Ness (animatrice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ness.
Ness
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Ness, de son vrai nom Nezhia Boubékri, née le à Casablanca, est une animatrice de télévision française d'origine marocaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Casablanca au Maroc, elle grandit à Cholet, en France, dans le département de Maine-et-Loire. Elle suit une formation universitaire en gestion et finance. Formée par le groupe américain Kawneer pour diriger le siège Afrique, prévu alors à Casablanca, elle passe par le centre des jeunes dirigeants avant de voir la mission reportée à la suite de la guerre du Golfe. Elle change alors de branche en direction de Paris où elle devient directrice de la communication et développement audiovisuel pour Média System.

Avec son équipe, elle développera l'un des tout premiers jeux interactifs à la télévision et négociera avec la firme Nintendo : challenge réussi avec Super Mario[réf. nécessaire]. Elle en vient à travailler comme productrice d'une émission de télévision de jeunesse sur France 2, puis animatrice de Télévisator 2.

Dans une interview donnée au magazine Player One en 1994, elle indiquait toutefois avoir débuté chez Média System, éditeur du magazine de jeux vidéo Player One, en tant que standardiste, avant d'avoir progressivement aidé Crevette en tant que "voix" du jeu interactif Mario lancé par Cyril Drevet (Crevette) et son père Patrice Drevet, puis enfin comme co-animatrice[1]. Dans l'"Histoire de Player One", elle est citée comme assistante de publicité à Média System [2]. Dans la page "Sommaire" des Player One 23[3] à 28[4], Ness est mentionnée comme assistante de publicité, puis comme chef de publicité dans les Player One 29[5] à 37[6], puis responsable TV à partir du Player One 38[7] au numéro 44[8].

Sa carrière d'animatrice l'a conduite à présenter divers types d'émissions, d'abord sur MCM, dont elle sera directrice artistique jusqu'en 1998 et où elle présente les infos, Multimédia Player, première émission quotidienne dédiée au multimédia, Y a débat, émission politique durant la campagne présidentielle de 1995 et Le MAG, journal quotidien en direct. Parallèlement, elle est consultante à la direction des programmes de TF1, consultante pour le groupe Disney et la stratégie de lancement de la chaine du géant américain en France.

Elle quitte MCM en 1998 pour rejoindre le groupe Canal Plus pour la création et développement de la première chaîne européenne dédiée à la cyber culture : Game One. La même année sur TF1, Stephane Courbit lui propose de rejoindre Endemol pour l'animation de plusieurs émissions comme Les Enfants de la télé aux côtés d'Arthur, Exclusif : adaptation de l'émission américaine Entertainment Tonight, Le Millenium aux côtés de Christophe Dechavanne, Le Coach aux côtés de Julien Courbet.

En 2004, France 2 lui offre d'être à la tête de ses premiers prime time en solo : La Légende des voix, Génération Tubes, Entre deux rives avec Rachid Arhab, Les Victoires de la musique avec Michel Drucker et Jean-Luc Delarue. Sur France 2, elle récupère la case d'avant soirée, aux commandes de l'émission Top of the Pops, coproduite avec la BBC.

Ness a travaillé en tant que journaliste, animatrice, consultante, directrice artistique et productrice dans les domaines d'actualité et de l'avenir. Elle traite du sujet des nouveaux modes de gouvernance des entreprises à travers des conférences à la Reims school management et Audencia à Nantes.

Elle s'investit également dans l'humanitaire, par l'intermédiaire de l'échange entre individus, notamment visible par sa devise « partager ce qui nous a été donné ». La santé et l'éducation sont des domaines qui l'ont touchée et loin des flashs ou des caméras elle œuvre en faveur des filles des milieux ruraux du Maroc pour leur faciliter l'accès à l'école. Elle participe aux activités de l'association « Juste pour eux », qui aide l'accès à l'école à 200 jeunes filles.

  1. [Player One no 43 juin 1994 p. 124: |http://download.abandonware.org/magazines/Player%20One/playerone_numero043/Player%20One%20n%B043%20(Juin%201994)%20-%20Page%20124.jpg]
  2. « CHRONIQUE L’Histoire de Player One » Le Mag de MO5 », sur mo5.com, (consulté le 29 mai 2015)
  3. Sommaire du Player One numéro 23, « Le site des anciennes revues informatiques - www.abandonware-magazines.org », sur download.abandonware.org (consulté le 14 juin 2015)
  4. Sommaire du Player One 28 de Février 1993, « Le site des anciennes revues informatiques - www.abandonware-magazines.org », sur download.abandonware.org (consulté le 14 juin 2015)
  5. Sommaire du Player One N°29, mars 1993, « Le site des anciennes revues informatiques - www.abandonware-magazines.org », sur download.abandonware.org (consulté le 14 juin 2015)
  6. Sommaire du Player One n°37, décembre 1993, « Le site des anciennes revues informatiques - www.abandonware-magazines.org », sur download.abandonware.org (consulté le 14 juin 2015)
  7. Sommaire du Player One n°38, janvier 1994, « Le site des anciennes revues informatiques - www.abandonware-magazines.org », sur download.abandonware.org (consulté le 14 juin 2015)
  8. Sommaire du Player One n°44, été 1994, « Le site des anciennes revues informatiques - www.abandonware-magazines.org », sur download.abandonware.org (consulté le 14 juin 2015)