Rubinho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne pas confondre avec le footballeur brésilien Robinho.
Rubinho
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Situation actuelle
Équipe Sans club
Biographie
Nom Rubens Fernando Moedim
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Drapeau : Italie Italien
Naissance (33 ans)
Lieu São Paulo (Brésil)
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Brésil SC Corinthians
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2002-2005 Drapeau : Brésil SC Corinthians 037 0(0)
2005-2006 Drapeau : Portugal Vitória Setúbal 016 0(0)
2006-2009 Drapeau : Italie Genoa CFC 101 0(0)
2009-2011 Drapeau : Italie US Palerme 008 0(0)
2010 Drapeau : Italie AS Livourne 011 0(0)
2010-2011 Drapeau : Italie Torino FC 026 0(0)
2012-2016 Drapeau : Italie Juventus Turin 002 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1999 Drapeau : Brésil Brésil -17 ans 006 0(0)
2001-2003 Drapeau : Brésil Brésil -20 ans 019 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 4 juillet 2016

Rubens Fernando Moedim, plus communément appelé Rubinho (né le à São Paulo au Brésil), est un footballeur brésilien, qui évolue au poste de gardien de but.

Il est le frère de Zé Elias, ancien joueur de l'Inter Milan et du Bayer Leverkusen notamment.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé dans un des gros clubs de sa ville natale chez les Corinthians de São Paulo, il ne dispose que d'un faible temps de jeu dans un effectif qui compte alors des gardiens de l'envergure de Dida et autre Doni. Malgré tout, le club sent que le joueur va devenir un grand.

En fin de contrat, il décide de s'engager pour le club portugais du Vitoria Setubal. 6 mois plus tard, il rejoint le Genoa alors en Serie B.

Devenu titulaire indiscutable au sein d'un effectif bien ancré en Serie A, il est échangé au mercato d'été 2008 avec un Marco Amelia pas très convaincant dans les cages de l'US Palerme[1]. Alors qu'il ne s'impose pas dans les cages palermitaines, barré par le tout jeune mais néanmoins excellent Salvatore Sirigu, il rejoint dès le mercato hivernal l'AS Livourne Calcio sous la forme d'un prêt, en échange de Francesco Benussi[2]. Il est en concurrence avec Alfonso De Lucia au sein du club toscan, qui se bat pour éviter la relégation. Le club relégué au terme d'une saison difficile pour Rubinho, il retourne à Palerme pour être à nouveau prêté, en Serie B, au Torino FC.

En août 2012, la Juventus d'Antonio Conte engage Rubinho[3]. Il est alors le troisième gardien dans la hiérarchie derrière Gianluigi Buffon et Marco Storari, mais joue tout de même un match en championnat lors de la saison 2012-13 (défaite 3-2 le lors de la 38e journée contre la Sampdoria)[4]. Le 18 mai 2014, il joue son second match pour la Juventus en rentrant à la 53e minute du dernier match (victoire 3-0 lors de la 38e journée contre Cagliari) de la saison de tous les records sur la sortie de Gianluigi Buffon. C'est également au cours de cette saison qu'il remporte le second trophée de sa carrière avec le deuxième titre de champion d'Italie d'affilée.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Club[modifier | modifier le code]

Avec la Juventus, il est champion d'Italie à deux reprises en 2013 et 2014. Depuis le banc de touche, il voit son club remporté la supercoupe d'Italie en 2013 et 2015, la coupe d'Italie en 2015 et être finaliste de la Ligue des champions en 2015.

En Sélection[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe du Brésil des moins de 17 ans, il est champion du monde en 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]