Thomas Joubert (journaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Joubert.
Thomas Joubert (journaliste)
Description de l'image Thomas Joubert.jpg.
Naissance (39 ans)
Nationalité française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession

Thomas Joubert, né le [1], est un journaliste français, animateur de radio et de télévision, et cofondateur de TougProd.

Après avoir travaillé de 2003 à 2011 sur la chaine d'information en continu i>Télé, il est de à , chroniqueur dans l'émission #Faut pas rater ça ! diffusée sur France 4. D'août 2016 à juin 2017, il présente sur Europe 1, l'émission matinale créée par Jean-Marc Morandini, Le Grand Direct des médias[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des stages à France Inter puis Voltage, Thomas Joubert devient journaliste sur Europe 2 en juin 1997[3]. Il présente les flashs d’informations et la chronique Carré VIP au cours de laquelle il interviewe 300 artistes.

En février 2001[1], il fait ses débuts en télévision sur AlloCiné télévision puis CinéCinéma en novembre 2001[1]. En juillet 2002, il rejoint la chaîne jeunesse Disney Channel où il est rédacteur en chef de l'émission pour les enfants Zapping Zone[4].

En [3], il rejoint i>Télé, la chaîne d’information en continu du groupe Canal+ où il devient présentateur à la fin de la même année. Il travaille parallèlement pour Classé Confidentiel sur M6, une émission hebdomadaire consacrée aux célébrités et aux divers scandales ou péripéties qui les touchent. En septembre 2004, il devient le présentateur des journaux du matin en semaine sur i>Télé[1]. À partir de septembre 2005, il présente les journaux entre 6 h et 7 h du lundi au jeudi puis un journal toutes les demi-heures dans I>Matin, la tranche d'informations coprésenté par Laurent Bazin et Nathalie Iannetta. Il présente plusieurs éditions spéciales sur i>Télé lors des grands évènements de l'actualité élection présidentielle des États-Unis en novembre 2004, décès du pape Jean-Paul II en avril 2005 ou encore premier essai de l’Airbus A380 le 27 avril 2005[pertinence contestée].

D'octobre 2004 à juin 2005, Thomas Joubert anime parallèlement chaque semaine un débat de société sur Pink TV. Le débat, produite par Michel Field, lui a permis de faire ses armes de meneur de débat en public face à plusieurs invités.

Au cours des étés 2005, 2006 et 2007, il présente sur Canal+ Matin Info, une édition matinale avec quelques chroniques (journal des sports, revue de presse...) qui remplace pendant cette période La Matinale[5].

Au cours de l'été 2008, il anime avec Sonia Chironi Matin info qui remplace La Matinale sur Canal+[6], tout en assurant une chronique pour l'émission Le Grand Direct des médias de Jean-Marc Morandini sur les coulisses de la télévision sur Europe 1[7].

À partir de et la nouvelle formule d'i>Télé[8], Thomas Joubert anime la matinale de la chaîne d'information en continu tous les week-ends de 7 h à 10 h[9]. À la rentrée 2009, Julian Bugier le remplace[10]. Il devient alors rédacteur en chef sur la chaîne info[réf. nécessaire]. À partir de , Thomas Joubert devient également directeur associé de la société Tougprod, spécialisée dans la création de contenus webTV et TV. Il occupe le poste de directeur des programmes et de présentateur.

À partir de la rentrée 2011, il participe à l'émission Le Grand Direct des médias de Jean-Marc Morandini sur Europe 1 avec une chronique appelée Le dernier mot. Durant l'été 2011, il assure une chronique « Les secrets de la télé » dans la version estivale présenté par Thierry Moreau[11]. À partir de la rentrée 2011, il remplace Jean-Marc Morandini lors de ses vacances[12] et pendant l'été 2012[13]. Il devient alors son joker et le remplace à la rentrée 2016.

À partir de fin août 2012, il présente, à h 30, une nouvelle chronique, Le journal des medias, ayant pour but de résumer « pendant 5 minutes l'essentiel de l'actu media »[14].

De à , il est un chroniqueur régulier de l'émission Faut pas rater ça ! diffusée sur France 4.

Pendant l'été 2014 il anime une chronique quotidienne du lundi au vendredi à 12H15 dans l'émission Campus consacrée aux Années Top 50[15].

Le 27 octobre 2014, il anime avec Julia Martin l'émission spéciale les 30 ans du top 50 , une émission consacrée aux 30 ans du top 50 pendant deux heures, de 20 heures à 22 heures.

Le 22 août 2016, Thomas Joubert présente une saison de l'émission Le Grand Direct des médias sur Europe 1 en remplacement de Jean-Marc Morandini mais la station ne le laisse pas poursuivre la saison suivante en raison de la baisse d'audience depuis la rentrée 2016[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fr) « Thomas Joubert » sur MySpace, consulté le 4 août 2009
  2. a et b http://www.ozap.com/actu/europe-1-thomas-joubert-et-alessandra-sublet-ecartes-la-saison-prochaine/528674
  3. a et b (fr) « STARdu 19 au 25 avril: Thomas JOUBERT Canal+ Itélé » sur starduweek,
  4. Mickaël Roix, « Interview de Thomas Joubert » sur coulissesmedias.com, décembre 2007
  5. « L'été de Canal+ » sur toutelatele.com,
  6. « Matin Info, la nouvelle matinale estivale de Canal + » sur lezappingdupaf.com,
  7. « Thomas Joubert (C+) arrive dans "Le grand direct" sur E1 » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  8. « De nombreuses nouveautés sur i>Télé pour la rentrée » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  9. Julien Lalande, « VIDEO : découvrez les nouveautés et l'habillage d'i-TELE » sur Ozap.com,
  10. « EXCLU: "Le plus beau mec du PAF" quitte BFM TV pour I télé » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  11. Europe 1, « Thierry Moreau prend les commandes du “Grand Direct des medias” à partir de lundi 11 juillet », sur europe1.fr,
  12. Europe 1, « Le grand direct des medias - 2011 : une année riche pour l'inspiration des chansonniers », sur europe1.fr, , 43 min 30 s
  13. Europe 1, « Nouvelles émissions, nouvelles voix : un été avec les talents d’Europe 1 », sur europe1.fr,
  14. « Rentrée / Europe 1 - Le nouvel horaire du "Grand Direct des Médias de JM Morandini : 9h/10h », sur JeanMarcMorandini.com,
  15. Europe 1 ressuscite le Top 50

Liens externes[modifier | modifier le code]