Kaoma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaoma (homonymie).

Kaoma est un groupe de musique formé d'anciens musiciens de Touré Kunda : Chico (bassiste, originaire de la Martinique), Jacky (guitariste, originaire de la Guadeloupe), Jean-Claude (claviériste, originaire de Toulouse), Michel (batterie et percussions), Fania Niang (choriste, sénégalaise de Paris, ancien mannequin notamment pour Jean-Paul Goude[réf. souhaitée]) et Loalwa Braz (la chanteuse, brésilienne, reconnue dans son pays grâce à une carrière solo bien remplie auparavant), ainsi que Monica Nogueira, chanteuse depuis l'âge de 6 ans, aussi reconnue dans son pays et qui a représenté la beauté de la femme brésilienne dans tous les clips du groupe Kaoma. Le rythme de la lambada a été rapporté en France en 1989 par des producteurs français (dont Olivier Lorsac) qui s'étaient rendus au Brésil[1].

La Lambada, premier single du groupe, est en fait un plagiat de la chanson Llorando se fue, du groupe bolivien de musique andine Los Kjarkas (la flûte de Pan a été remplacée par l'accordéon dans La Lambada). Ceux-ci feront valoir leurs droits et obtiendront gain de cause en 1991 en percevant les 6 millions de francs (1,3 million d’euros environ) de droits d’auteurs que Kaoma avait indûment reçus[2].

Le vidéo-clip diffusé en boucle à la télévision a contribué à faire de La Lambada le tube de l'été 1989[3]. En 1989, le titre « La Lambada » reste classé en France pendant 27 semaines dont 12 semaines numéro 1[4].

Kaoma sortira d'autres tubes comme Dançando Lambada (en) et Tago Mago.
Chico et Roberta, les deux enfants que l'on voit dans le clip, sortirent eux aussi un 45 tours nommé « Frente a frente ».
Kaoma a aussi fait une reprise en portugais d'« Another Star » de Stevie Wonder sous le titre « (Fugir)... Outro Lugar ». Salomé de Bahia, produite par Bob Sinclar, fera une reprise latin house de leur version qui aura beaucoup de succès.

Loalwa Braz a continué sa carrière solo (album Recomeçar en 2003). Le , elle est retrouvée carbonisée dans une voiture à Saquarema[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Worldbeat (1989)
  • Tribal-Pursuit (1990)
  • A La Media Noche (1998)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Lambada: l'histoire pas si chaleureuse d'un tube de l'été », sur www.lexpress.fr (consulté le 28 juillet 2018)
  2. « La «Lambada»: Derrière le tube de l'été se cachait un plagiat », sur www.20minutes.fr (consulté le 12 août 2017)
  3. « La Lambada: vous souvenez-vous du tube de l’été 1989? », sur www.bfmtv.com (consulté le 28 juillet 2018)
  4. « La chanteuse de "La Lambada" retrouvée carbonisée », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 28 juillet 2018)
  5. « Brésil: la chanteuse du tube mondial La Lambada retrouvée morte carbonisée », L'Express,‎ (lire en ligne) :

    « Selon la presse locale, le corps de l'interprète du tube planétaire La Lambada a été retrouvé carbonisé, dans une voiture à Saquerema »

Liens externes[modifier | modifier le code]