], soulevant dans le public un vif intérêt[7], mais le projet ne se concrétise pas.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Mecano (CBS)
  • 1983 : ¿Dónde está el país de las hadas? (Où est le pays des fées?) (CBS)
  • 1984 : Ya viene el sol (Le soleil se lève déjà) (CBS)
  • 1986 : Lo último de Mecano : album non officiel contenant 4 titres datant de 1981-1984 et 4 titres live datant de 1985 (CBS)
  • 1986 : Entre el cielo y el suelo (Entre le Ciel et le sol) (Ariola)
  • 1988 : Descanso dominical (Repos dominical) (Ariola)
  • 1989 : Figlio della luna (édition italienne reprenant des titres des albums Entre el Cielo y el Suelo et Descanso Dominical) (Ariola)
  • 1990 : Descanso dominical (édition française - 1 titre en français) (Ariola)
  • 1991 : Aidalai (Ariola)
  • 1991 : Aidalai (édition française - 7 titres en français) (Ariola)
  • 1991 : Aidalai (édition italienne - 6 titres en italien) (Ariola)
  • 1998 : Ana|Jose|Nacho (double Best-Of - 8 nouvelles chansons) (BMG)
  • 1998 : Ana|Jose|Nacho (édition française - Best-of 1CD - 6 nouvelles chansons dont 3 en français) (BMG)

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Mecano en concierto (enregistré entre juin 1984 et septembre 1985 pour la TVE).

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Ana|Jose|Nacho (double Best-Of - 8 nouvelles chansons) (BMG)
  • 1998 : Ana|Jose|Nacho (édition française - Best-of 1CD - 6 nouvelles chansons dont 3 en français) (BMG)
  • 2005 : Obras Completas (coffret en édition limitée et numérotée contenant les 6 albums studio, 1 album live et 1 CD Bonus de chansons en espagnol, français et italien) (Sony)
  • 2005 : Grandes Éxitos (double compilation de 30 chansons + 1 DVD incluant la plupart des vidéoclips de Mecano) (Sony)
  • 2009 : Siglo XXI (Double best-of, 33 titres dont un inédit María Luz et 2 remixes Un año más et La fuerza del destino) (Sony)
  • 2009 : Siglo XXI (édition limitée double best-of, 33 titres dont un inédit María Luz et 2 remixes Un año más et La fuerza del destino ainsi qu'un Double DVD contenant 55 vidéos, le tout regroupé dans un livre grand format de 96 pages) (Sony)
  • 2013 : Esencial Mecano (double compilation de 30 titres) (Sony)

DVD[modifier | modifier le code]

  • 1989 : ¡En concierto!
  • 1991 : Los videos
  • 1991 : En Directo
  • 2005 : Grandes Éxitos
  • 2006 : Mecanografía (La Historia En Imágenes) : Coffret de 4 DVDs contenant : 39 prestations du groupe à la TVE (+ reportage "Informe Semanal"), le concert du Fronton de Ségovie (1984) (+ 10 vidéoclips), le concert de la tournée Descanso Dominical (En Concierto 1988) filmé entre Madrid et Barcelone (+ 10 vidéoclips) et le concert de la tournée Aidalai (En Directo 1991) enregistré au Palau Sant Jordi de Barcelone ( + prestations à New York, Mexico et Paris).

Albums édités en France[modifier | modifier le code]

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Singstar Mecano : karaoké officiel sur PS2 et PS3.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le groupe Mécano a fait l'objet de plusieurs livres depuis ses débuts. Tous sont uniquement en espagnol (castillan).

  • (es) Joan Singla : Mecano: la explosión del pop español, Martínez Roca, 144 pp, 20 × 13 cm, 1984. (ISBN 84-270-0871-6)
  • (es) Flo Revista, Esther Jorge con Ayuso, Barsa Mikel : Mecano: En concierto, 46 pp, ERISA
  • (es) VV.AA. : Mecano (el libro), Ediciones Luca, 128 pp, 24 × 20 cm, 1992. (ISBN 84-87491-05-7)
  • (es) Carlos Del Amo, Javier Adrados : Mecano: la fuerza del destino, La esfera de los libros, 436 pp, 2004. (ISBN 84-9734-177-5)
  • (es) Javier Adrados : Mecano: Los Tesoros, Libros cúpula, 208 pp, 2011. (ISBN 978-84-480-6952-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Historia de Mecano », sur www.grupomecano.com (consulté le 16 février 2018)
  2. « Meilleures ventes de Singles en France le - 09 novembre 1990 - 1990 (Top Singles) », sur chartsinfrance.net (consulté le 16 février 2018)
  3. Fuerza Del Destino le clip : La fuerza del destino - Mecano - YouTube
  4. Article sur la Clio Mecano de Renault : @wonderhits: RELIQUIAS POP: RENAULT CLIO MECANO
  5. (es) ABC, « Vuelve Mecano », ABC.es,‎ (lire en ligne)
  6. (es) ANA MARCOS, « La vuelta de Mecano, aún por confirmar », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne)
  7. « Cómo es la historia de Mecano en imágenes - Rock - Música y Baile - Practicopedia.com », sur fotos.practicopedia.lainformacion.com (consulté le 16 février 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]